Polyporaceae

Mérule papyracée

Mérule papyracée

Byssomerulius corium
Synonymes: Byssomerulius sordidus, Byssomerulius confluens, Meruliopsis corium, Merulius dubiosus var. coriaceus, Merulius dubiosus, Merulius chilensis, Cladoderris rickii, Merulius cubensis, Merulius deglubens, Merulius hirsutus, Merulius ulmi, Merulius stereoides, Cladoderris platensis, Microporus eriophorus, Phlebia blumenaviensis, Merulius moelleri, Phlebia sodiroi, Merulius pelliculosus, Merulius sordidus, Phlebia deglubens, Sesia aurantiaca, Sesia confluens, Sesia corium, Sesia haedina, Polystictus eriophorus, Polyporus eriophorus, Merulius haedinus, Cantharellus confluens, Merulius pallens, Merulius corium, Merulius confluens, Thelephora incarnata var. corium, Thelephora corium

Chapeau: 2-20cm, en forme de croûte relativement molle non totalement résupinée, à contours relevés, de couleur blanchâtre à marge plus claire
Lames: néant : hyménophore d'abord lisse puis se ridant, laissant alors apparaître des semblants de pores, de couleur blanchâtre à crème devenant jaunâtre
Pied: sans anneau, néant
Chair: molle tout en étant coriace, pelliculaire, tenace
Odeur: nulle
Saveur: nulle
Habitat: janvier-décembre, souvent en groupes de plusieurs individus paraissant soudés et se developpant parfois sur de grandes surfaces, troncs, branches et brindilles mortes dans les bois de feuillus, essentiellement, agent de la pourriture blanche
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: comme un cuir souple

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Phanerochaetaceae > Byssomerulius

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • meruliopsis_corium_010

Polypore rutilant

Polypore rutilant

Hapalopilus rutilans
Synonymes: Phaeolus rutilans, Polyporus ramicola, Hemidiscia rutilans, Polystictus rutilans, Leptoporus pallidocervinus, Phaeolus nidulans, Polystictus nidulans, Inodermus rutilans, Polystictus pallidocervinus, Leptoporus rutilans, Fomes variegatus, Inonotus rutilans, Inonotus nidulans, Trametes lignicola, Polyporus variegatus, Polyporus pallidocervinus, Boletus nidulans, Polyporus bulliardii, Daedalea bulliardii, Polyporus nidulans, Polyporus rutilans, Boletus rutilans

Chapeau: 2-10cm, quasi aussi épais, mais souvent plus petit, sessile, dimidié, semi-circulaire à largement attaché, plat à typiquement convexe, finement velouté à pubescent au début, lisse à rugueux, vite glabre, azoné ou avec quelques larges zones légèrement sillonnées concentriquement, brun jaunâtre, cannelle à ochracé, à marge aiguë, droite à légèrement ondulée, souvent distinctement stérile et avec quelques larges fissures chez les grands basidiomes, plus pâle
Lames: sans lames, face poroïde ochracée, brune à brun cannelle, pulvérulente, se teintant faiblement de brun rougeâtre au froissement, brunâtre au sec, souvent avec un rebord stérile distinct vers le substrat et la marge avec quelques larges fissures chez les grands basidiomes, pores anguleux, serrés, couche de tubes ochracée au frais ou blanchâtre, comme trempée dans de la résine au sec
Pied: sans anneau, sans pied
Chair: spongieuse-aqueuse, fibreuse et flexible au frais, dur et très cassante au sec, cannelle pâle à brun, souvent plus pâle vers la face supérieure
Odeur: indistincte
Saveur: neutre à légèrement douce
Habitat: mai-octobre, solitaire, parfois en petits groupes imbriqués ou soudés latéralement
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: toxique(Toxique)

Recommandation officielle: toxique

Remarque: immédiatement violet vif à pourpre au KOH sur toutes les parties, selon certains auteurs, il est synonymisé avec Halalopilus nidulans. C'est un Polypore annuel.

Toxicité: Au vu de la consitance de ce champignon, il ne viendrait à l'idée à personne de le manger. Mais il reste néanmoins toxique. - syndrôme: polyporien (poison: neurotoxines, acide polyporique, terphényle); symptômes: Toxicité peu étudiée et documentée; remarques: Au vu des Polypores (dures et coriaces) qui contiennent cette substance, le risque d'intoxication est faible, ces Polypores n'invitant pas à être consommés

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Laetiporaceae > Phaeolus

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • hapalopilus_rutilans_20220618_074
  • hapalopilus_rutilans_20220618_075
  • hapalopilus_rutilans_20220618_076
  • hapalopilus_rutilans_20220618_077
  • hapalopilus_rutilans_20220618_078
  • hapalopilus_rutilans_20220618_079
  • hapalopilus_rutilans_20220618_080

Dédale du chêne

Dédale du chêne

Daedalea quercina
Synonymes: Hexagonia minor, Daedaleites quercinus, Striglia inzengae, Striglia quercina, Lenzites quercina, Daedalea inzengae, Daedalea nigricans, Agarico-suber daedaleum, Merulius quercinus, Agaricus labyrinthiformis, Agaricus antiquus, Agaricus dubius, Agaricus quercinus

Chapeau: 5-20cm, sessile, largement attaché à dimidié, semi-circulaire à ongulé, aplani à triquètre, légèrement convexe, souvent légèrement bombée vers la base, amincie vers la marge, finement velouté à glabre, parfois avec touffes d'hyphes dressées, nodules, verrues dispersées et excroissances aiguës nouvellement formées, zoné et sillonné concentriquement, chamois à brun pâle, brunâtre plus foncé à grisâtre vers la base avec l'âge, verdâtre chez les vieux spécimens, ochracé pâle, depuis la base, à marge épaisse, obtuse, souvent lisse, ochracée
Lames: pas de lames, labyrinthe de tubes de 10 à 30 mm de haut, à cloisons épaisses, labyrinthiformes, espacés, allongés radiaux vers le support, plus en pores de 1 à 3 mm d'ouverture et très irréguliers vers l'avant, l'ensemble de consistance liégeuse, douce au toucher
Pied: sans anneau, sans pied
Chair: beige, ferme, très coriace
Odeur: fongique
Saveur: douce puis amère
Habitat: janvier-décembre, solitaire ou en petits amas imbriqués et fusionnés latéralement, saprophytique ou parasite sur bois vivant de feuillus, surtout chêne, souvent sur bois très dur, continuant aussi à décomposer sur les souches
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: provoque une pourriture brun rougeâtre produisant de grandes cavités chez les hôtes, coriace comme du liège

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied central et grêle > Chapeau écailleux > Polyporus

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Polyporaceae > Hexagonia

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • daedalea_quercina_009
  • daedalea_quercina_010
  • daedalea_quercina_011
  • daedalea_quercina_20220424_084
  • daedalea_quercina_20220424_085
  • daedalea_quercina_20220424_086
  • daedalea_quercina_20220424_087
  • daedalea_quercina_20220424_088
  • daedalea_quercina_20220424_089
  • daedalea_quercina_20220424_090
  • daedalea_quercina_20220424_091
  • daedalea_quercina_20220424_092
  • daedalea_quercina_20220424_093
  • daedalea_quercina_20220424_094
  • daedalea_quercina_20220424_095

Amadouvier, Polypore allume-feu

Amadouvier, Polypore allume-feu

Fomes fomentarius
Synonymes: Pyropolyporus fomentarius, Fomes albescens, Fomes niveus, Fomes subzonatus, Polyporus fomentarius var. lineatus, Ungularia albescens, Ungularia nivea, Ungularia subzonata, Fomes griseus, Ungularia populina, Elfvingiella fomentaria, Elfvingia fomentaria, Ungulina fomentaria, Scindalma fomentarium, Scindalma introstuppeum, Scindalma mirum, Ochroporus fomentarius, Placodes fomentarius, Fomes excavatus, Fomes introstuppeus, Polyporus introstuppeus, Fomes mirus, Polyporus mirus, Fomes fomentarius subsp. fomentarius, Polyporus fomentarius var. excavatus, Polyporus fomentarius, Agaricus fomentarius, Boletus fomentarius

Chapeau: 10-40cm, en forme de sabot de cheval plissé et bosselé de zones concentriques ondulée en bourrelets, à marge plus ou moins ourlée, bossu au sommet, et plus claire à l'état juvénile, à cuticule d'une épaisseur de 1 à 2 mm, de couleur d'abord brunâtre puis grisâtre ochracé pâle et enfin blanc grisâtre sur la fin, s'aminciant avec l'âge
Lames: néant : hyménium souvent renflé à pores fins (3 à 4 par mm) et arrondis sur tubes de 2 à 8 mm, de couleur claire devenant fauve à brunâtre mais pouvant verdir selon l'acidité de l'atmosphère environnante, parfois déformé par des nodules cratériformes produits par des galles, formé par plusieurs couches annuelles
Pied: sans anneau, sans pied, fermement fixé dans le prolongement du carpophore du côté le plus épais de celui-ci
Chair: ferme et dur, coriace, subéreuse de couleur zonée de brun-ocre à rouille, strcuture de liège
Odeur: parfois fruitée, de banane lorsque jeune, puis humique à fongique
Saveur: neutre
Habitat: janvier-décembre, troncs et branches fortes des feuillus vivants ou morts, surtout sur hêtres, bouleaux et chênes, présent toute l'année et même pluriannuel, assez rare, parfois grégaire
Confusion: Amadouvier des pins, Polypore marginé (Fomitopsis pinicola) - l'arbre sur lequel il pousse fait la différence -, Polypore du sapin, Phellin de Hartig (Phellinus hartigii) - Amadouvier: pousse sur feuillus, Polypore du sapin: pousse sur résineux -

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: verdit partiellement sous l'effet de l'acide contenu dans l'air. C'est un parasite redoutable qui provoque une pourriture blanche

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied central et grêle > Chapeau écailleux > Polyporus

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Hymenochaetales > Hymenochaetaceae > Pyropolyporus

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • fomes_fomentarius_002
  • fomes_fomentarius_010
  • fomes_fomentarius_020
  • fomes_fomentarius_026
  • fomes_fomentarius_027
  • fomes_fomentarius_028
  • fomes_fomentarius_029
  • fomes_fomentarius_030
  • fomes_fomentarius_031
  • fomes_fomentarius_032
  • fomes_fomentarius_033
  • fomes_fomentarius_034
  • fomes_fomentarius_035
  • fomes_fomentarius_036
  • fomes_fomentarius_037
  • fomes_fomentarius_038
  • fomes_fomentarius_039
  • fomes_fomentarius_040
  • fomes_fomentarius_041
  • fomes_fomentarius_042
  • fomes_fomentarius_043
  • fomes_fomentarius_044
  • fomes_fomentarius_045
  • fomes_fomentarius_046
  • fomes_fomentarius_047
  • fomes_fomentarius_048
  • fomes_fomentarius_049
  • fomes_fomentarius_20220618_065
  • fomes_fomentarius_20220618_066
  • fomes_fomentarius_20220618_067
  • fomes_fomentarius_20220618_068
  • fomes_fomentarius_20220618_069
  • fomes_fomentarius_20220618_070
  • fomes_fomentarius_20220618_083
  • fomes_fomentarius_20220618_084
  • fomes_fomentarius_20220618_085
  • fomes_fomentarius_20220618_086
  • fomes_fomentarius_20220618_087
  • fomes_fomentarius_20220618_088
  • fomes_fomentarius_20220618_089
  • fomes_fomentarius_20220618_090
  • fomes_fomentarius_20220618_091
  • fomes_fomentarius_20220618_092
  • fomes_fomentarius_20220618_093
  • fomes_fomentarius_20220618_094
  • fomes_fomentarius_20220618_095
  • fomes_fomentarius_20220618_096
  • fomes_fomentarius_20220618_097
  • fomes_fomentarius_20220618_100
  • fomes_fomentarius_20220618_101
  • fomes_fomentarius_20220618_102
  • fomes_fomentarius_20220618_103
  • fomes_fomentarius_20220618_104
  • fomes_fomentarius_20220618_105
  • fomes_fomentarius_20220618_106
  • fomes_fomentarius_20220618_107
  • fomes_fomentarius_20220618_108
  • fomes_fomentarius_20220618_109
  • fomes_fomentarius_20220618_110
  • fomes_fomentarius_20220618_111
  • fomes_fomentarius_20220618_112
  • fomes_fomentarius_20220618_113
  • fomes_fomentarius_20220618_114
  • fomes_fomentarius_20220618_115
  • fomes_fomentarius_20221230_146
  • fomes_fomentarius_20221230_147
  • fomes_fomentarius_20221230_148
  • fomes_fomentarius_20221230_149
  • fomes_fomentarius_20221230_150
  • fomes_fomentarius_20221230_151
  • fomes_fomentarius_20221230_152
  • fomes_fomentarius_20221230_153
  • fomes_fomentarius_20221230_154

Fistuline hépatique, langue de bœuf

Fistuline hépatique, langue de boeuf

Fistulina hepatica
Synonymes: Fistulina hepatica var. endoxantha, Fistulina endoxantha, Buglossus quercinis, Hypodrys hepaticus, Fistulina sarcoides, Thelephora bucreas, Agarico-carnis lingua-bovis, Boletus bulliardii, Boletus esculentus, Boletus hepaticus, Boletus buglossum

Chapeau: 10-30cm, sessile, irrégulier, dimidié, réniforme, semi-circulaire, flabelliforme à linguiforme, charnu au début, humide et collant au frais, finement bosselé, ± strié radialement, glabre, rouge sang, brun rougeâtre, orange rougeâtre à couleur de foie, plus terne avec l'âge, à marge arrondie à plutôt aiguë, ondulée à lobée, concolore
Lames: sans lames, face poroïde blanche à rosâtre pâle au début, puis jaunâtre et éventuellement brun rougeâtre avec l'âge, devenant brune au froissement. Pores ronds, 4-6 par mm environ. Couche de tubes décurrente, blanchâtre, chamois pâle à jaune terne au frais, devenant brun rougeâtre foncé au froissement, brun pâle au sec, à tubes individuels très serrés, distinctement détachables, 1-1,5 cm de longueur
Pied: sans anneau, absent ou rudimentaire, typiquement latéral, court, simple ou ramifié, ferme, pelliculeux, concolore au chapeau au-dessus, brun noirâtre vers la base, blanchâtre au-dessous et couvert de pores, jusqu'à 5 cm de longueur, 3 cm de diam., parfois comme base élargie, simplement massuée et atténuée, jusqu'à 8 cm de diam. chez les basidiomes presque sessiles
Chair: épais, mou et aqueux au frais, blanchâtre, marbré, avec zones striées de rougeâtre, exsudant un liquide rougeâtre à la pression, jusqu'à 5 cm d'épaisseur
Odeur: neutre
Saveur: douce, acidulée, parfois un peu amère
Habitat: août-octobre, isolée, saprotrophe et parfois faiblement parasite
sur bois vivant et mort de chênes et autres feuillus, près de la base des arbres et sur les souches
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: comestible(Comestible)

Recommandation officielle: comestible

Remarque: comestible lorsque jeune, agent de carie brune, ressemble à un morceau de viande rouge accroché à un arbre ou à une souche

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied central et grêle > Chapeau écailleux > Polyporus

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Agaricomycetidae > Agaricales > Fistulinaceae > Fistulina > Fistulina hepatica

Télécharger la fiche en PDF