Collybia

Famille: Tricholomataceae
Genre: Collybia
Chapeau: taille moyenne, en partie hygrphane, cuticule sèche, convexe à plan, de blanc à brun roux, bord non strié
Lames: trame régulière, blanches à brunâtre, adhérentes à adnées, échancrées, généralement assez serrées, jamais décurrentes
Pied: épais à mince, cannelé, nu ou floconneux, pas de volve ni d'anneau, généralement creux
Remarque: saprophyte, voir également Microcollybia

Chair élastique, cartilagineuse. un caractère de ce genre est de pouvoir tordre le pied sur lui-même sans le briser.
Odeur parfois caractéristique, pas de voile.

Collybia acervata

Publié dans Collybia

Collybia acervata

Collybia acervata

Chapeau: 2-4cm, roux-brunâtre, brun-rosé foncé, sec est ocre pâle à cuir, convexe s'aplatissant rapidement pour devenir en entonnoir, à marge légèrement striée cuticule nue et lisse, hygrophane
Lames: brièvement adhérentes, serrées, blanchâtre à ivoire ou crème
Pied: sans anneau, cylindrique, long, fin, brun-rosé foncé, nu, brillant, souvent couvert de mycélium blanc vers la base
Chair: mince, un peu coriace
Odeur: nulle à faible, de chou en décomposition en vieillissant
Saveur: douce
Habitat: août-octobre, principalement en montage, débris ligneux ou bois pourrissant, principalement dans les bois de résineux, épicéa, sur racines, toujours en touffes importantes
Confusion: Collybie en touffe (Collybia confluens, Gymnopus confluens, Collybia acervata) - voir également Collybie à pied rouge -

Consommabilité: comestible (Comestible)

Remarque: comestible de moindre qualité

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • collybia_acervata_02

Collybie à lames larges, Collybie à larges feuillets

Publié dans Collybia

Collybie à lames larges, Collybie à larges feuillets

Megacollybia platyphylla

Chapeau: 7-13 cm, convexe s'aplatissant rapidement, à marge fine, lisse et excédente puis se crevassant radialement (surtout par temps sec), mamelonné, à fibrilles radiales brunâtres sur un fond de couleur grisâtre pâle
Lames: adnées à échancrées, larges et espacées, de couleur blanche à blanchâtre puis se teintant de beige à brun clair à arêtes givrées
Pied: sans anneau, long et mince, fibrilleux et creux, de couleur blanchâtre devenant gris brunâtre à brunâtre par les stries longitudinales qui le recouvrent
Chair: mince, fibreuse, coriace, de couleur blanche
Odeur: faible de champignon humide
Saveur: faible, un peu amère
Habitat: mai-novembre, sur souches de chênes, autour des troncs d'arbres, sur les déchets de bois, principalement dans les bois de feuillus. Très commune.
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: assez coriace et amer, sans être toxique, ne vaut pas le détour.
Confusion éventuelle avec certains Inocybes, notamment l'Inocybe maculé (toxique) dont le chapeau se fend dans les mêmes circonstances. Ce Inocybe est rare en Suisse romande.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • megacollybia_platyphylla_01
  • megacollybia_platyphylla_02
  • megacollybia_platyphylla_03
  • megacollybia_platyphylla_10
  • megacollybia_platyphylla_11
  • megacollybia_platyphylla_12
  • megacollybia_platyphylla_16
  • megacollybia_platyphylla_17
  • megacollybia_platyphylla_18
  • megacollybia_platyphylla_19
  • megacollybia_platyphylla_20
  • megacollybia_platyphylla_21
  • megacollybia_platyphylla_22
  • megacollybia_platyphylla_23
  • megacollybia_platyphylla_24
  • megacollybia_platyphylla_25
  • megacollybia_platyphylla_26
  • megacollybia_platyphylla_27
  • megacollybia_platyphylla_28
  • megacollybia_platyphylla_29
  • megacollybia_platyphylla_30
  • megacollybia_platyphylla_31

Collybie à pied en fuseau, Souchette

Publié dans Collybia

Collybie à pied en fuseau, Souchette

Collybia fusipes, Gymnopus fusipes

Chapeau: 3-10cm, charnu, globuleux jeune puis s'étalant ensuite tout en gardant un mamelon plus ou moins net, hémisphérique puis convexe souvent bosselé, de couleur roussâtre à marron-roux s'éclaircissant avec l'âge, à marge lisse devenant ondulée, cuticule adnée, lisse et nue, brillante, sèche, fauve à brun-roux plus ou moins soutenu, ponctuée de taches rouilles dans l'âge, marge entière, concolore ou plus foncée lorsque le chapeau hygrophane est gorgé d'eau, lobée, souvent échancrée dans la vétusté
Lames: épaisses, onduleuses et espacées, blanchâtres puis roussissant, se fendillant lorsqu'il fait sec, arête mince, concolore au reste des lames
Pied: sans anneau, plus ou moins tordu, inégales, arrondies sur le pied, souvent sinueuses, très irrégulier dans l'épaisseur, aplati ou ventru, fortement sillonné, coriace et élastique, de couleur jaune orangé au sommet, devenant roussâtre à marron vers la base se terminant en fuseau
Chair: peu épaisse, assez tendre jeune, vite souple-ferme presque coriace surtout dans le pied, blanchâtre dans le chapeau, plus foncée dans le pied
Odeur: fongique, parfois rance sur vieux sujets
Saveur: douce
Habitat: juillet-novembre, au pied des souches et des troncs vivants dans les bois de feuillus, appréciant particulièrement les chênes, les châtaigniers et les hêtres mais aussi moins fréquemment dans les bois mixtes, restant en place pendant plusieurs semaines, en touffes denses
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: De bon comestible à immangeable suivant les auteurs, attention aux vieux sujets.
Considéré comme comestible jeune, devient toxique lorsque âgé à cause des ptomaïnes (alcaloïde toxique produit par la putréfaction des tissus fongiques), essentiellement des troubles gastriques.
Le pied, trop coriace, est de toute façon à rejeter.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • collybia_fusipes_10
  • collybia_fusipes_11
  • collybia_fusipes_12
  • collybia_fusipes_13
  • collybia_fusipes_14
  • collybia_fusipes_15

collybie beurrée var. asema

Publié dans Collybia

Collybie beurrée var. asema

collybia butyracea var. asema, Rhodocollybia butyracea

Chapeau: 5-9cm, convexe à marge incurvée puis s'aplatissant à marge lisse striée par transparence et se creusant parfois légèrement en coupe, cuticule très lisse, grasse au toucher, comme beurrée, pâlissant au sec en beige pâle par zones, à partir de la marge, marge fine, plus claire, légèrement striée, hygrophane de couleur crème grisâtre à beige brunâtre, s'éclaircissant vers la marge, à mamelon ochracé, de couleur générale pouvant aller jusqu'au blanchâtre lorsqu'il fait sec, parfois zoné de blanchâtre à crème entre le disque et la marge
Lames: échancrées et serrées, à arête crénelée, de couleur blanche puis devenant crème pâle
Pied: sans anneau, creux, cylindrique, en forme de massue quand il est court, ulbeux, plus étroit vers le sommet et s'épaississant vers la base (clavé), très finement fribillo-strié, de couleur généralement crème à crème grisâtre parfois plus foncé vers le sommet et/ou vers la base, cotonneux blanc dans la partie enterrée
Chair: élastique, blanchâtre à brun clair, peu épaisse, cartilagineuse dans le stipe
Odeur: faible, parfois de rance
Saveur: neutre
Habitat: juin-novembre, bois de feuillus mais aussi de conifères, appréciant la litière des feuilles et l'humus, saprophyte à tendances acidophiles, en troupes parfois de nombreux individus
Confusion: Collybie beurrée, Collybie butyracea (Collybia butyracea) - coloration différente -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: très fréquent selon les régions. Comestible mais médiocre, retirer le pied qui est coriace

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • collybia_asema_10
  • collybia_asema_11
  • collybia_asema_12
  • collybia_asema_13
  • collybia_asema_14
  • collybia_asema_15
  • collybia_asema_16
  • collybia_asema_17
  • collybia_asema_18
  • collybia_asema_19

Collybie beurrée, Collybie butyracea

Publié dans Collybia

Collybie beurrée, Collybie butyracea

Collybia butyracea

Chapeau: 5-10cm, convexe à marge incurvée puis s'aplatissant à marge lisse striée par transparence et se creusant parfois légèrement en coupe, viscidule au frais et à l'humidité, gras au toucher, glabre, lisse, plus ou moins cireux, hygrophane, de couleur brune à tendance roussâtre ou brun grisâtre selon le biotope, s'éclaircissant vers la marge, à mamelon plus foncé, de couleur générale plus claire et parfois zonée lorsqu'il fait sec
Lames: adnexées à sublibres, minces, modérément larges, jusqu'à 7 mm, serrées à très serrées, blanches, puis teintées légèrement de rosâtre avec l'âge, à arêtes droites à inégales ou ondulées au début, rarement pubescentes, érodées ou laciniées avec l'âge
Pied: sans anneau, clavé vers la base, parfois comprimé à la base, fibreux à cassant, sec, farci puis creux et spongieux, humide à l'humidité, distinctement strié à sillonné, parfois fibrilleux blanchâtre à la base, très finement fribillo-strié, entièrement chamois à chamois rosâtre ou pâle vers l'apex et concolore au chapeau vers la base au début, brun cannelle avec l'âge, blanchâtre à la base sous le niveau de substrat
Chair: blanche à gris aqueux pâle, blanche dans le pied
Odeur: légère, de rance
Saveur: neutre, douce
Habitat: juin-novembre, bois et litière de feuillus mais aussi de conifères, appréciant la litière des feuilles et l'humus
Confusion: Collybie beurrée var. asema (collybia butyracea var. asema, Rhodocollybia butyracea) - coloration différente -

Consommabilité: comestible (Comestible)

Remarque: e champignon très courant est considéré comme non comestible. Au toucher, il donne l'impression d'être gras, comme du lard, d'où son nom

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • collybia_butyracea_10
  • collybia_butyracea_11
  • collybia_butyracea_12
  • collybia_butyracea_13
  • collybia_butyracea_14
  • collybia_butyracea_15
  • collybia_butyracea_16
  • collybia_butyracea_17
  • collybia_butyracea_18
  • collybia_butyracea_19
  • collybia_butyracea_20

Collybie des chênes, Collybie des arbres

Publié dans Collybia

Collybie des chênes, Collybie des arbres

Collybia dryophila, Gymnopus dryophilus

Chapeau: 2-6cm, convexe puis largement convexe à largement campanulé, étalé à parfois déprimé au disque avec l'âge, humide et souvent viscidule, glabre et lisse au début, lisse ou lacéré à la marge avec l'âge, hygrophane, brun rougeâtre foncé au début et au frais, vite brun orangé vers la marge et disque demeurant plus foncé, graduellement brun orangé aussi au disque, éventuellement entièrement chamois rosâtre, orange grisâtre, chamois riche ou jaune orangé pâle, à marge incurvée au début, parfois relevée et parfois translucide-striée avec l'âge ou l'humidité
Lames: adnexées à sublibres, minces, étroites à modérément larges, plus larges près du pied, serrées à très serrées, blanchâtres à chamois rosâtre au début, puis chamois pâle avec l'âge, à arêtes souvent dentelées, arrondies sur le pied, échancrées
Pied: sans anneau, égal, parfois élargi à l'apex et la base ou subclavé à abruptement bulbeux, souvent droit, légèrement flexible à cartilagineux, vite creux, sec, glabre au début, légèrement strié avec l'âge, parfois finement pruineux blanchâtre à la base et subsillonné lorsque vieux, blanchâtre ou concolore aux lames à l'apex, chamois pâle ou chamois riche vers la base au début, vite fonçant et devenant concolore au chapeau ou jaune orangé à jaune safran orange, typiquement concolore à l'apex vers la base, souvent avec rhizomorphes basaux blancs,
Chair: mince, blanchâtre ou jaune-brun aqueux ou ocrée avec l'âge, légèrement élastique dans le chapeau, très tenace dans le pied
Odeur: indistincte ou douce
Saveur: douce ou légèrement désagréable avec l'âge
Habitat: mai-octobre, dans l'humus parmi la litière ou sur le bois très pourri des forêts de feuillus-conifères, dispersé, grégaire ou parfois cespiteux
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: ses couleurs variables le rendent parfois difficile à reconnaître au premier coup d'oeil.
ne présente que peu d'intérêt pour la table, en tout cas, il faudra rejeter le pied qui est bien trop coriace

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • collybia_dryophila_10
  • collybia_dryophila_12
  • collybia_dryophila_14
  • collybia_dryophila_18
  • collybia_dryophila_19
  • collybia_dryophila_20
  • collybia_dryophila_21
  • collybia_dryophila_22
  • collybia_dryophila_23
  • collybia_dryophila_24

Collybie des cônes

Publié dans Collybia

Collybie des cônes

Strobilurus stephanocystis, Collybia conigena

Chapeau: 1-2cm, hémisphérique devenant convexe à conique, à marge lisse, à surface lisse ou parfois légèrement ridée (sans être striée), de couleur fauve à brun ochracé ou brun rougeâtre plus ou moins pâle selon exposition et humidité ambiante
Lames: échancrées, relativement serrées, de couleur blanche à crème ou crème ochracé
Pied: sans anneau, cylindrique, souvent courbé à la base, radicant, finement pruineux, de couleur brun roussâtre à brun rougeâtre mais blanchâtre au sommet
Chair: mince, blanchâtre dans le chapeau, elle est ochracée dans le pied
Odeur: faible
Saveur: douce
Habitat: juillet-octobre, essentiellement sur les cônes de pins de préférence en putréfaction, enfouis ou non, généralement en montagne, en petits groupes de quelques individus fixés sur le même hôte, commune
Confusion: Psathyrelle ridée, Psathyrelle micacée, Psathyrelle gracile (Psathyrella gracilis, Psathyrella corrugis)

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: bien trop petite pour être consommée

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • strobilurus_stephanocystis_10
  • strobilurus_stephanocystis_12
  • strobilurus_stephanocystis_14

Collybie en touffe

Publié dans Collybia

Collybie en touffe

Collybia confluens, Gymnopus confluens, Collybia acervata

Chapeau: 2-4cm, hémisphérique devenant rapidement convexe à campanulé puis s'étalant, à marge très finement dentelée (comme fibrilleuse), parfois légèrement déprimé au disque avec l'âge, sec à humide, glabre, hygrophane, brun rougeâtre, rouge bai, marron ou rouge acajou au début, brunâtre, roussâtre ou noisette au disque, chamois, cannelle vers le pourtour avec l'âge ou au sec. Hygrophane de couleur allant du beige au brun pâle à brun fauve voire au blanchâtre lorsque l'atmosphère est très sèche. A marge enroulée à incurvée au début, souvent opaque, parfois translucide-striée
Lames: libres, fines, adnexées à adnées, minces, étroites, serrées à très serrées, blanchâtres puis teintées de rosâtre, saumon ochracé pâle ou chamois rosâtre pâle avec l'âge, à arêtes droites et entières, doublées de lamelles et lamellules
Pied: sans anneau, cylindrique, fin et long, devenant creux, souvent comprimé ou finement sillonné en vieillissant, de couleur brun pâle à brun ochracé plus clair au sommet et blanc de mycélium à la base, couvert d'un fin duvet. Souvent confluent à d'autres à la base, fibreux, parfois cassant, creux, sec, glabre, blanchâtre
Chair: mince, blanchâtre à chamois ochracé pâle, de faible consistance
Odeur: fongique, de foin coupé
Saveur: douce mais légèrement amère
Habitat: juillet-octobre, sur sol dans l'humus riche ou sur bois pourrissant des forêts de conifères ou mixtes, litière des feuilles ou aiguilles des bois de feuillus et de conifères, appréciant les sols acides et riches en débris. Se développe toujours en groupes de plusieurs voire de nombreux individusorganiques
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Au début, son chapeau et son pied sont concolores. Avec l'âge, son chapeau chamois contraste fortement avec la couleur de son pied.
De valeur culinaire médiocre

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied dur à la pression des doigts > Marasmius

Télécharger la fiche en PDF
  • collybia_confluens_10
  • collybia_confluens_13
  • collybia_confluens_20

Collybie fouisseuse

Publié dans Collybia

Collybie fouisseuse

Collybia fodiens, Rhodocollybia fodiens

Chapeau: 4-7cm, convexe, étalé, lisse et glabre, brun rosé, marge plus pâle
Lames: adnées-émarginées, moyennement espacées, crème à ocre pâle avec le bord concolore, entières ou nettement serrulées, à arête stérile avec cheilocystides abondantes
Pied: sans anneau,radicant, finement pruineux dans la partie supérieure, fibrilleux-strié, dans la partie inférieure, blanchâtre en haut, concolore au chapeau en bas, creux
Chair: blanchâtre, fine
Odeur: indistincte, douceâtre
Saveur: légèrement amère ou douceâtre
Habitat: août-novembre, humus brut ou le bois enfoui, dans les forêts de conifères en altitude, rare
Confusion: Collybie tachée, Collybie maculée (Collybia maculata, Rhodocollybia maculata)

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Ne mérite pas les honneurs de la table. Rare en Suisse romande

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • collybia_fodiens_10
  • collybia_fodiens_11
  • collybia_fodiens_12
  • collybia_fodiens_13

Collybie guêtrée, marasme brûlant

Publié dans Collybia

Collybie guêtrée, marasme brûlant

Collybia peronata, Marasmius urens

Chapeau: 2-6cm, tenace, brun roussâtre, palissant par temps sec, plan, à marge retombante, à surface plus ou moins ridée
Lames: minces, peu serrées, libres, d'abord crème, puis rousses
Pied: sans anneau, mince, sec et tenace, concolore au chapeau, la base est guêtrée d'un feutrage de filaments jaunes, rêches et raides
Chair: mince, sèche et tenace, jaunâtre
Odeur: neutre, vinaigre à la pression
Saveur: très piquante, poivrée et même brûlante
Habitat: juin-novembre, bois de feuillus et bois mêlés, en milieu plutôt sec, poussant sur feuilles sèches qu'il agglomère avec son feutrage, courant, en rond de sorcières
Confusion: Marasme d'oréades, Faux mousseron, Mousseron d'automne (Marasmius oreades)

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: sa saveur piquante lui interdit l'accès à la table

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • collybia_peronata_10
  • collybia_peronata_11
  • collybia_peronata_12
  • collybia_peronata_13
  • collybia_peronata_14
  • collybia_peronata_15
  • collybia_peronata_16
  • collybia_peronata_17
  • collybia_peronata_18
  • collybia_peronata_19
  • collybia_peronata_20
  • collybia_peronata_21
  • collybia_peronata_22
  • collybia_peronata_23
  • collybia_peronata_24
  • collybia_peronata_25
  • collybia_peronata_26
  • collybia_peronata_27
  • collybia_peronata_28
  • collybia_peronata_29
  • collybia_peronata_30
  • collybia_peronata_31
  • collybia_peronata_32

Collybie radicante, mucidule radicante

Publié dans Collybia

Collybie radicante, mucidule radicante

Oudemansiella radicata, collybia radicata, mucidula radicata, xerula radicata

Chapeau: 3-10cm, convexe puis s'étalant tout en conservant un mamelon plus ou moins marqué, visqueux à l'humidité, ridé à veiné radialement, de couleur variable pouvant aller du beige au beige-brunâtre à ocre ou roussâtre, à marge lisse et régulière
Lames: adnées, moyennement serrées mais pouvant plus rarement être assez espacées, doublées de lamelles et lamellules, épaisses et blanches
Pied: sans anneau, long (de 10 à 20 cm) et fin (de 0,5 à 1 cm), ferme et coriace, finement strié, blanchâtre devenant beige à brun clair vers la base (mais blanc dans la partie enfouie dans les feuilles), s'épaississant vers celle-ci, prolongé par une longue racine s'enfonçant dans le sol
Chair: épaisse, blanche, immuable
Odeur: faiblement fongique
Saveur: neutre
Habitat: juillet-novembre, essentiellement sur vieilles souches, branches ou débris ligneux en décomposition enfouis dans le sol des bois de feuillus, appréciant particulièrement les hêtres, solitaire ou en troupe de quelques individus, commune
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: comestible (Comestible)

Remarque: sans grand intérêt culinaire, sans véritable saveur.
Son pied, étonnemment long et généralement droit, peut atteindre jusqu'à 60 centimètres, toute préparation culinaire sera réalisée sans celui-ci car il est trop coriace

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • oudemansiella_radicata_10
  • oudemansiella_radicata_11
  • oudemansiella_radicata_12
  • oudemansiella_radicata_13
  • oudemansiella_radicata_14
  • oudemansiella_radicata_15
  • oudemansiella_radicata_16
  • oudemansiella_radicata_17
  • oudemansiella_radicata_18
  • oudemansiella_radicata_19
  • oudemansiella_radicata_20
  • oudemansiella_radicata_21
  • oudemansiella_radicata_22
  • oudemansiella_radicata_23
  • oudemansiella_radicata_24

Collybie tachée, Collybie maculée

Publié dans Collybia

Collybie tachée, Collybie maculée

Collybia maculata, Rhodocollybia maculata

Chapeau: 5-12cm, hémisphérique devenant convexe puis s'étalant, vaguement mamelonné, à cuticule lisse de couleur blanche à blanchâtre tachée de roussâtre puis devenant ocre roussâtre vers la fin
Lames: très serrées,, minces, échancrées, denticulées, arrondies sur le pied, blanches à crèmes, vite tachées de rouille
Pied: sans anneau, plein, compact, rayé, sillonné strié, très fibreux sur l'extérieur, blanchâtre, se tachant de rouille surtout à la base, cylindrique ou légèrement ventru, fusiforme, radicant
Chair: blanchâtre à rosâtre, compacte, élastique, coriace
Odeur: fongique
Saveur: amère
Habitat: août-octobre, bois de conifères mais parfois aussi dans les bois mixtes, préférant les terres acides, assez courant, en petites troupes de quelques individus parfois serrés les uns contre les autres
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Son goût amer en fait un piètre comestibe, à rejeter

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • collybia_maculata_10
  • collybia_maculata_12
  • collybia_maculata_13
  • collybia_maculata_14
  • collybia_maculata_15
  • collybia_maculata_16
  • collybia_maculata_17

Gymnopus ocior

Publié dans Collybia

Gymnopus ocior

Collybia ocior, Gymnopus ocior, Collybia succinea

Chapeau: 1-4cm, non ou très peu strié, un peu gras au toucher par temps humide puis sec et mat, brun rouge à brun ochracé sombre, pâlissant sur la marge
Lames: adnées à échancrée, blanches à jaunes
Pied: sans anneau, lisse, ochracé à brun rougeâtre, avec cordon mycélien blanc ou saumonée
Chair: blanchâtre
Odeur: faible
Saveur: douce
Habitat: juin-octobre, sol ou débris ligneux, forêt de feuillus ou cônifères
Confusion: Collybie des chênes, Collybie des arbres (Collybia dryophila, Gymnopus dryophilus)

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Bien que non toxique, son goût amer n'invite pas à la consommation

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • collybia_ocior_10
  • collybia_ocior_11
  • collybia_ocior_12

Mucidule visqueuse, Collybie visqueuse

Publié dans Collybia

Mucidule visqueuse, Collybie visqueuse

Oudemansiella mucida, Collybia mucida, Mucidula mucida

Chapeau: 3-10cm, convexe puis s'étalant, d'un blanc pur devenant blanchâtre ou rosissant avec le temps, recouvert d'un mucus épais et visqueux, à marge striée, transparente et cannelée
Lames: adnées, espacées et larges, à lamelles intercalées, de couleur blanche
Pied: anneau membraneux et visqueux, ascendant et situé assez haut sur le pied, de couleur blanche bordé de beige à gris brunâtre en vieillissant, pied élancé, visqueux sous l'anneau et strié au-dessus, possèdant une base renflée
Chair: très mince, hyaline, molle
Odeur: légère, d'herbe
Saveur: douce
Habitat: août-novembre, branches mortes et souches de feuillus, principalement de hêtres mais aussi parfois sur les blessures de ceux-ci, grégaire, assez courant
Confusion: Hygrophore blanc ivoire (Hygrophorus eburneus)

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: sa couleur ternit avec l'âge.
Sa viscosité est réservée aux amateurs culinaires qui apprécient le côté gluant des aliments...
Le mycelium contient un antibiotique contre le traitement des mycoses: la mucidine

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau moins de 4 cm > Sans anneau > Pied grêle et tenace, resistant à la torsion > Pas sur cône de résineux > Pied souple à la pression des doigts > Collybia

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied cartilagineux > Pied pas noir ni velouté à la base > Pas de cordon mycélien à la base du pied ou chapeau sec > Collybia

Télécharger la fiche en PDF
  • oudemansiella_mucida_10
  • oudemansiella_mucida_11
  • oudemansiella_mucida_12
  • oudemansiella_mucida_13
  • oudemansiella_mucida_14
  • oudemansiella_mucida_15
  • oudemansiella_mucida_16
  • oudemansiella_mucida_17
  • oudemansiella_mucida_18
  • oudemansiella_mucida_19
  • oudemansiella_mucida_20
  • oudemansiella_mucida_21
  • oudemansiella_mucida_22
  • oudemansiella_mucida_23
  • oudemansiella_mucida_24