Clitocybe à bonne odeur

Publié dans Clitocybe

Clitocybe à bonne odeur

Paralepistopsis amoenolens
Synonymes: -

Chapeau: 4-7cm, d'abord hémisphérique, puis convexe à plan-convexe, enfin largement déprimé, mais jamais creusé en entonnoir, à marge longtemps enroulée, courtement cannelée par l'empreinte des lames, non hygrophane.Revêtement Brun, Crème, Jaune, légèrement visqueux par temps humide, mat-givré chez les jeunes puis finement dissocié en écailles plus ou moins redressées, roussissantes depuis l'extrémité jaune-ocre clair à brun jaunâtre, puis roussissant fortement à partir du centre, parfois brun rougeâtre dans la vieillesse, presque toujours tachés de guttules plus sombre vers le centre, la marge longtemps givrée-pruineuse
Lames: crème, moyennement serrées, avec lamellules, larges de 2-3 mm, décurrentes, nettement délimitées en haut du stipe, séparables quelques heures après la récolte mais pas sur le frais, crème blanchâtre puis ochracé pâle, concolores au chapeau chez les jeunes, arête entière, concolore
Pied: sans anneau, subcylindrique, parfois atténué en haut ou en bas, ou un peu renflé à la base, finement pruineux au sommet, crème ochracé, taché de roussâtre à la fin; base profondément enfouie dans la litière, à mycélium blanc, cotonneux, dense, agglomérant les aiguilles
Chair: assez épaisse et un peu élastique dans le chapeau, fibreuse dans le pied, crème jaunâtre pâle à isabelle
Odeur: forte, aromatique, agréable, irinée, de racine de corydale, de seringat, jasmin ou fleur d'oranger, rappelant Tricholoma caligatum ou Inocybe bongardi, écœurante à la longue
Saveur: fongique-subfarineuse, aprescente sur le tard
Habitat: août-octobre, températures chaudes, résineux, typiquement sapin, épicea ou mélèze
Confusion: Clitocybe inversé, Clitocybe flasque, Lépiste chamois (Lepista flaccida) - odeur -

Consommabilité: toxique(Toxique)

Recommandation officielle: toxique

Remarque: cette espèce est nouvelle en Suisse, on la trouve principalement en Valais pour le moment (état: 2021). C'est un redouteux toxique, raison pour laquelle ses sosies ont été supprimés de la liste des consommables.

Toxicité: Attenion aux confusions avec les Clitocybes comestibles - syndrôme: acromélique (poison: Acide acromélique); symptômes: Latence: 1 à 7 jours, épisodes répétitifs (environ 30 minutes) de rougeurs cutanées avec sensations de brûlures, douleurs dans les mains et les pieds. Durée: de quelques semaines à 6 mois; remarques: Ce syndrôme est apparu avec l'espèce Clitocybe Paralepistopsis amoenolens, nouvellement apparue en Suisse à la fin des années 2010.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles décurrentes > Sans anneau > Pied grêle ou en massue > Lamelles non bifurquées > Odeur d'amande amère ou anis > Clitocybe

Classification: -

Télécharger la fiche en PDF