Clitocybe des feuillus

Publié dans Clitocybe

Clitocybe des feuillus

Clitocybe phyllophila

Chapeau: 3-8cm, convexe puis étalé à irrégulièrement infundibuliforme, canescent, terne, parfois luisant et satiné avec l'âge, opaque au sec, blanc, blanchâtre à carné aqueux, parfois brun pâle au centre, souvent avec taches ou zones chamois aqueux à brunâtres à l'humidité, à marge enroulée à incurvée au début, puis souvent irrégulièrement relevée à largement ondulée, parfois lobée à incisée, unie, rarement courtement sillonnée au début, parfois rivuleuse, cuticule blanc-crème à légèrement ocre, rose chair, vernissé, soyeux-pruineux, parsemée de taches concentriques plus foncées
Lames: largement adnées puis courtement à modérément décurrentes, étroites à modérément larges, souvent finement interveinées et non fourchues, serrées à très serrées, blanchâtres, crème sombre, crème rosé à chamois, à arêtes entières, concolores aux faces
Pied: sans anneau, centré, égal à élargi vers la base, parfois courbe et comprimé, greffé sur le substrat, farci puis creux, finement fibrilleux blanchâtre sur fond entièrement blanchâtre, chamois aqueux, brunâtre à tan, avec tomentum copieux à la base, relié au substrat
Chair: mince à la marge, assez épaisse au disque, flaccide lorsqu'imbue, ferme au sec, concolore au chapeau, blanchâtre à tan
Odeur: forte, fruitée-aigre ou épicée, non anisée
Saveur: douce, mais désagréable et rance avec l'âge
Habitat: septembre-octobre, parmi les aiguilles de conifères, plus rarement dans les forêts mixtes, grégaire, cespiteux ou souvent en arcs
Confusion: Clitocybe blanc (Clitocybe candicans, Clitocybe tuba, Clitocybe tenuissima) - également toxique -, Clitocybe blanchi (Clitocybe dealbata, Clitocybe rivulosa) - également toxique -, Clitocybe en entonnoir (Clitocybe ou Infundibulicybe gibba), Mycène pure (Mycena pura)

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: fait partie de la famille des clitocybes blancs, section Candicantes, dangereux toxiques, et comme ils sont de détermination peu aisée, il est totalement exclu de les ramasser, sauf à vouloir les étudier pour les mieux connaître et reconnaître

Toxicité: syndrôme: muscarinien (= sudorien) (poison: Muscarine); symptômes: Latence: 3-4 heures puis bradycardie (baisse de la fréquence cardiaque), une hypotension, un rétrécissement de la pupille, des hypersécrétions généralisées (salive, transpiration, etc.) et des diarrhées.; remarques: Ce syndrome est généralement non mortel. Les espèces qui produisent ce syndrome sont: Inocybe geophylla (Inocybe à lames terreuses), Inocybe patouillardii (Inocybe de Patouillard), les petits clitocybe blancs (Clitocybe cerussata, C. rivulosa, C. dealbata), Omphalotus illudens, Mycena pura (Mycène pur) et Mycena rosea (Mycène rosé, provoque aussi des hallucinations). Amanita muscaria ne provoque pas ce syndrome car elle contient peu de muscarine. Celle-ci provoque le syndrome panthérinien. Le traitement se fait par une injection de sulfate d'atropine.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles décurrentes > Sans anneau > Pied grêle ou en massue > Lamelles non bifurquées > Odeur d'amande amère ou anis > Clitocybe

Télécharger la fiche en PDF
  • clitocybe_phyllophila_10