Clitocybe blanchi

Publié dans Clitocybe

Clitocybe blanchi

Clitocybe dealbata, Clitocybe rivulosa

Chapeau: 2-6cm, convexe puis aplati et souvent déprimé, irrégulier, d'aspect satiné ou givré, à marge enroulée devenant ondulée, blanc parfois teinté de crème, de beige ou légèrement roussissant, parfois taches chamois pâle aqueuse, lavé de rosâtre ou de vineux à l'humidité ou avec l'âge
Lames: adnées, vite subdécurrentes à décurrentes, étroites à modérément larges, serrées à très serrées, blanches à crème brunâtre en vieillissant
Pied: 2-4cm, fibrilleux, parfois légèrement sinueux, paraissant soyeux, légèrement élargi vers la base, souvent courbe, farci puis creux, un peu fibrilleux, de couleur blanche à tendance roussissante avec l'âge
Chair: mince, flexible et chamois aqueux à l'humidité, cassante et blanchâtre au sec
Odeur: farineuse, parfois un peu spermatique
Saveur: farineuse, indistincte, douce
Habitat: juillet-octobre, prairies, pelouses, parcs ou lisières des bois, en bordure de chemins ou de fossés. Généralement en troupes de plusieurs individus, parfois en "ronds de sorcière", sur les surfaces herbues en général et fréquemment sur les pelouses entretenues
Confusion: Entolome livide (Entoloma lividum, Entoloma sinuatum, Rhodophyllus sinuatus, Agaricus lividus) - Très toxique également -, Meunier, Clitopile petite prune (Clitopilus prunulus), Tricholome de la Saint-Georges, Mousseron de printemps (Calocybe gambosa) - Quoique ce dernier vient au printemps.
Confusion possible également avec le Tricholome colombette, qui est rare en Suisse romande -

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: Il est, comme tous les Clitocybes blancs, très toxique. Il contient de la muscarine, toxique que l'on retrouve notamment dans certaines Amanites toxiques (panthère, tue-mouches, ...).

Toxicité: Il est, comme tous les Clitocybes blancs, très toxique - syndrôme: muscarinien (= sudorien) (poison: Muscarine); symptômes: Latence: 3-4 heures puis bradycardie (baisse de la fréquence cardiaque), une hypotension, un rétrécissement de la pupille, des hypersécrétions généralisées (salive, transpiration, etc.) et des diarrhées.; remarques: Ce syndrome est généralement non mortel. Les espèces qui produisent ce syndrome sont: Inocybe geophylla (Inocybe à lames terreuses), Inocybe patouillardii (Inocybe de Patouillard), les petits clitocybe blancs (Clitocybe cerussata, C. rivulosa, C. dealbata), Omphalotus illudens, Mycena pura (Mycène pur) et Mycena rosea (Mycène rosé, provoque aussi des hallucinations). Amanita muscaria ne provoque pas ce syndrome car elle contient peu de muscarine. Celle-ci provoque le syndrome panthérinien. Le traitement se fait par une injection de sulfate d'atropine.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles décurrentes > Sans anneau > Pied grêle ou en massue > Lamelles non bifurquées > Odeur d'amande amère ou anis > Clitocybe

Télécharger la fiche en PDF
  • clitocybe_dealbata_10
  • clitocybe_dealbata_11
  • clitocybe_dealbata_12
  • clitocybe_dealbata_13
  • clitocybe_dealbata_14
  • clitocybe_dealbata_15
  • clitocybe_dealbata_16
  • clitocybe_dealbata_17
  • clitocybe_dealbata_18
  • clitocybe_dealbata_19
  • clitocybe_dealbata_20
  • clitocybe_dealbata_21