Nyctalis porteuse d'étoile

Publié dans Lyophyllum

Nyctalis porteuse d'étoile

Nyctalis asterophora, Asterophora lycoperdoides

Chapeau: 1-2cm, globuleux puis hémisphérique à convexe, blanchâtre, vite couvert d'une épaisse couche de spores poudreuse ocrée ou brun- chocolaté
Lames: blanches, épaisses, souvent mal formées, réduites ou inexistantes
Pied: sans anneau, onduleux, soyeux, épaississant vers la base, court et cylindrique, souvent courbé, de couleur blanche et pruineux ou finement méchuleux de même couleur, devenant ochracé à brunâtre vers la base
Chair: blanchâtre mais devient brun clair dans le pied
Odeur: rance ou parfois farineuse
Saveur: rance ou parfois farineuse
Habitat: septembre-novembre, après fortes pluies sur vieux carpophores noircis, principalement de Russule (généralement la Russule noircissante) mais aussi parfois de Lactaires, dans les bois de feuillus comme de conifères
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Confusion impossible au vu du fait qu'il pousse sur de vieilles Russules, si ce n'est à l'état juvénile avec l'Astérophore parasite d'aspect plus délicat

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied ferme, cylindrique > Sur terre > Pied robuste ou sujets en touffes > Champignon blanc ou blanchâtre > En touffes > Lyophyllum

Télécharger la fiche en PDF
  • nyctalis_asterophora_10
  • nyctalis_asterophora_11
  • nyctalis_asterophora_12
  • nyctalis_asterophora_13
  • nyctalis_asterophora_14
  • nyctalis_asterophora_15
  • nyctalis_asterophora_16