Lyophyllum

LyophyllumVoir Lyophyllum demi en 3D (le chargement peut prendre un peu de temps et nécessite un navigateur supportant HTML5 et OpenGL)Voir Lyophyllum en 3D (le chargement peut prendre un peu de temps et nécessite un navigateur supportant HTML5 et OpenGL)Famille: Tricholomataceae
Genre: Lyophyllum
Chapeau: sec, nu, chair souvent élastique, parfois rougisseante, bleuissante ou noircissante
Lames: adnées, blanches ou blanchâtres, trame régulière
Pied: épais ou fin, souvent long
Remarque: saprophyte, terrestre, plus ou moins en touffes

Clitocybe en touffes

Publié dans Lyophyllum

Clitocybe en touffes

Lyophyllum connatum

Chapeau: 3-10cm, blanc pur ou gris, voire légèrement jaunissant, convexe puis tardivement déprimé, parfois cabossé, certaines fois avec des fossettes translucides, à marge fine incurvée, ondulée et parfois festonnée, blanc satiné paraissant soyeux par temps sec, cuticule pruineuse (jeune)
Lames: blanches puis crème, adnées à échancrées, devenant décurrentes, fines, serrées
Pied: sans anneau, relativement fin, souvent courbé ou sineux, fibreux, farineux au sommet, concolore, souvent soudé avec d'autres individus lorsqu'ils sont en touffe
Chair: blanche, très élastique
Odeur: herbacée, de pois crus ou corydale creuse
Saveur: herbacée, de pois crus
Habitat: août-novembre, gazon ou lisière, sur les talus des routes et au bord des chemins, lieux humides, bord de ruisseau, en touffe
Confusion: Clitocybe blanchi (Clitocybe dealbata, Clitocybe rivulosa) - Et avec d'autres clitocybes blancs toxiques. -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Comestible, mais pas recommandé car il contient une substance mutagène encore peu connue (pourrait favoriser l'apparition du cancer).

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied ferme, cylindrique > Sur terre > Pied robuste ou sujets en touffes > Champignon blanc ou blanchâtre > En touffes > Lyophyllum

Télécharger la fiche en PDF
  • lyophyllum_connatum_11
  • lyophyllum_connatum_12
  • lyophyllum_connatum_13
  • lyophyllum_connatum_14
  • lyophyllum_connatum_15
  • lyophyllum_connatum_16
  • lyophyllum_connatum_17
  • lyophyllum_connatum_18
  • lyophyllum_connatum_19
  • lyophyllum_connatum_20

Nyctalis porteuse d'étoile

Publié dans Lyophyllum

Nyctalis porteuse d'étoile

Nyctalis asterophora, Asterophora lycoperdoides

Chapeau: 1-2cm, globuleux puis hémisphérique à convexe, blanchâtre, vite couvert d'une épaisse couche de spores poudreuse ocrée ou brun- chocolaté
Lames: blanches, épaisses, souvent mal formées, réduites ou inexistantes
Pied: sans anneau, onduleux, soyeux, épaississant vers la base, court et cylindrique, souvent courbé, de couleur blanche et pruineux ou finement méchuleux de même couleur, devenant ochracé à brunâtre vers la base
Chair: blanchâtre mais devient brun clair dans le pied
Odeur: rance ou parfois farineuse
Saveur: rance ou parfois farineuse
Habitat: septembre-novembre, après fortes pluies sur vieux carpophores noircis, principalement de Russule (généralement la Russule noircissante) mais aussi parfois de Lactaires, dans les bois de feuillus comme de conifères
Confusion: Nyctalys parasite, Astérophore parasite (Nyctalys parasitica, Asterophora parasitica) - Lames différentes -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Confusion impossible au vu du fait qu'il pousse sur de vieilles Russules, si ce n'est à l'état juvénile avec l'Astérophore parasite d'aspect plus délicat

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied ferme, cylindrique > Sur terre > Pied robuste ou sujets en touffes > Champignon blanc ou blanchâtre > En touffes > Lyophyllum

Télécharger la fiche en PDF
  • nyctalis_asterophora_10
  • nyctalis_asterophora_11
  • nyctalis_asterophora_12
  • nyctalis_asterophora_13
  • nyctalis_asterophora_14
  • nyctalis_asterophora_15
  • nyctalis_asterophora_16

Nyctalys parasite, Astérophore parasite

Publié dans Lyophyllum

Nyctalys parasite, Astérophore parasite

Nyctalys parasitica, Asterophora parasitica

Chapeau: 0.5-2cm, hémisphérique, hémisphérique, conique-obtus à convexe puis campanulé, étalé à légèrement déprimé, parfois omboné, légèrement visqueux à l'humidité, puis sec, finement fibrilleux-strié à soyeux-floconneux, blanc à blanchâtre sur fond brunâtre, à marge enroulée à incurvée au début, puis légèrement relevée, souvent ondulée à lacérée
Lames: peu ou bien développées, largement adnées à subdécurrentes, larges, ventrues, épaisses, tronquées, parfois fourchues, interveinées et sinueuses avec l'âge, avec lamellules, espacées, blanchâtres puis gris-brun pâle, brunes, ferrugineuses ou bistrées, à arêtes entières, typiquement finement granuleuses
Pied: longueur très variable, centré, subégal à légèrement élargi vers la base, souvent courbe, plein-farci puis creux, sec, terne, fibrilleux-soyeux blanc sur fond brun grisâtre, parfois avec feutrage blanc à la base
Chair: mince, blanchâtre à brunâtre
Odeur: orte, désagréable, farineuse, rance, acide ou de Polyporus squamosus
Saveur: douce, désagréable ou typiquement farineuse rance
Habitat: juillet-octobre, mycoparasite, sur carpophores pourrissants ou morts surtout de Lactarius ou Russula, notamment la Russule noircissante
Confusion: Nyctalis porteuse d'étoile (Nyctalis asterophora, Asterophora lycoperdoides) - lames différentes -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: se couvre d'une épaisse couche pulvérulente chamois à brun-chocolaté, poudre formée de spores bien particulières

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied ferme, cylindrique > Sur terre > Pied robuste ou sujets en touffes > Champignon blanc ou blanchâtre > En touffes > Lyophyllum

Télécharger la fiche en PDF
  • nyctalys_parasitica_10
  • nyctalys_parasitica_11
  • nyctalys_parasitica_12
  • nyctalys_parasitica_13
  • nyctalys_parasitica_14
  • nyctalys_parasitica_15
  • nyctalys_parasitica_16
  • nyctalys_parasitica_17
  • nyctalys_parasitica_18
  • nyctalys_parasitica_19
  • nyctalys_parasitica_20
  • nyctalys_parasitica_21

Tricholome agrégé, Lyophylle agrégé, Tricholome en touffes

Publié dans Lyophyllum

Tricholome agrégé, Lyophylle agrégé, Tricholome en touffes

Lyophyllum decastes, Lyophyllum aggregatum, tricholoma aggregatum

Chapeau: 6-15cm, hémisphérique, charnu, souvent déformé par compression des proches voisins, conservant ou non un mamelon, revêtement piléique brillant, soyeux, gras au toucher, fauve à brun clair, parfois grisâtre ou gris jaunâtre, plus clair au sec, rayé radialement de fibrilles, marge enroulée et ondulée, parfois légèrement striée, reversée dans l'âge s'étalant de manière irrégulière, à marge enroulée et ondulée
Lames: adnées, échancrées puis légèrement décurrentes dans l'âge, fines, serrées, de couleur blanchâtre à crème
Pied: sans anneau, trapu, sur lequel viennent se souder d'autres individus pour former des touffes, sec, robuste, fibreux, tenace, blanchâtre sous le chapeau, brunissant vers la base, très généralement courbe, cylindrique ou en massue, base soudée à d'autres individus pour former des touffes
Chair: blanchâtre et élastique
Odeur: agréablement farineuse à fongique ou légèrement acidulée, parfois nulle
Saveur: douce
Habitat: août-octobre, lisières, clairières et bords de chemins de feuillus, surtout de peupliers, mais aussi sous les conifères
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: Considéré par certains mycologues comme agent mutagène pouvant induire le cancer.
Confusion peu probable, surtout lorsque les gros spécimens abritent les petits sous leur chapeau.
En groupes de quelques individus dont certains sons entièrement couverts sous le chapeau du plus volumineux.
Anciennement, il était considéré comme comestible et d'une saveur assez agréable. Parfois mal supporté, certains auteurs le rejettent

Toxicité: Découvert depuis 2015 que le Tricholome aggrégé pourraît contenir des principes actifs mutagènes. Il n'est dès lors plus recommandé de le consommer. - syndrôme: mutagène (poison: Mutations génétiques (cangerogène)); symptômes: Latence: des années, principes chimiques mutagènes induisant une altération de l'ADN pouvant conduire au cancer; remarques: Ce syndrôme est encore méconnu. Quelques espèces de carpophores préalablement considérées comme comestibles ne sont plus recommandées à la consommation suite à la découverte de phénomènes mutagène.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied ferme, cylindrique > Sur terre > Pied robuste ou sujets en touffes > Champignon blanc ou blanchâtre > En touffes > Lyophyllum

Télécharger la fiche en PDF