Tricholome tigré

Publié dans Tricholoma

Tricholome tigré

Tricholoma pardinum, Tricholoma tigrinum

Chapeau: 5-20cm, hémisphérique puis convexe et épais, faiblement mamelonné parfois déprimé au centre, à marge enroulée devenant aigue et ondulée en vieillissant, de couleur blanc grisâtre couvert de fines écailles concentriques grises à gris bistré, contrastant fortement avec le fond fibrilleux-soyeux blanchâtre, plus pâle à blanchâtre vers le pourtour, à marge longtemps enroulée, ondulée
Lames: très échancrées, serrées, larges, parfois fourchues près du pied, inégales, de couleur blanche à blanc sale ou glauque, à arêtes crénelées, exsudant parfois des gouttelettes et légèrement brunissant
Pied: sans anneau, blanc, d'aspect massif, ocracé à la base, souvent fortement élargi à la base, renflé, parfois parsemé de fibrilles brunissantes ou parfois avec écailles dispersées gris foncé à sépia vers la base, se tachant de miel au froissement
Chair: épaisse au centre, blanche, parfois jaune brunâtre à rouge brunâtre vers la base du pied
Odeur: farine lorsqu'il est jeune, devenant spermatique à terreuse en vieillissant, plus distinctement farineuse à la coupe
Saveur: farineuse
Habitat: juillet-novembre, bois de conifères et feuillus, surtout hêtres, presque uniquement en altitude, très rare en plaine, davantage dans des biotopes calcicoles d'altitude, en moyenne comme en haute montagne
Confusion: Tricholome à base rougissante (Tricholoma basirubens) - pied plus fin -, Tricholome à marge rougissante (Tricholoma basirubens var. orirubens) - pied plus fin -, Tricholome prétentieux, tricholome merveilleux (Tricholoma portentosum), Tricholome terreux (Tricholoma terreum) - quoique souvent plus petit -

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: Il existe de nombreux Tricholomes gris, attention aux confusions

Toxicité: peut provoquer de sérieuses gastro-entérites - syndrôme: gastro-intestinal (= résinoïdien) (poison: Chitine, tréhalose, mannitol, etc.); symptômes: Latence: 3-6 heures, puis nausées, des vomissements, des douleurs gastriques et des diarrhées.; remarques: Ce syndrome provoque essentiellement des nausées, des vomissements, des douleurs gastriques et des diarrhées. Ce syndrome peut être provoqué par une multitude d'espèces de champignons et par diverses causes. Les champignons comestibles mangés en trop grandes quantité peuvent provoquer ce syndrome car les champignons contiennent des molécules peu digestes (chitine) et/ou uniques aux champignons (tréhalose, mannitol). Les personnes ayant un déficit en tréhalase (enzyme qui dégrade le tréhalose) peuvent avoir des diarrhées. Certaines espèces, dans certains cas, peuvent être toxiques: Armillaria sp., Lepista sp., Agaricus xanthoderma (Agaric jaunissant)

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Pas de volve > Pied central > Lamelles minces ou à consistance non cireuse > Lamelles non libres > Lamelles adnées ou échancrées > Chapeau plus de 4 cm > Pied ferme, cylindrique > Sur terre > Pied robuste ou sujets en touffes > Champignon non blanchâtre > Pied sans bulbe marginé > Tricholoma

Télécharger la fiche en PDF
  • tricholoma_pardinum_10
  • tricholoma_pardinum_11