Polypore blanc et noir

Publié dans Bankeraceae

Polypore blanc et noir

Boletopsis leucomelaena, Boletopsis subsquamosa, Polyporus leucomelas

Chapeau: 4-15cm, convexe puis convexe-étalé, bosselé et souvent irrégulier, sec, plutôt glabre, parfois d'aspect légèrement marbré à strié, azoné, gris, gris foncé à presque noir, teinté de violacé, parfois de jaune, à marge mince, incurvée à droite, ondulée, plus pâle au début
Lames: sans lame, tubes blanc crème au début, brunissant légèrement avec l'âge, devenant lentement rosâtre puis brunâtre au froissement. Pores anguleux, 2-3 par mm, à dissépiments minces puis lacérés. Couche(s) de tubes décurrente, difficilement détachable, très courte, 1-2 mm de longueur
Pied: sans anneau, centré à excentré, plein, tenace, lisse ou finement squamuleux avec l’âge, gris, blanchâtre vers l’apex, concolore au chapeau vers la base, parfois avec duvet orangé à la base, atténué à la base
Chair: homogène, mou-fibreux au frais, tenace et se casant facilement radialement au sec, blanchâtre, se tachant de gris rosâtre à gris lilas à la coupe, surtout vers la marge, puis grisonnant, 1-3 cm d'épaisseur
Odeur: faible, indistincte
Saveur: douce, parfois amère, faible
Habitat: juillet-octobre, solitaire, dispersé ou grégaire, mycorhizien, sur sol des forêts herbeuses et riches, parmi les aiguilles d’épicéa, absence de carie du bois
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Ce polypore très particulier ressemble fortement à un bolet, d'où le nom de genre

Télécharger la fiche en PDF
  • boletopsis_leucomelaena_10