Coriolaceae

Lenzite des poutres, Lenzite des clôtures, Polypore des clôtures

Publié dans Gloeophyllum

Lenzite des poutres, Lenzite des clôtures, Polypore des clôtures

Gloeophyllum sepiarium
Synonymes: Gloeophyllum ungulatum, Daedalea ungulata, Lenzites undulata, Lenzites argentina, Lenzites argentinus, Lenzites sepiaria, Lenzites sepiarius, Daedalea sepiaria var. undulata, Agaricus boletiformis, Daedalea sepiaria, Merulius squamosus, Merulius sepiarius, Agaricus sepiarius, Agaricus asserculorum

Chapeau: 3-10cm, épaisseur assez faible de 1 à 1,5 cm au maximum en arrière, généralement allongé, concrescent, soudé en rang, ou dimidié à presque circulaire, dessus du chapeau légèrement convexe, zoné de sillons concentriques, fauves, brun-roux, noircissant sur le tard, finement feutrés de "poils" raides, rudes au toucher, marge très fine, aiguë, incurvée, régulière à ondulante, d'une belle couleur jaune-orangée qui tranche du reste du carpophore
Lames: serrées, peu larges de 3 à 6 mm, irrégulières, transversales à radiales aux extrémités, réunies parfois pour former un réseau labyrinthiforme, concolores à la marge puis blanchissant doucement à partir de celle-ci dans la vétusté
Pied: sans anneau, néant
Chair: fine, coriace, à consistance de liège, rougeâtre puis brune
Odeur: nulle
Saveur: nulle
Habitat: janvier-décembre, bois morts de résineux (très rare sur feuillus): billes, tas de bois ou sur bois ouvragés, poutres, planches, barrières, ponts, coffrages, clôtures et charpentes, endroits clairs, aérés, ensoleillés aux sous-bois sombres et humides, provoque pourriture brune
Confusion: Tramète multicolore (Trametes ochracea), Tramète versicolore, Polypore versicolore, polypore de couleur variable (Trametes versicolor)

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: résiste parfaitement à la sécheresse

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores allongés au point de former de véritables lamelles coriaces > Gloeophyllum

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Gloeophyllales > Gloeophyllaceae > Gloeophyllum

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • gloeophyllum_sepiarium_010
  • gloeophyllum_sepiarium_011
  • gloeophyllum_sepiarium_012

Polypore anisé, Gloeophylle odorant

Publié dans Gloeophyllum

Polypore anisé, Gloeophylle odorant

Gloeophyllum odoratum
Synonymes: Osmoporus odoratus f. polymorphus, Osmoporus odoratus subsp. americanus, Osmoporus odoratus, Ceratophora odorata, Polyporus vajsii, Daedaleopsis odorata, Ochroporus odoratus, Fomes odoratus, Trametes odorata, Polyporus roseus var. ceratophora, Polyporus roseus var. polymorphus, Polyporus odoratus, Boletus odoratus var. polymorphus, Boletus ceratophorus, Boletus odoratus var. ceratophora, Ceratophora fribergensis, Boletus odoratus, Helvella subterranea, Boletus annulatus

Chapeau: 5-15cm, parfois bien plus par association en masses informes de nombreux chapeaux entremêlés, noduleux, sessile mais largement fixé au substrat, partie supérieure noduleuse, bosselée, feutrée, brun jaune, brun orangé puis brun rouillé, brun foncé, gris noirâtre à noire sur les parties les plus anciennes, marge plus claire, en bourrelet épais, sinueuse, obtuse
Lames: sans lame, tubes à paroi très épaisse, plus ou moins stratifiés de 5-15 mm, pores arrondis à légèrement étirés, 1 à 2 par mm, blanc jaunâtre puis fauve, brun roux, brun grisâtre
Pied: sans anneau, sans pied
Chair: épaisseur très variable, subéreuse, molle, puis indurée à sec, cannelle, brun orangé
Odeur: forte de vanille, fenouil, anis, pain d'épices
Saveur:
Habitat: janvier-décembre, saprophyte principalement sur souches d'épicéa, Pérenne. Isolés ou réunis à plusieurs en masses informes. Rare en plaine mais très fréquent dans les vieilles forêts montagneuses. Pourriture brune ou rouge, sèche, lamellaire ou cubique
Confusion: Polypore tomenteux (Onnia tomentosa) - Le Polypore tomenteux n'a pas d'odeur typqique -

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: reconnaissable à son odeur. Pérenne sur de nombreuses années, les parties les plus anciennes présentent une surface rugueuse pratiquement noire, les plus récentes étant brun-cannelle. La marge, encore plus claire, est épaisse, le plus souvent composée d'un large bourrelet tomenteux, entourant et séparé des parties plus anciennes par un ou plusieurs profonds sillons concentriques

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores allongés au point de former de véritables lamelles coriaces > Gloeophyllum

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Gloeophyllales > Gloeophyllaceae > Osmoporus > Osmoporus odoratus

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • gloeophyllum_odoratum_010
  • gloeophyllum_odoratum_011
  • gloeophyllum_odoratum_012
  • gloeophyllum_odoratum_013
  • gloeophyllum_odoratum_014
  • gloeophyllum_odoratum_015
  • gloeophyllum_odoratum_016
  • gloeophyllum_odoratum_020
  • gloeophyllum_odoratum_021
  • gloeophyllum_odoratum_022
  • gloeophyllum_odoratum_023
  • gloeophyllum_odoratum_024
  • gloeophyllum_odoratum_025
  • gloeophyllum_odoratum_026
  • gloeophyllum_odoratum_027
  • gloeophyllum_odoratum_028
  • gloeophyllum_odoratum_029
  • gloeophyllum_odoratum_030
  • gloeophyllum_odoratum_031
  • gloeophyllum_odoratum_032
  • gloeophyllum_odoratum_033
  • gloeophyllum_odoratum_034
  • gloeophyllum_odoratum_035
  • gloeophyllum_odoratum_036
  • gloeophyllum_odoratum_20210703_026
  • gloeophyllum_odoratum_20210703_027
  • gloeophyllum_odoratum_20210703_028
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_001
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_002
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_003
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_004
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_024
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_025
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_026
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_027
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_028
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_029
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_030
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_031
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_032
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_033
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_034
  • gloeophyllum_odoratum_20220420_035

Polypore boréal

Publié dans Aurantioporus

Polypore boréal

Climacocystis borealis
Synonymes: Abortiporus borealis, Tyromyces borealis, Heteroporus borealis, Leptoporus borealis, Polyporus pacificus, Inonotus irpicoides, Polyporus ambiens, Polyporus irpicoides, Spongipellis ambiens, Bjerkandera irpicoides, Spongipellis borealis, Polystictus borealis, Daedalea borealis, Bjerkandera borealis, Postia borealis, Boletus borealis, Polyporus borealis

Chapeau: 8-10cm de largeur, 15cm de longueur et 4cm d'épaisseur à la base, largement attaché, dimidié, flabelliforme à semi-circulaire, parfois irrégulièrement tordu, aplani, légèrement convexe, tomenteux à hirsute au frais, souvent en partie glabre, rugueux et striée radialement au sec, blanc, crème pâle à paille au frais, paille foncé au sec
Lames: néant, dessous du chapeau souvent oblique, blanc, crème à paille pâle, pores concolores à la face poroïde, jusqu'à 5 mm de longueur
Pied: sans anneau, excentré à latéral
Chair: annuelle, pilée, sessile à stipitée, molle et aqueuse au frais, légère et cassante au sec
Odeur: faible
Saveur: douce
Habitat: juillet-octobre, souvent grégaire ou en gros amas imbriqués, presque exclusivement sur conifères, rarement sur feuillus, agent de carie blanche marbrée sur racines ou la base des arbres vivants, continuant de décomposer les arbres et les souches morts
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: chair cotonneuse, molle, contrairement aux autres polypores dont la chaire est généralement dure et coriace

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair épaisse > Sans tache de goudron > Chair non juteuse > Chair résistante > Tubes longs > Aurantioporus

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Fomitopsidaceae > Climacocystis

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • climacocystis_borealis_010
  • climacocystis_borealis_011
  • climacocystis_borealis_012
  • climacocystis_borealis_013
  • climacocystis_borealis_014
  • climacocystis_borealis_015
  • climacocystis_borealis_016
  • climacocystis_borealis_017
  • climacocystis_borealis_018
  • climacocystis_borealis_019
  • climacocystis_borealis_020
  • climacocystis_borealis_021
  • climacocystis_borealis_022
  • climacocystis_borealis_023
  • climacocystis_borealis_024
  • climacocystis_borealis_025
  • climacocystis_borealis_026
  • climacocystis_borealis_027
  • climacocystis_borealis_028
  • climacocystis_borealis_029
  • climacocystis_borealis_20210809_169
  • climacocystis_borealis_20210809_170
  • climacocystis_borealis_20210809_171
  • climacocystis_borealis_20210809_172
  • climacocystis_borealis_20210809_173
  • climacocystis_borealis_20210809_174
  • climacocystis_borealis_20210810_181
  • climacocystis_borealis_20210810_182
  • climacocystis_borealis_20210810_183
  • climacocystis_borealis_20210810_184
  • climacocystis_borealis_20210829_184
  • climacocystis_borealis_20210829_185
  • climacocystis_borealis_20210829_186
  • climacocystis_borealis_20210829_187
  • climacocystis_borealis_20211007_021
  • climacocystis_borealis_20211007_022

Polypore brûlé

Publié dans Bjerkandera

Polypore brûlé

Bjerkandera adusta
Synonymes: Grifola adusta, Tyromyces adustus, Gloeoporus crispus, Bjerkandera adusta f. solubilis, Bjerkandera adusta f. tegumentosa, Poria curreyana, Gloeoporus adustus, Gloeoporus adustus f. atropileus, Gloeoporus adustus f. excavatus, Gloeoporus adustus f. excavavatus, Gloeoporus adustus f. solubilis, Gloeoporus adustus f. tegumentosus, Daedalea solubilis, Polyporus atropileus, Polyporus tegumentosus, Polyporus adustus var. ater, Polyporus excavatus, Polystictus puberulus, Polyporus amesii, Polystictus alabamensis, Coriolus alabamensis, Daedalea fennica, Polyporus nigrellus, Poria carnosa, Leptoporus nigrellus, Microporus gloeoporoides, Microporus lindheimeri, Polyporus burtii, Polyporus ochraceocinereus, Polyporus macrosporus, Polystictus adustus, Polystictus gloeoporoides, Polyporus dichrous subsp. macowanii, Leptoporus adustus, Leptoporus crispus, Polyporus curreyanus, Bjerkandera scanica, Daedalea oudemansii var. fennica, Polyporus fumosogriseus, Polyporus macowanii, Bjerkandera isabellina, Polyporus dissitus, Polyporus lindheimeri, Polyporus scanicus, Polyporus digitalis, Polyporus halesiae, Polyporus secernibilis, Polyporus subcinereus, Polyporus murinus, Polyporus isabellinus, Boletus isabellinus, Polyporus adustus, Polyporus crispus, Boletus concentricus, Boletus adustus var. crispus, Boletus crispus, Boletus fuscoporus, Boletus adustus, Polystictus adustus

Chapeau: 3-6 cm, sessile, semi-circulaire, attaché sur toute sa largeur, conchoïde à étroitement allongé, plat à convexe, velouté à feutré au début, glabre à finement rugueux par agglutination des hyphes avec l'âge, parfois légèrement zoné concentriquement ou non, blanc, crème à chamois au début, brunissant avec l’âge, à marge mince, légèrement ondulée, entière, parfois brisée, incurvée au sec, stérile au-dessous, feutrée, d'abord blanche, puis grise à noirâtre
Lames: d'abord blanc grisâtre et pulvérulente, puis gris foncé à noire, comme brûlée, noircissant au froissement. Pores ronds à anguleux, réguliers, 6-7 par mm, plus rarement irréguliers et plus grands, à dissépiments minces et entiers. Couche de tubes souvent décurrente sur le support, gris fumée à noire, jusqu’à 1-2 mm de profondeur
Pied: sans anneau, sans pied
Chair: zone très mince et noir grisâtre séparant la couche de tubes et la chair, pas toujours bien visible, chair fibreuse, coriace et flexible, blanche à chamois pâle, souvent avec fines lignes noires reflétant différentes périodes de croissance active
jusqu'à 6 mm d’épaisseur au total
Odeur: agréable, faible à assez prononcée
Saveur: aigre, acidulée, désagréable à amarescente
Habitat: juillet-octobre, rarement solitaire, formant souvent d'innombrables chapeaux imbriqués et latéralement soudés en une masse serrée et compacte, saprotrophe dans les blessures,
sur bois mort presque tous les feuillus, surtout bouleau, hêtre, peuplier et saule
Confusion: Polypore enfumé (Bjerkandera fumosa) - couleur des pores et du chapeau -

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: annuel, souvent étalé-réfléchi, parfois en groupes avec des individus qui poussent les uns dans les autres, tenace et flexible au frais, dur et cassant au sec. Visibles toute l'année car très coriace

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores ronds > Chapeaux multiples et flexibles > Chair peu coriace > Tubes gris > Bjerkandera

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Fomitopsidaceae > Grifola

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • bjerkandera_adusta_20220410_100
  • bjerkandera_adusta_20220410_101
  • bjerkandera_adusta_20220410_102
  • bjerkandera_adusta_20220410_103
  • bjerkandera_adusta_20220410_104
  • bjerkandera_adusta_20220410_105
  • bjerkandera_adusta_20220410_106
  • bjerkandera_adusta_20220410_107

Polypore de Schweinitz, Phéole de Schweinitz

Publié dans Coriolaceae

Polypore de Schweinitz, Phéole de Schweinitz

Phaeolus spadiceus
Synonymes: -

Chapeau: 15-25cm, circulaire, irrégulièrement lobé, dimidié, tomenteux à hirsute, noduleux-bosselé, légèrement zoné, orangé au début, brun jaunâtre à maturité, brun rougeâtre foncé au sec, à marge jaune soufre à vert-jaune au frais, brun-rouge à noire avec l'âge
Lames: tubes, face orangée au début, brun verdâtre et brun jaunâtre à brun rouille avec l'âge, pores anguleux à labyrinthiques, 1-2 par mm, irréguliers, couche de tubes décurrente, distincte du contexte, verdâtre à brun rouille, jusqu'à 1,5 mm de longueur
Pied: sans anneau, centré à latéral, court et trapu, parfois réduit à un tubercule, irrégulier à difforme, simple ou ramifié
Chair: humide à mouillée, tendre, mou-fibreux, brun jaunâtre au début, brun rouille foncé avec l'âge, apparaissant souvent zoné, jusqu'à 1,5 cm d'épaisseur, brunit sous la pression du doigt du côté des pores. Friable, fragile en séchant et devenant très légère au sec
Odeur: humide
Saveur: nulle
Habitat: juillet-octobre, essentiellement sur débris ligneux, souches et branches pourrissantes de résineux dans les bois de conifères mais aussi dans les bois mixtes comportant des essences de mélèzes, pins et épicéas, parasite sur bois vivant surtout de conifères, poussant et continuant de décomposer les arbres morts, souches et billes; rarement de feuillus. Isolément ou en groupes de quelques rares individus, parfois imbriqués
Confusion: Polypore soufré (Laetiporus sulphureus) - lorsque très jeune, car aussi jaune, mais pousse au pied des arbres et pas sur le tronc. -

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: provoque une pourriture brune. Assez rare.

Classification: -

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • phaeolus_spadiceus_010
  • phaeolus_spadiceus_011
  • phaeolus_spadiceus_012
  • phaeolus_spadiceus_013
  • phaeolus_spadiceus_014
  • phaeolus_spadiceus_015
  • phaeolus_spadiceus_016
  • phaeolus_spadiceus_017
  • phaeolus_spadiceus_018
  • phaeolus_spadiceus_019
  • phaeolus_spadiceus_020
  • phaeolus_spadiceus_021
  • phaeolus_spadiceus_022
  • phaeolus_spadiceus_023
  • phaeolus_spadiceus_024
  • phaeolus_spadiceus_025
  • phaeolus_spadiceus_026
  • phaeolus_spadiceus_027
  • phaeolus_spadiceus_028
  • phaeolus_spadiceus_029
  • phaeolus_spadiceus_030
  • phaeolus_spadiceus_031
  • phaeolus_spadiceus_032
  • phaeolus_spadiceus_033
  • phaeolus_spadiceus_034
  • phaeolus_spadiceus_035
  • phaeolus_spadiceus_20210703_207
  • phaeolus_spadiceus_20210703_208
  • phaeolus_spadiceus_20210703_209
  • phaeolus_spadiceus_20210703_210
  • phaeolus_spadiceus_20210703_211
  • phaeolus_spadiceus_20210703_212
  • phaeolus_spadiceus_20210703_213
  • phaeolus_spadiceus_20210703_214
  • phaeolus_spadiceus_20210703_215
  • phaeolus_spadiceus_20210908_175
  • phaeolus_spadiceus_20210908_176
  • phaeolus_spadiceus_20210908_177

Polypore enfumé

Publié dans Bjerkandera

Polypore enfumé

Bjerkandera fumosa
Synonymes: Grifola fumosa, Grifola funosa, Polystictoides fumosus, Tyromyces fumosus, Gloeoporus fumosus, Gloeoporus fumosus f. eminens, Polyporus aberrans, Polyporus emergens, Polyporus eminens, Polyporus fumosus var. fragrans, Polyporus tyttlianus, Polystictoides pallescens, Polystictus pallescens, Polyporus hederae, Bjerkandera fragrans, Leptoporus fumosus, Bjerkandera holmiensis, Leptoporus imberbis, Cladomeris imberbis, Polypilus alligatus, Bjerkandera pallescens, Merisma imberbis, Polyporus fragrans, Polyporus salignus var. holmiensis, Polyporus demissus, Polyporus imberbis, Polyporus alligatus, Daedalea imberbis, Polyporus inodorus, Daedalea salicina, Polyporus suaveolens var. salicinus, Polyporus fumosus, Polyporus pallescens, Boletus fumosus, Boletus suaveolens var. salicinus, Boletus salignus, Boletus imberbis

Chapeau: 2-5cm, sessile, dimidié, semi-circulaire, flabelliforme à conchoïde, convexe à la base et retroussé vers la marge, lisse et tomenteux puis légèrement raboteux et glabre, hygrophane, zones de couleurs variables concentriques, chamois à couleur bois, brunissant, surtout près du support
Lames: sans lames, pores chamois à gris fumé pâle, brunissant à grisonnant avec l'âge et au froissement, ronds à anguleux, 2-5 par mm, cupuliformes à la marge, minces, entiers, couche de tubes parfois décurrente sur le support, chamois, brun pâle à gris fumée pâle
Pied: sans anneau, sans pied
Chair: zone gélatineuse cannelle brunâtre distincte séparant la couche de tubes et le chapeau, mou-fibreux, flexible, chamois à orangé
Odeur: agréable frais, assez marquée, faiblement anisée, surtout en séchant, puis désagréable avec l'âge
Saveur: désagréable, légèrement acidulée à amarescente
Habitat: juillet-octobre, solitaire ou en groupe de plusieurs chapeaux imbriqués, soudés latéralement, serrés en masse compacte; des petits chapeaux se forment parfois au-dessus des plus grands, surtout saprotrophe, sur bois mort de feuillus
Confusion: Polypore brûlé (Bjerkandera adusta) - couleur des pores et du chapeau -

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: annuel, coriace au frais, dur et cassant au sec, fortement adné, souvent en groupes. Visibles toute l'année car très coriace

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores ronds > Chapeaux multiples et flexibles > Chair peu coriace > Tubes gris > Bjerkandera

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Fomitopsidaceae > Grifola

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • bjerkandera_fumosa_20220410_113
  • bjerkandera_fumosa_20220410_115
  • bjerkandera_fumosa_20220410_116
  • bjerkandera_fumosa_20220410_117
  • bjerkandera_fumosa_20220410_118
  • bjerkandera_fumosa_20220410_119
  • bjerkandera_fumosa_20220410_120
  • bjerkandera_fumosa_20220410_121
  • bjerkandera_fumosa_20220410_122
  • bjerkandera_fumosa_20220410_123
  • bjerkandera_fumosa_20220410_124
  • bjerkandera_fumosa_20220410_125
  • bjerkandera_fumosa_20220410_126
  • bjerkandera_fumosa_20220410_127
  • bjerkandera_fumosa_20220410_128
  • bjerkandera_fumosa_20220410_129
  • bjerkandera_fumosa_20220410_130
  • bjerkandera_fumosa_20220501_001
  • bjerkandera_fumosa_20220501_002
  • bjerkandera_fumosa_20220501_003

Tramète bossue

Publié dans Trametes

Tramète bossue

Trametes gibbosa
Synonymes: Pseudotrametes gibbosa, Lenzites gibbosa, Daedalea virescens, Trametes kalchbrenneri, Trametes crenulata, Daedalea gibbosa, Merulius gibbosus, Agarico-suber scalptum

Chapeau: 5-20cm, peu épais, en forme d'éventail, plateau incurvé ou de console, semi-circulaire, très finement velouté, zoné de sillons concentriques plus ou moins espacés, blancs à gris en passant par le blanchâtre et le crème ainsi que verdit par les algues sur les parties les plus anciennes. Avec à la base, près du support, une bosse plus ou moins importante. Marge mince, ondulée, plus importante chez lse jeunes exemplaires, concolore au reste du chapeau, veloutée
Lames: néant, pores assez longs, généralement formés d'une seule couche, blancs, à paroi épaisse, débouchant sur des pores alignés en lignes radiales, rectangulaires, de tailles assez variables, simulant une ébauche de lames
Pied: sans anneau, sans pied ou presque, très rudimentaire et fixé dans le prolongement du chapeau, généralement plus épais à cet endroit
Chair: peu épaisse, blanche, compacte, coriace
Odeur: agréablement fongique à l'état jeune
Saveur: néant
Habitat: janvier-décembre, bois de feuillus, fréquentant assidûment les souches de hêtres, solitaire ou en groupes souvent étagés plus ou moins nombreuses, parfois imbriqués
Confusion: Tramète hirsute, Polypore hirsute (Trametes hirsuta) - il suffit de retourner le champignon et la forme des pores indique immédiatement l'erreur : ceux de Trametes hirsuta sont toujours ronds et fins alors que Trametes gibbosa rectangulaires plus ou moins allongés, jusqu'à former de courtes lames sous la bosse -

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: Saprophyte très commun, provoque une pourriture blanche très active.
Polypore pérenne, mais guère plus de deux ans et très vite dégradé par les insectes qui creusent, dans sa trame, de nombreuses galeries.
Ses différents stades de croissance peuvent laisser croire à une espèce différente au cours de la croissance

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores ronds > Chapeaux multiples et flexibles > Chair très coriace > Trametes

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Polyporaceae > Pseudotrametes

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • trametes_gibbosa_010
  • trametes_gibbosa_011
  • trametes_gibbosa_012
  • trametes_gibbosa_013
  • trametes_gibbosa_014
  • trametes_gibbosa_015
  • trametes_gibbosa_016
  • trametes_gibbosa_017
  • trametes_gibbosa_018
  • trametes_gibbosa_019
  • trametes_gibbosa_020
  • trametes_gibbosa_021
  • trametes_gibbosa_022
  • trametes_gibbosa_023
  • trametes_gibbosa_024
  • trametes_gibbosa_025
  • trametes_gibbosa_026
  • trametes_gibbosa_027
  • trametes_gibbosa_028
  • trametes_gibbosa_029
  • trametes_gibbosa_20220410_078
  • trametes_gibbosa_20220410_079
  • trametes_gibbosa_20220410_080
  • trametes_gibbosa_20220410_081
  • trametes_gibbosa_20220410_082
  • trametes_gibbosa_20220410_083
  • trametes_gibbosa_20220410_084
  • trametes_gibbosa_20220410_085
  • trametes_gibbosa_20220410_086
  • trametes_gibbosa_20220410_087
  • trametes_gibbosa_20220410_088
  • trametes_gibbosa_20220410_089
  • trametes_gibbosa_20220410_090
  • trametes_gibbosa_20220410_091
  • trametes_gibbosa_20220410_092
  • trametes_gibbosa_20220410_093
  • trametes_gibbosa_20220410_094
  • trametes_gibbosa_20220410_095
  • trametes_gibbosa_20220410_096
  • trametes_gibbosa_20220410_097
  • trametes_gibbosa_20220410_098
  • trametes_gibbosa_20220424_054
  • trametes_gibbosa_20220424_055
  • trametes_gibbosa_20220424_056
  • trametes_gibbosa_20220424_057

Tramète cinabre

Publié dans Coriolaceae

Tramète cinabre

Pycnoporus cinnabarinus
Synonymes: Fabisporus cinnabarinus, Coriolus cinnabarinus, Hapalopilus cinnabarinus, Phellinus cinnabarinus, Leptoporus cinnabarinus, Polystictus cinnabarinus, Trametes cinnabarina, Trametes cinnabarinus, Polyporus cinnabarinus, Polyporus cinnabarrinus, Boletus cinnabarinus

Chapeau: 7x15x4cm, dimidié à allongé, réniforme ou en forme de console à contour souvent irrégulier, à surface bosselée et à marge aigue, à cuticule veloutée à l'état juvénile, glabre, azoné, saumon ochracé à orange abricot, couleur orange très vive, presque fluo, puis plus pâle avec l'âge ou noircissant
Lames: sans lames, tubes rouge orangé à rouge corail, rouge plus longtemps que le chapeau, pores ronds à anguleux, 3-4 par mm, à dissépiments tomenteux, épais, puis parfois minces et lacérés, couche de tubes orange rougeâtre à jaunâtre au sec, jusqu'à 6 mm de longueur
Pied: sans pied, sans anneau, en console
Chair: molle, fibreuse à subéreuse coriace en vieillissant, zoné, rouge à orange pâle, jusqu'à 1.5cm d'épaisseur
Odeur: neutre, fongique
Saveur: neutre
Habitat: juin-octobre, saprotrophe, généralement en petits groupes de quelques individus mais parfois aussi isolément, sur bois mort de feuillus, rarement de conifères, sur souches pourries et carbonisées, agent de carie blanche
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: Realtivement rare, ne peut être confondu vu sa couleur

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Polyporaceae > Fabisporus

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • pycnoporus_cinnabarinus_010
  • pycnoporus_cinnabarinus_011
  • pycnoporus_cinnabarinus_012
  • pycnoporus_cinnabarinus_013
  • pycnoporus_cinnabarinus_014
  • pycnoporus_cinnabarinus_015
  • pycnoporus_cinnabarinus_016
  • pycnoporus_cinnabarinus_017
  • pycnoporus_cinnabarinus_018
  • pycnoporus_cinnabarinus_019
  • pycnoporus_cinnabarinus_020
  • pycnoporus_cinnabarinus_021
  • pycnoporus_cinnabarinus_022
  • pycnoporus_cinnabarinus_023
  • pycnoporus_cinnabarinus_024
  • pycnoporus_cinnabarinus_025
  • pycnoporus_cinnabarinus_026
  • pycnoporus_cinnabarinus_027
  • pycnoporus_cinnabarinus_028

Tramète hirsute, Polypore hirsute

Publié dans Trametes

Tramète hirsute, Polypore hirsute

Trametes hirsuta
Synonymes: Coriolus hirsutus var. fibula, Trametes hirsuta f. fibula, Coriolus hirsutus subsp. fibula, Coriolus vellereus, Polystictus nigromarginatus, Trametes porioides, Polystictoides hirsutus, Coriolus hirtellus, Coriolus nigromarginatus, Microporus cinerellus, Microporus fibula, Microporus galbanatus, Microporus hirsutus, Microporus hirtellus, Microporus leveillei, Microporus nigromarginatus, Scindalma gourliei, Polystictus cinerescens, Trametes aurea, Coriolus fibula, Coriolus hirsutus, Polystictus cinerellus, Polystictus galbanatus, Polystictus leveillei, Fomes gourliei, Bjerkandera hirsuta, Hansenia hirsuta, Hansenia vellerea, Polyporus cinerellus, Polyporus leveillei, Polyporus gourliei, Polystictus fibula, Polystictus hirsutus, Polystictus hirtellus, Polystictus vellereus, Polyporus cinerascens, Polyporus cinerescens, Polyporus aureus, Polyporus galbanatus, Polyporus vellereus, Polyporus fibula, Boletus nigromarginatus, Polyporus hirsutus, Boletus fibula, Boletus hirsutus

Chapeau: 3-12cm, rarement plus, dimidié, surfaces zonées concentriques de tons assez similaires, verdies par les algues pour les plus anciennes, l'ensemble du chapeau étant couvert de poils brillants, hirsutes. Marge fine, régulière à légèrement ondulante, blanchâtre, grise ou brune, finement feutrée
Lames: néant : tubes très fins et arrondis, de couleur blanchâtre devenant successivement jaunâtre, gris jaunâtre puis brunâtres
Pied: sans anneau, carpophore fixé au bois par un prolongement un peu plus épais
Chair: peu épaisse, compacte, liégeuse, sèche, blanche
Odeur: légèrement humique et dégageant de faibles senteurs anisées
Saveur: ligneuse
Habitat: août-novembre, essentiellement dans les parcs arborés et les bois de feuillus, appréciant particulièrement le cerisier et l'aulne
Confusion: Tramète bossue (Trametes gibbosa) - essentiellement au stade juvénile -

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: soit isolément, soit en compagnie de plusieurs individus étagés sur le support. Trop coriace et particulièrement sec, il est classé parmi les non comestibles. Provoque une pourriture blanche.

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores ronds > Chapeaux multiples et flexibles > Chair très coriace > Trametes

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Polyporaceae > Coriolus > Coriolus hirsutus

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • trametes_hirsuta_010
  • trametes_hirsuta_20210626_011
  • trametes_hirsuta_20210626_012
  • trametes_hirsuta_20210626_013
  • trametes_hirsuta_20210626_014
  • trametes_hirsuta_20210626_015
  • trametes_hirsuta_20210626_016
  • trametes_hirsuta_20210626_017
  • trametes_hirsuta_20210626_018
  • trametes_hirsuta_20210626_019
  • trametes_hirsuta_20210626_020

Tramète multicolore

Publié dans Trametes

Tramète multicolore

Trametes ochracea
Synonymes: Coriolus ochraceus, Trametes zonatella, Coriolus hirsutus var. ochraceus, Polyporus versicolor var. zonatus, Polystictus ochraceus, Polyporus lloydii, Polystictus concentricus, Polystictus lloydii, Coriolus concentricus, Coriolus lloydii, Coriolus zonatus, Bjerkandera zonata, Hansenia zonata, Polystictus zonatus, Polyporus ochraceus, Polyporus versicolor var. ochraceus, Polyporus zonatus, Boletus zonatus, Boletus ochraceus, Polyporus zonatus var. ochraceus

Chapeau: 4-10cm, en forme de console à marge irrégulière et blanchâtre, à zones concentriques veloutées de couleurs alternant le jaune, le gris, le brun, l'ocre, séparées de zones glabres et brillantes, soudée à la base à d'autres individus formant ainsi des rosaces
Lames: néant. Pores d'abord circulaires puis s'étirant, de couleur blanche à beige ou brun clair
Pied: sans anneau, pied inexistant : simple prolongement du carpophore
Chair: blanche, coriace
Odeur: néant
Saveur: néant
Habitat: janvier-décembre, fructifiant principalement du début de l'été jusqu'au début de l'hiver, principalement sur souches et branches mortes des bois de feuillus mais aussi sur conifères
Confusion: Tramète pubescente (Trametes pubescens) - plus contrastée dans les couleurs -, Tramète versicolore, Polypore versicolore, polypore de couleur variable (Trametes versicolor) - chapeau avec zones concentriques de couleur bleutée à violacée -

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: détruit rapidement le bois (saprophyte), le réduisant en pourriture de couleur blanche.
Ses variétés de couleur et de forme le rendent parfois difficile à identifier

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores ronds > Chapeaux multiples et flexibles > Chair très coriace > Trametes

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Polyporaceae > Trametes

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • trametes_multicolor_010
  • trametes_multicolor_011

Tramète parfumée

Publié dans Trametes

Tramète parfumée

Trametes suaveolens
Synonymes: Haploporus suaveolens, Fomitopsis odoratissima, Polyporus itoi, Polyporus suaveolens, Agarico-pulpa suaveolens, Boletus suaveolens

Chapeau: 3-10cm sur 5-1cm de largeur, 1-5cm d'épaisseur à la base, semi-circulaire, dimidié, conchoïde à allongé, aplani à convexe, mou et plutôt spongieux au frais, dur et léger au sec, finement tomenteux à glabre, lisse ou un peu raboteux, uniformément crème à chamois au début, gris, jaune à brun avec l'âge, à marge mince et aiguë à épaisse, obtuse, entière à légèrement lobée, parfois plus foncée
Lames: pores réguliers, ronds à anguleux, 1-3 par mm, à dissépiments épais et entiers au début, minces avec l'âge, crème, chamois pâle à jaune grisâtre, jaunissant en séchant, couches de tubes concolores à légèrement plus foncées que le chapeau
Pied: sans anneau, sans pied, en console
Chair: mou-subéreux, zoné, blanc à crème frais. Dure, cornée, tenace et légère à l'état sec
Odeur: agréable frais, fortement anisée, indistincte une fois sec
Saveur: indistincte
Habitat: janvier-décembre, répandu, souvent solitaire, parfois en amas imbriqués, saprotrophe ou parasite, sur feuillus, agent de carie blanche (pourriture blanche)
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: Cette espèce se reconnaît à son odeur frappante d'anis

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores ronds > Chapeaux multiples et flexibles > Chair très coriace > Trametes

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Polyporaceae > Haploporus

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • trametes_suaveolens_010
  • trametes_suaveolens_011

Tramète pubescente

Publié dans Trametes

Tramète pubescente

Trametes pubescens
Synonymes: Trametes velutina, Tyromyces pubescens, Coriolus pubescens f. velutinus, Coriolus sullivantii, Polystictus applanatus, Coriolus applanatus, Leptoporus pubescens, Microporus imitatus, Microporus molliusculus, Microporus sullivantii, Microporus velutinus, Polystictus pubescens, Hansenia pubescens, Coriolus pubescens, Polystictus imitatus, Coriolus velutinus, Hansenia imitata, Polystictus sullivantii, Polystictus velutinus, Bjerkandera pubescens, Bjerkandera velutinus, Hansenia velutina, Polystictus molliusculus, Polyporus molliusculus, Polyporus sullivantii, Polyporus velutinus, Polyporus pubescens, Boletus pubescens, Boletus velutinus

Chapeau: 4-6cm, dimidié, semi-circulaire, réniforme, allongé à flabelliforme, aplani à convexe, sirupeux, coriace, flexible et très léger au frais, plus léger au sec, tomenteux, finement velouté à glabre, d'aspect soyeux, ridulé à ondulé radialement, crème à chamois chaud, non à légèrement zoné de brun orangé, à marge mince, aiguë à légèrement obtuse, entière à légèrement ondulée à lobée, parfois incurvée
Lames: sans almes, tubes à surface inégale, crème à paille, jaunissante, chamois ochracé ou parfois cendrée avec l'âge, pores souvent irréguliers, anguleux, 3-5 par mm, à dissépiments entiers à dentés au début, très minces avec l'âge, couche de tubes crème à chamois pâle
Pied: sans anneau, sans pied, tenace-fibreux, non zoné, blanc à crème, mince ou épais
Chair: coriace, blanche
Odeur: indistincte
Saveur: indistincte
Habitat: janvier-décembre, souvent en amas imbriqués ou fusionnés latéralement pour former une structure complexe, rarement solitaire, saprotrophe, sur feuillus morts, rarement de conifères, agent de la pourriture blanche spongieuse
Confusion: Tramète multicolore (Trametes ochracea) - couleurs moins contrastées -

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: Vu sa consistance, il est inconsommable

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores ronds > Chapeaux multiples et flexibles > Chair très coriace > Trametes

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Polyporaceae > Trametes

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • trametes_pubescens_010
  • trametes_pubescens_011
  • trametes_pubescens_012
  • trametes_pubescens_013
  • trametes_pubescens_014
  • trametes_pubescens_015
  • trametes_pubescens_016
  • trametes_pubescens_017
  • trametes_pubescens_018
  • trametes_pubescens_019
  • trametes_pubescens_020
  • trametes_pubescens_021
  • trametes_pubescens_022
  • trametes_pubescens_20220420_001
  • trametes_pubescens_20220420_002
  • trametes_pubescens_20220420_003
  • trametes_pubescens_20220420_004
  • trametes_pubescens_20220427_005
  • trametes_pubescens_20220427_006
  • trametes_pubescens_20220427_007
  • trametes_pubescens_20220427_008

Tramète versicolore, Polypore versicolore, polypore de couleur variable

Publié dans Trametes

Tramète versicolore, Polypore versicolore, polypore de couleur variable

Trametes versicolor
Synonymes: Trametes versicolor f. antarctica, Coriolus versicolor f. antarcticus, Coriolus versicolor f. azureus, Coriolus antarcticus, Trametes versicolor f. fuscata, Trametes versicolor f. nigrozonata, Trametes azurea, Antrodia pictilis, Coriolus pictus, Coriolus azureus, Coriolus neaniscus, Trametes unicolor f. rohlenae, Trametes versicolor f. cyanea, Trametes versicolor f. producta, Trametes versicolor f. vitellinus, Polystictus castaneicola, Polystictus castanicola, Polystictus doidgeae, Polystictus doidgei, Polyporus irpiciformis, Polyporus picicola, Polyporus reisneri, Polyporus rohlenae, Polyporus versicolor var. cyaneus, Polyporus versicolor var. productus, Polyporus versicolor var. rosiphilus, Polystictus versicolor var. fuscatus, Polystictus versicolor var. nigricans, Polyporus luteovelutinus, Polystictoides castaneicola, Polystictoides castanicola, Polystictus corylicola, Polystictus inversus, Coriolus hirsutulus, Coriolus pectunculus, Coriolus pictilis, Microporus antarcticus, Microporus apophysatus, Microporus azureus, Microporus caesioglaucus, Microporus cristulatus, Microporus fuscatus, Microporus hirsutulus, Microporus neaniscus, Microporus nigricans, Microporus pectunculus, Microporus pictilis, Microporus subflavus, Microporus versicolor, Polystictus nigricans, Polyporus antarcticus, Polystictus antarcticus, Polystictus apophysatus, Polystictus cristulatus, Coriolus versicolor, Polystictus caesioglaucus, Polystictus fuscatus, Polystictus hirsutulus, Polystictus neaniscus, Polystictus pectunculus, Polystictus pictilis, Polystictus subflavus, Polyporus caesioglaucus, Bjerkandera versicolor, Polyporus cristulatus, Hansenia versicolor, Polyporus pictilis, Polystictus azureus, Polystictus versicolor, Polyporus apophysatus, Polyporus pectunculus, Polyporus subflavus, Polyporus hirsutulus, Polyporus versicolor, Polyporus versicolor var. fuscatus, Polyporus fuscatus, Sistotrema versicolor, Boletus atrorufus, Boletus cyaneus, Agarico-suber versicolor, Cellularia cyathiformis, Boletus atrofuscus, Poria versicolor, Boletus versicolor

Chapeau: 4-15cm, en forme de console à surface veloutée se déployant en éventail, à marge ondulée, généralement en groupes imbriqués, de couleurs zonées allant du blanc au gris, au beige, au bleu-gris, gris violacé voire au noir, plus clair à blanchâtre à la marge
Lames: néant. Pores minuscules et d'abord blancs, devenant ensuite de couleur crème à jaunâtre voire parfois taché de jaunâtre ochracé pâle
Pied: néant
Chair: blanc pur, très fine de 1 à 3 mm, blanche, souple jeune puis coriace dure et cassante dans l'âge
Odeur: nulle
Saveur: nulle
Habitat: janvier-décembre, reste souvent en place très longtemps, parfois plusieurs années tant il est coriace. Affectionne particulièrement le bois mort de hêtres et de bouleaux mais on le trouve sur nombre d'autres essences d'arbre et même sur du bois de charpente non traité. sans doute le ou un des champignons le plus commun et le plus variable de nos sous-bois. Annuel, il peut cependant rester en place quelques années, en perdant petit à petit, ses couleurs chatoyantes
Confusion: Tramète multicolore (Trametes ochracea) - dont le chapeau ne comporte toutefois pas de zones concentriques de couleur bleutée à violacée -

Consommabilité: sans valeur(Comestible, sans valeur)

Recommandation officielle: sans valeur

Remarque: provoque un genre de pourriture blanche, très active mais il ne se comporte pas en parasite. Se développe en étages superposés de plusieurs individus semblant s'imbriquer les uns dans les autres. Sa dureté est parfois telle qu'elle l'a amené autrefois à être utilisé comme bijou. Non comestible en raison, notamment, d'une chair coriace, il n'est toutefois pas classé parmi les espèces toxiques

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores ronds > Chapeaux multiples et flexibles > Chair très coriace > Trametes

Classification: Fungi > Dikarya > Basidiomycota > Agaricomycotina > Agaricomycetes > Polyporales > Polyporaceae > Trametes > Trametes versicolor

Télécharger la fiche en PDF

Photos:

  • trametes_versicolor_011
  • trametes_versicolor_012
  • trametes_versicolor_013
  • trametes_versicolor_014
  • trametes_versicolor_015
  • trametes_versicolor_016
  • trametes_versicolor_017
  • trametes_versicolor_018
  • trametes_versicolor_019
  • trametes_versicolor_20210918_213
  • trametes_versicolor_20210918_214
  • trametes_versicolor_20210918_215
  • trametes_versicolor_20210918_216