Morillon, Mitrophore hybride

Publié dans Morchella

Morillon, Mitrophore hybride

Mitrophora semilibera, Morchella semilibera, Morchella hybrida

Chapeau: 2-4cm, généralement conique, brun brun-jaune, creux, raccordé au pied en son milieu, parcouru d'alvéoles assez régulières, profondes et larges, les côtes longitudinales plus foncées que l'intérieur des alvéoles, reliées entre elles par un bref réseau transverse
Lames: néant
Pied: élancé, légèrement renflé à la base, creux, fragile, blanchâtre, granuleux, légèrement sillonné dans sa partie haute, s'insère dans le chapeau à mi-profondeur
Chair: tenace, mince, blanche puis jaunissante et cassante
Odeur: faible fongique puis douteuse, voire nauséabonde dans l'âge
Saveur: douce
Habitat: avril-mai, bordures de rivières, lisières de bois frais et aérés, parcs, bordures d'allées, sous frênes, pommiers, principalement en terrain calcaire, similaire aux morilles, jardins, endroits frais, souvent avec la ficaire
Confusion: Verpe de Bohême (Verpa bohemica, Ptychoverpa bohemica)

Consommabilité: bon (Bon comestible)

Remarque: Bon comestible, mais moins estimé que la morille.

Toxicité: Bien cuire ou sécher avant de consommer. - syndrôme: hémolytique (poison: Hémolysine); symptômes: Latence: de 3 à 24 heures, puis vertiges, incoordination motrice, tremblements, troubles de l'équilibre, céphalées, contractures musculaires, troubles de la vision, de l'accommodation.; remarques: Ce syndrome concerne des espèces comestibles qui doivent être bien apprêtées. Ce syndrome provoque une hémolyse (destruction des globules rouges). Les espèces qui produisent ce syndrome sont: Amanita vaginata (Amanite vaginée), Amanita rubescens (Amanite rougissante), Morchella sp. (les morilles), Pleurotus sp. (les pleurotes) et Peziza sp. (les pézizes). On peut manger ces champignons mais uniquement s'ils sont bien cuit. La substance toxique est l'hémolysine mais celle-ci est thermolabile (se détruit à la cuisson prolongée).

Détermination: Carpophore > Ni lamelles, ni tubes, ni pores, ni aiguillons sous le chapeau > Entièrement à l'air libre à maturité > Non étalé sur le bois sous forme de croûte > Ni l'aspect d'une croûte, ni la forme d'un dé à coudre > Pas l'aspect de petites masses hémisphériques > Forme d'origine pas sphérique > Forme n'est pas une tige simple en masse, ni en branche ramifiée, chair peu épaisse, cassante comme de la cire > Pied bien distinct, pas de rouge > Pied creux, non veiné et chapeau non noir > Pied robuste, chapeau pas en plaque lobée unie > Chapeau alvéolé, aspect d'une éponge, paroi interne prolonge le pied > Morchella

Télécharger la fiche en PDF