Bovista

Famille: Lycoperdaceae
Genre: Bovista
Chapeau: souvent globuleux, se détachant facilement du mycélium à maturité, masse de spores rejetées par une ouveture au sommet, pédicule stérile, nul ou réduit, plus rarement bien développé
Lames: inexistants
Pied: inexistant
Remarque: saprophyte, terrestre, toutes les espèces sont comestibles jeunes, tant que l'intérieur est blanc, voir Scléroderma

Boviste des marais

Publié dans Bovista

Boviste des marais

Bovista paludosa, bovistella paludosa

Chapeau: 2-4 cm, d'abord blanc, surface lisse ou faiblement cloisonnée, brun couvré à brun-noir à maturité, globuleux ou avec tête et pédincule
Lames: néant
Pied: néant, pédicule stérile bien distinct
Chair: molle, blanche jeune, vert-olive à maturité
Odeur: neutre
Saveur: neutre
Habitat: juin-octobre, tourbières, terrain acide, en montagne. Très rare en plaine.
Confusion: Vesse-de-loup perlée (Lycoperdon perlatum) - Le Boviste des marais et plus lisse et plus grand -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: identifiable à son habitat et sa surface lisse

Détermination: Carpophore > Ni lamelles, ni tubes, ni pores, ni aiguillons sous le chapeau > Entièrement à l'air libre à maturité > Non étalé sur le bois sous forme de croûte > Ni l'aspect d'une croûte, ni la forme d'un dé à coudre > Pas l'aspect de petites masses hémisphériques > Avant maturité champignon sphérique, semi-enterré ou au ras du sol > Pas de couche interne gélatineuse, à maturité sphère laissant échapper un nuage de spores > Couche externe blanche, souple > Champignon sphérique, sans amorce de pied > Bovista

Télécharger la fiche en PDF
  • bovista_paludosa_10

Boviste plombée

Publié dans Bovista

Boviste plombée

Bovista plumbea

Chapeau: 1.5-5cm, globuleux, un peu déprimé, avec base souvent plissée au point d’attachement, faiblement fixé au substrat par des petits filaments rhizomorphiques englobant débris végétaux, qui se rompent souvent à maturité, laissant le basidiome libre de rouler sous l'action du vent, à exopéridium épais, fragile, lisse à légèrement bosselé-ridé, se fragmentant en plaques aréolées fugaces, glabre et blanc puis finement tomenteux et jaunâtre à tan pâle. Sac sporifère mince, papyracé, lisse, blanchâtre puis terne, gris bleuâtre à gris foncé, avec reflets métalliques, s'ouvrant par un pore circulaire lobé, sans sous-glèbe
Lames: sans lames
Pied: sans anneau, sans pied, se réduit à un mince filament, comme une racine puisant la subsistance du champignon dans le sol
Chair: blanche et ferme au début, puis jaune olive et molle, brun olivâtre foncé puis brun chocolat foncé et poudreuse à maturité
Odeur: faible, fongique
Saveur: neutre
Habitat: juillet-octobre, solitaire, dispersé ou grégaire, saprotrophe, en milieux herbeux ouverts, pelouses, pâturages, parcs, vieux vergers, terrains de golf, cimetières et lieux similaires, le long des routes
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: comestible (Comestible)

Remarque: comestible lorsque la chair est blanche et homogène. Après le jaunissement de l'enveloppe, celle-ci se déchire pour laisser apparaître une enveloppe intérieure grisâtre, de couleur plomb (d'où son nom) d'abord luisante puis devenant mate.

Détermination: Carpophore > Ni lamelles, ni tubes, ni pores, ni aiguillons sous le chapeau > Entièrement à l'air libre à maturité > Non étalé sur le bois sous forme de croûte > Ni l'aspect d'une croûte, ni la forme d'un dé à coudre > Pas l'aspect de petites masses hémisphériques > Avant maturité champignon sphérique, semi-enterré ou au ras du sol > Pas de couche interne gélatineuse, à maturité sphère laissant échapper un nuage de spores > Couche externe blanche, souple > Champignon sphérique, sans amorce de pied > Bovista

Télécharger la fiche en PDF
  • bovista_plumbea_10
  • bovista_plumbea_11
  • bovista_plumbea_12
  • bovista_plumbea_13