Clavaire gracile, Ramaire gracile

Publié dans Ramaria

Clavaire gracile, Ramaire gracile

Ramaria gracilis

Chapeau: 3-7cm, en forme de buisson très divisé en nombreux rameaux aux extrémités relativement pointues, de couleur blanchâtre à blanc rosâtre
Lames: néant
Pied: sans anneau, dans le prolongement des rameaux, concolore, prolongé de rhizomorphes de couleur plus claire
Chair: blanchâtre, consistance élastique
Odeur: fortement anisée, mais pas toujours
Saveur: neutre
Habitat: juin-septembre, litière de conifères et dans des forêts de conifères
Confusion: Clavaire pâle, Ramaire pâle (Ramaria pallida)

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: beaucoup de ramaires sont légèrement toxiques, voire purgatives, mieux vaut les admirer en forêt

Détermination: Carpophore > Ni lamelles, ni tubes, ni pores, ni aiguillons sous le chapeau > Entièrement à l'air libre à maturité > Non étalé sur le bois sous forme de croûte > Ni l'aspect d'une croûte, ni la forme d'un dé à coudre > Pas l'aspect de petites masses hémisphériques > Forme d'origine pas sphérique > Chaire non cassante comme de la cire ou champignon dressé avec tige en massue ou en branches ramifiées > Pas en forme de trompette, ni de cornet > Chair fragile ferme et cassante > Pied moyen à épais > Tronc ramifié > Rameaux à section circulaire > Plus de 5-6 cm, tronc très ramifié > Ramaria

Télécharger la fiche en PDF
  • ramaria_gracilis_10
  • ramaria_gracilis_11
  • ramaria_gracilis_12
  • ramaria_gracilis_13