Amanite rougeâtre, Golmotte

Publié dans Amanita

Amanite rougeâtre, Golmotte

Amanita rubescens

Chapeau: 5-15cm, brun-rougeâtre, plus ou moins foncé ou blanc-rosé, avec restes du voile sous forme de plaques généralement irrégulières, blanchâtre à rose chair
Lames: blanches, presque rose chair avec l'âge
Pied: nu ou finement zôné de cernes, bulbe sans reste de voile, lisse ou fines couronnes de verrues, anneau strié dessus, pendant, blanc, parfois jaunâtre
Chair: rougissant sous la cuticule du chapeau et surtout à la base du pied, souvent rongé par les larves
Odeur: nulle à très faible
Saveur: saveur douce à peine amère en mastiquant longuement
Habitat: juin-octobre, forêts de feuillus et résineux, presque sur tous les sols, généralement commune
Confusion: Amanite épaisse (Amanita spissa), Amanite panthère (Amanita pantherina)

Consommabilité: bon (Bon comestible)

Remarque: comestible mais doit être cuite minimum 20 minutes car elle contient des hémolysines qui détruisent les globules rouges. L'hémolysine est détruite par la chaleur. Ne prendre que les exemplaires jeunes et sains.

Toxicité: comestible mais doit être cuite minimum 20 minutes - syndrôme: hémolytique (poison: Hémolysine); symptômes: Latence: de 3 à 24 heures, puis vertiges, incoordination motrice, tremblements, troubles de l'équilibre, céphalées, contractures musculaires, troubles de la vision, de l'accommodation.; remarques: Ce syndrome concerne des espèces comestibles qui doivent être bien apprêtées. Ce syndrome provoque une hémolyse (destruction des globules rouges). Les espèces qui produisent ce syndrome sont: Amanita vaginata (Amanite vaginée), Amanita rubescens (Amanite rougissante), Morchella sp. (les morilles), Pleurotus sp. (les pleurotes) et Peziza sp. (les pézizes). On peut manger ces champignons mais uniquement s'ils sont bien cuit. La substance toxique est l'hémolysine mais celle-ci est thermolabile (se détruit à la cuisson prolongée).

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Avec volve parfois friable > Avec anneau > Amanita

Télécharger la fiche en PDF
  • amanita_rubescens_01
  • amanita_rubescens_10
  • amanita_rubescens_11
  • amanita_rubescens_12
  • amanita_rubescens_13
  • amanita_rubescens_14
  • amanita_rubescens_20
  • amanita_rubescens_21
  • amanita_rubescens_22
  • amanita_rubescens_23
  • amanita_rubescens_24
  • amanita_rubescens_25
  • amanita_rubescens_26
  • amanita_rubescens_30
  • amanita_rubescens_31
  • amanita_rubescens_32
  • amanita_rubescens_33
  • amanita_rubescens_34
  • amanita_rubescens_35
  • amanita_rubescens_36
  • amanita_rubescens_37
  • amanita_rubescens_38
  • amanita_rubescens_39
  • amanita_rubescens_40
  • amanita_rubescens_41
  • amanita_rubescens_42
  • amanita_rubescens_43
  • amanita_rubescens_44
  • amanita_rubescens_45
  • amanita_rubescens_46
  • amanita_rubescens_47
  • amanita_rubescens_48