Amanite vireuse

Publié dans Amanita

Amanite vireuse

Amanita virosa

Chapeau: 5-10cm, blanc pur, longtemps conique, sans reste de voile, cuticule collante-visqueuse, charnu, tout d'abord globuleux, puis conique, pointu ou en forme de cloche, pour finir, il s'étale en se mamelonnant de manière plus ou moins prononcée. Marge lisse progressivement involutée, souvent appendiculée par des restes de l'anneau. Chapeau souvent asymétrique ou lobé, de forme irréguliere et peu charnu. La cuticule piléique, de couleur blanc laiteux à ivoirin avec des nuances ocracées au niveau du disque, est séparable, viscidulé par temps humide, satinée par temps sec et généralement dépourvue de restes vélaires
Lames: Les lamellules de couleur blanche, se rétrécissent progressivement en arrière et ne sont pas brutalement tronquées. Lames libres, plus ou moins ascendantes, blanches, assez serrées, à arêtes érodées et entrecoupées de lamelles de longueurs diverses
Pied: anneau peu développé, souvent réduit à des flocons, mince, fragile, fréquemment affaissé ou lacéré, plus ou moins évanescent, blanc, membraneux, frangé, fugace à maturité, haut placé sur le pied, il a tendance à être oblique. Pied blanc avec cernes floconneux, mèches retroussées donnant un aspect plus ou moins ébouriffé, base bulbeuse avec volve, élancé, moelle fibrilleuse, surface est distinctement mais fugacement fibrilleuse-laineuse. Pied élancé et cylindrique, élargi à la base en un bulbe arrondi subcylindrique et aminci au sommet. Il est plus ou moins excentré et parfois un peu courbe et s'insère à la base dans une volve de couleur blanche, membraneuse, épaisse, libre, en sac plus ou moins engainant et souvent bilobée
Chair: mince, de couleur blanche, tendre, immuable
Odeur: radis, trèfle, levain, douceâtre de rose fanée ou vireuse avec l'âge
Saveur: douce, légèrement âcre
Habitat: juillet-octobre, forêt de feuillus ou résineux, surtout sous épicéa, pin ou hêtre, sols acides, assez rare, localement commune
Confusion: Amanite phalloïde (Amanita phalloides) - Dans sa variété verna.
Confusion également possbile avec les membres du sous-groupe Amanitopsis -, Volvaire gluante (Volvopluteus gloiocephalus, Volvariella speciosa, Volvaria speciosa)

Consommabilité: mortel (Mortel)

Remarque: Souvent rongée par les limaces. Il peut être confondu par les amateurs avec bon nombre de champignons comestibles, notamment les agarics. La volve d'Amanita virosa s'enfonce dans le sol, ce qui signifie que parfois, au premier coup d'oeil, elle passe inaperçue et peut donc parfaitement passer pour une quelconque volvaire, une lépiote blanche, une lépiote pudique, un agaric blanc ou même un tricholome.

Toxicité: Environ 60 % des victimes meurent. - syndrôme: phalloïdien (poison: Phallotoxine, phallolysine, amatoxine); symptômes: Phase de latence: 10-35 heures, puis phase d'attaque digestive: les premiers symptômes provoquent des nausées, des vomissements violents, des diarrhées, des douleurs abdominales. Le danger de cette première phase est la déshydratation et l'hypovolémie (le manque de sang) voire même une insuffisance rénale. Phase de rémission: les symptômes précédents régressent entre la 36ème et la 48ème heure. Finalement phase d'atteinte hépatique: il s'agit d'une atteinte grave du foie (hépatite). Cette phase aboutit soit vers la guérison en 4 à 8 semaines, soit vers le décès dès le 6e jour, plus généralement dans la deuxième semaine.; remarques: Dose létale, 0.1mg/kg, soit 7mg pour un individu de 70kg, ce que peut contenir un seul spécimen d'amanite phalloïde ou 50g de ce champignon frais. Longue incubation silencieuse de 6 à 48 heures. L'atteinte est hépatique et rénale. Le décès a lieu dans les 5 à 6 jours par asphyxie ou par syncope. Dans les années 60-65, la mortalité était de 30 à 50%. Elle est encore de 15 à 20% actuellement, après hospitalisation. Les principales espèces responsables sont les amanites phalloïdes, verna, virosa, les petites lépiotes helveola, brunneoincarnata, castanea ainsi que galerina marginata, galerina autumnalis et conocybe filaris.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Avec volve parfois friable > Avec anneau > Amanita

Télécharger la fiche en PDF
  • amanita_virosa_01
  • amanita_virosa_10
  • amanita_virosa_14
  • amanita_virosa_15
  • amanita_virosa_16