Amanite panthère

Publié dans Amanita

Amanite panthère

Amanita pantherina

Chapeau: 4-10cm, brun noir à brun beige voire ochracé fauvâtre, hémisphérique devenant convexe puis étalé, plus foncé au centre, cuticule bien séparable, luisante, parsemé de petits flocons (verrues qui sont le reste du voile) d'un blanc pur typique, qui disparaissent facilement avec la pluie. Marge arrondie, régulière, striée-cannelée bien visible chez les adultes
Lames: blanc pur, libres, assez serrées avec lamellules tronquées
Pied: avec anneau souvent étroit, blanc pur, membraneux, étalé puis pendant, blanc, étroit, lisse dessus, bulbe avec 1-3 bourrelets hélicoïdaux, circulaires bien marqués et pelucheux, souvent très enfoncé
Chair: blanche immuable
Odeur: rave
Saveur: douce
Habitat: juillet-novembre, bois de feuillus et résineux, sol sableux, relativement commune en Suisse romande, souvent aux mêmes emplacements qu'Amanita rubescens, généralement solitaire
Confusion: Amanite épaisse (Amanita spissa), Amanite porphyre (Amanita porphyria), Amanite rougeâtre, Golmotte (Amanita rubescens)

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: existe également complètement blanche, sous la forme albinos. Très toxique, à l'origine du syndrome panthérinien qui porte son nom et provoque des troubles digestifs et neurosensoriels, contient les mêmes toxines qu'Amanita muscaria, mais en concentration plus importante, quelques empoisonnements mortels à son actif.

Toxicité: quelques empoisonnements mortels à son actif - syndrôme: panthérinien (= muscarien) (poison: Muscimol); symptômes: Latence: 1-4 heures, puis tachycardie (augmentation de la fréquence cardiaque), une hypertension, une dilatation de la pupille, des hallucinations, des convulsions et une sécheresse des muqueuses; remarques: Ce syndrome provoque une intoxication généralement non mortelle mais très dangereuse pour les enfants, personnes âgées et les personnes avec des problèmes cardiovasculaires. Les espèces qui produisent ce syndrome sont Amanita pantherina (Amanite panthère), Amanita muscaria (Amanite tue-mouches) et Amanita gemmata (Amanite jonquille). Le traitement se fait avec un lavage gastrique et des sédatifs.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Avec volve parfois friable > Avec anneau > Amanita

Télécharger la fiche en PDF
  • amanita_pantherina_01
  • amanita_pantherina_11
  • amanita_pantherina_12
  • amanita_pantherina_13
  • amanita_pantherina_14
  • amanita_pantherina_15
  • amanita_pantherina_16
  • amanita_pantherina_17
  • amanita_pantherina_18
  • amanita_pantherina_19
  • amanita_pantherina_20
  • amanita_pantherina_21
  • amanita_pantherina_22
  • amanita_pantherina_23
  • amanita_pantherina_24
  • amanita_pantherina_25
  • amanita_pantherina_26
  • amanita_pantherina_27
  • amanita_pantherina_28
  • amanita_pantherina_29
  • amanita_pantherina_30
  • amanita_pantherina_31
  • amanita_pantherina_32
  • amanita_pantherina_33
  • amanita_pantherina_34
  • amanita_pantherina_35
  • amanita_pantherina_36
  • amanita_pantherina_37
  • amanita_pantherina_41
  • amanita_pantherina_42
  • amanita_pantherina_43
  • amanita_pantherina_44
  • amanita_pantherina_45
  • amanita_pantherina_46
  • amanita_pantherina_47