Amanite citrine var. blanche

Publié dans Amanita

Amanite citrine blanche

Amanita citrina var. alba

Chapeau: 4-10cm, d'abord globuleux à convexe puis étalé, non strié, jaune très pâle, jaune citron clair, vert-jaunâtre pâle ou parfois totalement blanc, avec parfois un fond violacé. Cuticule humide, luisante, facilement séparable, revêtue de larges plaques membraneuses (débris de la volve), blanchâtres puis brunissantes dans l'âge
Lames: serrées, libres, de 6 à 8 mm de hauteur, blanches, avec nombreuses lamellules
Pied: large anneau, ample, pendant, persistant, brunissant au contact, strié sur le dessus. Pied cylindrique, élancé, séparable, blanc à jaune pâle, plein puis creux, dilaté à la base en un gros bulbe marginé, avec parfois les restes de la volve enveloppant le bulbe, strié au-dessus de l'anneau
Chair: épaisse, ferme, blanche
Odeur: prononcée rappelant la pomme de terre crue ou la rave
Saveur: douce puis amère, de pomme de terre crue ou rave
Habitat: juillet-octobre, se rencontre un peu partout, sous les résineux ou les feuillus, avec peut-être quand même une petite préférence pour les chênes, les terrains légers et acides
Confusion: Amanite citrine (Amanita citrina) - couleur -, Amanite jonquille (Amanita gemmata, Amanita junquillea, Amanita russuloides) - Couleur plus jaune pâle qu'orange -, Amanite phalloïde (Amanita phalloides) - surtout dans sa variété blanche (alba) -

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: aussi appelée Oronge ciguë jaunâtre ou Oronge citrine, toxique crue, à éviter. Certainement la plus commune de la famille. Contient de bufoténine, substance irritante identique au poison sécrété par les glandes du crapaud, substance détruite à la chaleur.

Toxicité: syndrôme: bufoténine (poison: Bufoténine); symptômes: Latence: de 1 à 4 heures, puis dilatation pupillaire, mouvements oscillatoires des yeux (nystagmus), nausées, troubles respiratoires et hypersudation. Simultanément, le sujet présente des hallucinations, essentiellement liées à des distorsions des perceptions visuelles.; remarques: Ce syndrome provoque des effets mixtes, périphériques et centraux, de courte durée. Alcaloïde indolique isolé pour la première fois des glandes cutanées des crapauds.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée blanche > Avec volve parfois friable > Avec anneau > Amanita

Télécharger la fiche en PDF
  • amanita_citrina_alba_001
  • amanita_citrina_alba_002
  • amanita_citrina_alba_003
  • amanita_citrina_alba_004
  • amanita_citrina_alba_005
  • amanita_citrina_alba_006
  • amanita_citrina_alba_007
  • amanita_citrina_alba_008
  • amanita_citrina_alba_010
  • amanita_citrina_alba_011
  • amanita_citrina_alba_012