Ganoderma

Famille: Ganodermataceae
Genre: Ganoderma
Chapeau: annuel ou pluriannuel, en console, couvert d'une croûte mince, laquée ou résineuse, chair coriace-élastique à liégeuse-ligneuse
Lames: tubes bruns, pores blanchâtres, fins
Pied: inexistant ou rarement avec pied
Remarque: parasite, saprophyte, provoque une pourriture blanche

Exporter en PDF le genre Ganoderma

Ganoderme aplani, Ganoderme plat, Polypore des artistes

Publié dans Ganoderma

Ganoderme aplani, Ganoderme plat, Polypore des artistes

Ganoderma applanatum, Ganoderma lipsiense

Chapeau: 20-75cm, 2-15 cm d’épaisseur à la base, parfois 30 cm chez les gros spécimens, semi-circulaire, dimidié à largement attaché, flabelliforme à irrégulier, aplani puis convexe, rarement ongulé à lobé, dur, ligneux, induré, semi- circulaire, largement attaché, légèrement bosselé, un peu raboteux, induré, glabre, avec bourrelets concentriques, terne, non laqué, sillonné de lignes obscures sur fond blanc laiteux, brun grisâtre à brunâtre, avec dépôt de spores brun à brun rouille, à marge largement stérile au-dessous, épaisse, obtuse, droite à légèrement arrondie, entière à légèrement ondulée, blanche puis crème jaunâtre à concolore à la face supérieure
Lames: sans lames, face poroïde blanche ou crème et couverte d’une fine pruine farineuse, puis jaunâtre sombre, brunâtre sombre ou teintée d’olive avec l’âge, brunissant rapidement au froissement, pores ronds, petits, 4-6 par mm, couches de tubes distinctement stratifiées, brunes, obstruées de mycélium blanc au début, chaque couche séparée par une mince couche de contexte et 4-15 mm de longueur
Pied: sans anneau, sans pied
Chair: épais, aminci avec l'âge, subéreux, souvent assez dur, feutré, zoné, faiblement marbré, brun clair sous la cuticule, plus foncé vers la couche de tubes
Odeur: odeur délicate et agréable, surtout durant la période de sporulation
Saveur: douce
Habitat: janvier-décembre, commun, souvent solitaire ou parfois en groupe de 2-10 chapeaux imbriqués ou fusionnés partiellement. Parasite sur de nombreux arbres et arbustes feuillus vivants ou morts, surtout érable, hêtre et peuplier, parfois sur conifères, sur troncs, souches, pied des chicots, bois mort au sol et dans les blessures, provoque des décompositions du bois type carie
Confusion: Ganoderme de Pfeiffer (Ganoderma pfeifferi, Ganoderma laccatum) - couleur et brillance -, Ganoderme luisant, Polypore luisant (Ganoderma lucidum) - Le ganoderme luisant est plus petit et a un pied -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: le Ganoderme aplani héberge parfois les larves de Agathomya wankowiczi, provoquant de nombreuses déformations de l'hyménium, en forme de tétine, appelées cécidies. Ces galles, lorsqu'elles existent, suffisent à elles seules de déterminer ce Gonoderma applanatum. Il s'appelle Polypore des artistes car il est possible de dessiner sur la suface blanche

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores ronds > Chapeaux rigides en console > Chapeau non feutré > Chapeaux de bonne taille, en consoles régulières > Chapeau coloré uniformément, terne, marge mince > Ganoderma

Télécharger la fiche en PDF
  • ganoderma_applanatum_010
  • ganoderma_applanatum_013
  • ganoderma_applanatum_014
  • ganoderma_applanatum_015
  • ganoderma_applanatum_016
  • ganoderma_applanatum_018
  • ganoderma_applanatum_019
  • ganoderma_applanatum_020
  • ganoderma_applanatum_021
  • ganoderma_applanatum_022
  • ganoderma_applanatum_023
  • ganoderma_applanatum_024
  • ganoderma_applanatum_025
  • ganoderma_applanatum_026
  • ganoderma_applanatum_027
  • ganoderma_applanatum_028
  • ganoderma_applanatum_029
  • ganoderma_applanatum_030
  • ganoderma_applanatum_031
  • ganoderma_applanatum_032
  • ganoderma_applanatum_033
  • ganoderma_applanatum_034
  • ganoderma_applanatum_035
  • ganoderma_applanatum_036

Ganoderme de Pfeiffer

Publié dans Ganoderma

Ganoderme de Pfeiffer

Ganoderma pfeifferi, Ganoderma laccatum

Chapeau: 10-30cm, en forme de console plus ou moins régulière et bosselée, à surface vernissée d'aspect cireux constituée d'une croûte résineuse translucide, de couleur cuivrée devenant progressivement brun rougeâtre à brun-pourpre sombre, à marge blanchâtre puis jaune ochracé
Lames: sans lame, tubes à pores arrondis et fins (de 3 à 5 au mm), de couleur blanche puis devenant jaune en vieillissant
Pied: sans anneau, sans pied
Chair: ferme et de couleur brun ochracé à brun rougeâtre, croûte recouvrant sa surface d'abord molle puis sèche et dure en vieillissant. Devenant rugueuse, elle se crevasse alors et s'écaille assez facilement
Odeur: neutre
Saveur: neutre
Habitat: janvier-décembre, rare, dans les parcs, essentiellement sur les troncs et branches fortes de bois de feuillus, appréciant surtout les chênes et les hêtres
Confusion: Ganoderme aplani, Ganoderme plat, Polypore des artistes (Ganoderma applanatum, Ganoderma lipsiense) - couleur et brillance -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: rare

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores ronds > Chapeaux rigides en console > Chapeau non feutré > Chapeaux de bonne taille, en consoles régulières > Chapeau coloré uniformément, terne, marge mince > Ganoderma

Télécharger la fiche en PDF

Ganoderme luisant, Polypore luisant

Publié dans Ganoderma

Ganoderme luisant, Polypore luisant

Ganoderma lucidum

Chapeau: 10-20cm, convexe semi-circulaire ou réniforme, à marge incurvée jusque sur les tubes, à cuticule irrégulièrement bosselée, lisse et brillante, de couleur rouge brunâtre à brun violacé plus ou moins zonée concentriquement, devenant plus foncé en vieillissant, largement creusé de sillons concentriques peu réguliers mais bien marqués
Lames: tubes fins et ronds, d'abord de couleur blanchâtre à grisâtre puis devenant brunâtres à brun ochracé, parfois tachés de vert d'algue lorsqu'il fait humide, brunissant à la pression
Pied: sans anneau, généralement latéral, long et assez tortueux, noduleux et irrégulier, concolore au chapeau ou plus sombre et aussi brillant que celui-ci
Chair: blanchâtre à crème et devient rapidement brun clair, coriace, dure, ligneuse, toujours moins foncée que les tubes, peu épaisse
Odeur: nulle
Saveur: neutre
Habitat: août-novembre, débris ligneux, racines enterrées ou non, au pied des souches mais aussi des arbres vivants dans les bois de feuillus et parfois dans les vergers, plus rarement sous les conifères, grégaire ou isolé, parfois 2 ou 3 individus l'un à côté de l'autre
Confusion: Ganoderme aplani, Ganoderme plat, Polypore des artistes (Ganoderma applanatum, Ganoderma lipsiense) - le Ganoderme aplani est plus grand et n'a pas de pied -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: apprécie la chaleur, plus fréquent les étés chauds.
Cultivé dans certains pays asiatiques (Malaisie), objet d'une commercialisation pseudo-médicale aux vertus douteuses

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied latéral ou nul > Chair mince ou dure comme du bois > Tubes non violets > Pores ronds > Chapeaux rigides en console > Chapeau non feutré > Chapeaux de bonne taille, en consoles régulières > Chapeau coloré uniformément, terne, marge mince > Ganoderma

Télécharger la fiche en PDF
  • ganoderma_lucidum_010
  • ganoderma_lucidum_011
  • ganoderma_lucidum_012
  • ganoderma_lucidum_013
  • ganoderma_lucidum_014
  • ganoderma_lucidum_015
  • ganoderma_lucidum_016
  • ganoderma_lucidum_017