Bolet à beau pied

Publié dans Boletus

Bolet à beau pied

Boletus calopus

Chapeau: 5-18cm, gris-blanchâtre, brun clair, gris-ocré à gris-brunâtre, cuticule sèche et mate, jamais visqueuse et finement veloutée, épais et charnu, hémisphérique, puis convexe a aplati, tomenteux jeune, marge irrégulière un peu enroulée
Lames: tubes jaune citron à jaune de chrome, puis olive-brunâtre, bleu-verdâtre à la pression
Pied: sans anneau, rougeâtre à rouge sang, jaune en haut, court et très bulbeux ou ventru au stade juvénile, plus long et cylindrique à maturité. Il comporte un réseau de petites veines blanches sur les parties jaunes, et rose rougeâtre sur les parties rouges. Chez les vieux spécimens, il brunit en bas et se tache de bleu au toucher
Chair: chair bleuissant modérément à la coupe, épaisse, dure à l'état jeune, molle chez les vieux sujets, blanchâtre ou jaune pâle, teintée de brunâtre ou même de pourpre à la base. Les tubes sont plutôt longs, adnés, arrondis. Les tubes et les pores sont jaunes, à jaune verdâtre et virent au bleu qaund on les touche
Odeur: faiblement fruitée ou acidulée et désagréable
Saveur: d'abord douceâtre, puis rapidement amère
Habitat: juillet-octobre, bois de feuillus et résineux, surtout sous épicéa, hêtre, sol acide, localisé, en moyenne montage
Confusion: Bolet radicant, Bolet blanchâtre (Boletus radicans, Boletus albidus, Boletus vitellinus, Caloboletus radicans) - chapeau moins chamois -, Bolet Satan ( Boletus satanas) - chapeau moins gris -

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: Son amertume le rend inconsommable et s'accentue à la cuisson. Une fois cuit ne serait plus toxique. Attention si on le goûte cru, il provoque des troubles digestifs

Toxicité: Une fois cuit ne serait plus toxique. Attention si on le goûte cru, il provoque des troubles digestifs - syndrôme: gastro-intestinal (= résinoïdien) (poison: Chitine, tréhalose, mannitol, etc.); symptômes: Latence: 3-6 heures, puis nausées, des vomissements, des douleurs gastriques et des diarrhées.; remarques: Ce syndrome provoque essentiellement des nausées, des vomissements, des douleurs gastriques et des diarrhées. Ce syndrome peut être provoqué par une multitude d'espèces de champignons et par diverses causes. Les champignons comestibles mangés en trop grandes quantité peuvent provoquer ce syndrome car les champignons contiennent des molécules peu digestes (chitine) et/ou uniques aux champignons (tréhalose, mannitol). Les personnes ayant un déficit en tréhalase (enzyme qui dégrade le tréhalose) peuvent avoir des diarrhées. Certaines espèces, dans certains cas, peuvent être toxiques: Armillaria sp., Lepista sp., Agaricus xanthoderma (Agaric jaunissant)

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chair tendre et pied central (Bolets) > Chapeau non écailleux > Pores non roses > Chapeau non visqueux > Pied non écailleux > Pied obèse ou pores rouges > Pied plein et massif > Boletus

Télécharger la fiche en PDF
  • boletus_calopus_01
  • boletus_calopus_13
  • boletus_calopus_15
  • boletus_calopus_16
  • boletus_calopus_17
  • boletus_calopus_18
  • boletus_calopus_19
  • boletus_calopus_20
  • boletus_calopus_21
  • boletus_calopus_22
  • boletus_calopus_23
  • boletus_calopus_24
  • boletus_calopus_25
  • boletus_calopus_26