Russule olivacée

Publié dans Russula

Russule olivacée

Russula olivacea

Chapeau: 6-20cm, convexe puis convexe-étalé à étalé-déprimé, charnu, ferme, sec, glabre, ruguleux, souvent gercé-ridé concentriquement vers le pourtour, souvent pourpre vineux, parfois rougeâtre, vert olive, jaunâtre ou brunâtre, souvent olive au début ou à l'abri de la lumière, à marge incurvée au début, puis droite, et cuticule pelant jusqu'à 1/3 du rayon
Lames: adnées à adnexées, larges, jusqu'à 10 mm, parfois fourchues près du pied, sans lamellules, serrées puis subespacées, blanchâtres puis crème, jaunes à jaune ocre, à arêtes parfois rougeâtres
Pied: sans anneau, d'aspect vigoureux mais cassant, très épais, ridé à ruguleux, s'apaississant vers le sommet, de couleur blanche à tendance rosissante qui ne se marque parfois qu' en son sommet, devenant brun jaunâtre vers la base
Chair: blanche à blanc crème et jaunit un peu à la coupe, jusqu'à 10 mm au disque, ferme dans le chapeau, molle dans le pied, immuable
Odeur: faiblement fruitée à florale, de feuilles de pélargonium
Saveur: douce et agréable, de noisettes
Habitat: juillet-octobre, bois de feuillus, appréciant chênes et hêtres, mais aussi résineux en altitude, fréquente, solitaire ou subgrégaire
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: bon (Bon comestible)

Remarque: Assez fréquente par endroit, de taille remarquable, pas appréciée par tout le monde

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair cassante comme de la craie > Sans lait > Russula

Télécharger la fiche en PDF
  • russula_olivacea_10
  • russula_olivacea_11
  • russula_olivacea_12
  • russula_olivacea_13
  • russula_olivacea_14
  • russula_olivacea_15