Russule verdoyante, Russule de Palomet

Publié dans Russula

Russule verdoyante, Russule de Palomet

Russula virescens

Chapeau: 5-12cm, globuleux puis convexe à plan convexe, charnu, irrégulier et un peu bosselé, parfois un peu creusé, marge mince, incurvée puis droite, régulière au début, crénelée dans l'âge, à cuticule à moitié séparable, sèche, mate, craquelée en vieillissant, de couleur blanc crème puis vert pâle à vers jade surtout au centre
Lames: adnées, moyennement serrées, interveinées, parfois anastomosées, de couleur blanche présentant souvent un léger reflet rosé, parfois ponctuées de taches brun-roux, cassantes
Pied: sans anneau, épais à ventru, parfois plus fin à la base, légèrement évasé sous les lames, plein, dur puis vite vermoulu-spongieux, devenant spongieux en vieillissant , de couleur blanche se tachant de brun à orangé à partir de la base, rugueux et pruineux en haut
Chair: blanche, épaisse, cassante et ferme, souvent véreuse
Odeur: fruitée au début, désagréable sur la fin
Saveur: douce
Habitat: juillet-octobre, bois secs, chauds et aérés de feuillus comportant chênes, châtaigniers et hêtres. Sur sols tendance acide, près des fougères, ou directement dans l'herbe des clairières. Assez courant se développant en petites troupes de quelques individus
Confusion: Amanite phalloïde (Amanita phalloides) - surtout dans la jeunesse -

Consommabilité: bon (Bon comestible)

Remarque: Il existe des formes très pâles et parfois même blanchâtres mais la particularité de la cuticule se craquelant avec l'âge permet de le distinguer des autres espèces.
C'est du reste un des rares champignons avec le champignon de couche et quelques autres à pouvoir être consommé cru en salade

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair cassante comme de la craie > Sans lait > Russula

Télécharger la fiche en PDF