Lactaire roux

Publié dans Lactarius

Lactaire roux

Lactarius rufus

Chapeau: 3-10cm, convexe puis étalé-déprimé, parfois papillé, sec, pruineux puis glabre, rouge brique, rouge vin ou brun-rouge
Lames: adnées à subdécurrentes, étroites, très serrées, crème
Pied: sans anneau, égal, farci, pruineux au début ou glabre, plus pâle que le chapeau, blanchâtre vers la base
Chair: blanchâtre, roussâtre dans le pied, latex abondant chez les jeunes spécimens, blanc, immuable, à saveur très âcre
Odeur: indistincte
Saveur: très acre, très piquante
Habitat: août-octobre, solitaire, dispersé ou grégaire, mycorhizien, sur sol des forêts de conifères, surtout dans les vieilles plantations de pins, commune
Confusion: Lactaire orangé (Lactarius aurantiacus, Lactarius mitissimus) - âcreté -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: se distingue des autres roussâtres par saveur brûlante

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair cassante comme de la craie > Avec lait (latex) qui s'écoule à la cassure > Lactarius

Télécharger la fiche en PDF