Lactaire velouté

Publié dans Lactarius

Lactaire velouté

Lactarius vellereus

Chapeau: 10-25 cm, blanchâtre se tachant de jaune-brun avec l'âge. Convexe, étalé puis se creusant en large entonnoir. Gros, parfois énorme, charnu, robuste. Cuticule finement feutrée ou duveteuse. Marge très enroulée dans le jeune âge, s'étalant par la suite, tachée dans l'âge mais non zonée
Lames: blanchâtres, se tachant de brun-roux avec l'âge ou au frottement. Décurrentes, espacées, larges, épaisses, fragiles, avec de nombreuses lamellules
Pied: sans anneau, blanchâtre, de la couleur du chapeau, court par rapport à ce dernier, épais, dur, plein, légèrement feûtré, égal puis s'amincissant pour terminer en pointe
Chair: blanchâtre devenant jaunâtre à l'air, épaisse, très ferme. Lait blanc, peu abondant, presque immuable
Odeur: faible mais très âcre
Saveur: âcre, amère
Habitat: juillet-octobre, en groupes parfois très importants dans les forêts de feuillus, avec une préférence pour les hêtres. Très commun
Confusion: Lactaire poivré (Lactarius piperatus) - avec des lames beaucoup plus serrées -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: de par son âcreté c'est un comestible très médiocre, il se prête à la rigueur à être conservé au vinaigre après blanchiment dans de l'eau salée.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair cassante comme de la craie > Avec lait (latex) qui s'écoule à la cassure > Lactarius

Télécharger la fiche en PDF
  • lactarius_vellereus_10
  • lactarius_vellereus_12
  • lactarius_vellereus_13
  • lactarius_vellereus_14