Lactaire à fossettes, lactaire scrobiculé

Publié dans Lactarius

Lactaire à fossettes, lactaire scrobiculé

Lactarius scrobiculatus

Chapeau: 6-20 cm, est très charnu, volumineux, rapidement déprimé de couleur jaune roussâtre, jaune clair, légèrement zoné. La marge tomenteuse est couverte de poils de longueur moyenne.
Lames: étroites, très serrées couvertes de gouttelettes transparentes au stade juvénile. Elles sont crème pâle vues de côté, plus colorées vues par l'arête
Pied: sans anneau, dur, rugueux, creux dès la maturité, pruineux, blanchâtre de fond, scrobiculé (marqué de fossettes jaunâtres), ou roux jaunâtres, bien dessinées et même en très léger creux, qui se détachent nettement du fond. Gardant une ceinture blanche sous les lames, du fait que les scrobicules ne les atteignent pas, et longtemps blanc également à la base
Chair: très dure, épaisse, blanchâtre ou jaunâtre. Elle secrète un lait abondant, caustique, blanc mais qui vire rapidement au jaune soufre une fois exposé à l'air
Odeur: fruitée
Saveur: acre, mordante, piquante, amère
Habitat: juillet-octobre, forêts de conifères de la montagne (épicéas surtout), où il est parfois très abondant.
Confusion: Lactaire à toison, Lactaire à coliques (Lactarius torminosus), Lactaire velouté (Lactarius vellereus)

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: à rejeter à cause de son âcreté. Cru, il est légèrement toxique.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair cassante comme de la craie > Avec lait (latex) qui s'écoule à la cassure > Lactarius

Télécharger la fiche en PDF
  • lactarius_scrobiculatus_10
  • lactarius_scrobiculatus_12
  • lactarius_scrobiculatus_13
  • lactarius_scrobiculatus_14
  • lactarius_scrobiculatus_15
  • lactarius_scrobiculatus_16
  • lactarius_scrobiculatus_17
  • lactarius_scrobiculatus_18
  • lactarius_scrobiculatus_19