Panéole coprophile

Publié dans Panaeolus

Panéole coprophile

Panaeolus semiovatus, Anellaria separata

Chapeau: 2-6cm, d'abord ovoïde puis rapidement campanulé à conique, à marge unie parfois très légèrement striée ou cannelée, lisse et brillant, de couleur blanchâtre à grisâtre à gris ochracé
Lames: épaisses et fines, à lamellules intercalées, de couleur grisâtre à gris à arêtes soulignées de blanc
Pied: anneau très petit, d'abord blanchâtre puis noircissant, disparaissant ou s'estompant souvent avec l'âge. Pied long et fin (jusqu'à 15 cm), cylindrique, légèrement pruineux au sommet et devenant lisse vers la base
Chair: molle, blanchâtre
Odeur: faiblement herbacée à fongique
Saveur: indistincte
Habitat: juin-novembre, prairies, pâturages et chemins empruntés par le bétail, émergeant souvent des excréments en décomposition
Confusion: Panéole papilionacé (Panaeolus papilionaceus, Panaeolus sphinctrinus, Psilocybe campanulata) - La couleur du chapeu est un peu plus sombre -

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: relativement courant, il se développe généralement en petits groupes de quelques individus. On le trouve partout où il existe des passages d'animaux, surtout de chevaux, aussi bien dans les zones herbues que sur les chemins et allées cavalières des forêts. Présence de psilocybine douteuse.
Parfois considéré comme le frère jumeau de la panéole papillonacé, la différence étant faite par le milieu dans lequel pousse le carpophore

Toxicité: Présence de psilocybine douteuse - syndrôme: narcotinien (= psilocybien) (poison: Psilocybine); symptômes: Latence: environ 30 minutes, puis atteinte du système nerveux central avec des hallucinations. Les effets sont variables selon le contexte. Les effets sont une euphorie et des sensations visuelles, auditives et tactiles et différents autres troubles. Ces effets peuvent être accompagnés d'angoisse, de panique et de confusion et provoquer des nausées, des vomissements, des vertiges, etc. Des effets psychiatriques graves peuvent aussi se déclarer.; remarques: Ce syndrome provoque une intoxication de type hallucinogène. Les espèces qui produisent ce syndrome sont: Psilocybe semilanceata et d'autres champignons des genres Psilocybe, Panaeolus, Pholiotina et Stropharia. La législation interdit la récolte, la détention et le transport de ces champignons. La substance toxique est la psilocybine (substance voisine du LSD). Cette molécule se fixe sur les récepteurs de la sérotonine et donc inhibe certaines parties du cerveau.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée noire > Lamelles non déliquescentes > Lamelles non roses sur les jeunes > Lamelles non décurrentes > Cortine légère > Chapeau hygrophane et fragile > Chapeau en cloche, lamelles tachetées > Panaeolus

Télécharger la fiche en PDF
  • panaeolus_semiovatus_01
  • panaeolus_semiovatus_02
  • panaeolus_semiovatus_10
  • panaeolus_semiovatus_11
  • panaeolus_semiovatus_12
  • panaeolus_semiovatus_14
  • panaeolus_semiovatus_15
  • panaeolus_semiovatus_16
  • panaeolus_semiovatus_17
  • panaeolus_semiovatus_19
  • panaeolus_semiovatus_20
  • panaeolus_semiovatus_21
  • panaeolus_semiovatus_8