Coprin plié, Coprin plissé

Publié dans Coprinus

Coprin plié, Coprin plissé

Coprinus plicatilis

Chapeau: 1.5-3.5cm après expansion, ovoïde à ellipsoïde puis campanulé à convexe, étalé à la fin, parfois déprimé, lisse, jaune sordide, brun jaunâtre, brun-rouge à ocre pâle, vite plus grisâtre à grisâtre-brunâtre, souvent plus foncé au centre et devenant grisâtre vers le pourtour, à marge récurvée avec l'âge, striée-sillonnée jusqu'au centre, profondément à la fin, transparent dans l'âge, prenant l'aspect d'une ombrelle à stries radiales avec centre lisse devenant roussâtre
Lames: libres, collariées, étroites, espacées, blanches à crème grisâtre au début, puis gris-brun à noirâtres, flétrissant, peu déliquescentes, un peu transparentes dans l'âge
Pied: sans anneau, jusqu'à 12cm, très mince, subégal, souvent légèrement élargi vers la base, mince, très fragile, creux, lisse, blanc à chamois puis sordide à jaune-brun pâle, parfois translucide
Chair: très mince, fragile, grisâtre
Odeur: nulle
Saveur: nulle
Habitat: mai-octobre, parcs, jardins, lisières des bois et chemins creux, dans les pelouses, les champs et autres milieux herbeux, au bord des sentiers et des routes, rarement ombragés
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Ce champignon a la chair délicate et fragile. Se développe le plus souvent en groupes de quelques individus disséminés. Sa vie est très éphémère, ce qui explique son surnom "coprin d'un jour". Très peu consistant, il est considéré comme non comestible, quoique n'ayant pas la réputation d'être toxique

Toxicité: Vu sa taille, il est inutile de vouloir le consommer. - syndrôme: coprinien (poison: Coprine); symptômes: Latence: environ 30 minutes puis effet antabuse avec la consommation d'alcool (bourdonnement des oreilles, état d'anxiété et agitation, rougissement du visage, tachycardie et des diarrhées).; remarques: Ce syndrome provoque une intoxication généralement non mortelle mais dangereuse pour les personnes ayant des problèmes cardiovasculaires. L'espèce qui produit ce syndrome est Coprinus atramentarius (Coprin noir d'encre). La substance toxique est la coprine. C'est un dipeptide qui empêche l'oxydation de l'alcool en bloquant l'acétaldéhyde déshydrogénase. Cela provoque l'accumulation d'aldéhyde, un composé toxique. Le traitement consiste à ne pas boire d'alcool pendant une longue période. Il est d'ailleurs fortement recommandé de ne pas bois d'alcool 72 avant et après l'ingestion du Coprin noir d'encre.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée noire > Lamelles déliquescentes > Coprinus

Télécharger la fiche en PDF
  • coprinus_plicatilis_10
  • coprinus_plicatilis_11
  • coprinus_plicatilis_12