Coprin noir d'encre

Publié dans Coprinus

Coprin noir d'encre

Coprinus atramentarius

Chapeau: 5-7cm, ovoïde puis conique à convexe, de couleur gris souris strié de blanc, souvent couvert de poussière grisâtre avec petites écailles au sommet, squamuleux au centre à sublisse, à marge striée à irrégulièrement plissée, se fendant et se déchirant souvent avec l'âge. Marge rentrante au début, irrégulière, coupée, entamée, se relève ensuite pour se retourner, concolore puis finissant par se liquéfier et communiquant à l'ensemble du chapeau une couleur noire d'encre
Lames: libres, étroites et très serrées, blanches, grises rosées à grisâtres devenant rapidement noirâtres puis se liquéfiant
Pied: Anneau peu important et formant un bourrelet relativement léger à la base du pied. Pied cylindrique et fragile, de couleur blanchâtre, soyeux-fibrilleux, bourrelet au niveau de la marge lorsque celle-ci est encore au contact. Partie inférieure se rétrécissant à la base . Partie supérieure fragile, vite creusée, souvent couverte d'écailles
Chair: très fine, à peine 1 mm dans le chapeau, cassante, fibreuse dans le pied, mince et membraneuse dans le chapeau, blanc grisâtre
Odeur: indistincte
Saveur: indistincte
Habitat: mai-octobre, parcs et bois clairs de feuillus où il se développe en touffes importantes sur le bois en décomposition, même enfoui dans le sol, également au pied des vieilles souches, en bordure des bois et des routes, pelouses, jardins
Confusion: Coprin chevelu (Coprinus comatus) - toutefois fort différent à l'état juvénile -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Comestible moyen, il est toxique lorsqu'il est dégusté avec des boissons alcoolisées provoquant alors des malaises d'ordre cardiaque (effet antabuse). Cette toxicité peut même apparaître lors de dégustation d'alcool plusieurs jours avant ou après l'ingestion du champignon, on parle de 72 heures avant et après. En vieillissant, comme son cousin le Coprin chevelu, cette espèce se liquéfie littéralement en une couleur qui lui a valu son nom.

Toxicité: syndrôme: coprinien (poison: Coprine); symptômes: Latence: environ 30 minutes puis effet antabuse avec la consommation d'alcool (bourdonnement des oreilles, état d'anxiété et agitation, rougissement du visage, tachycardie et des diarrhées).; remarques: Ce syndrome provoque une intoxication généralement non mortelle mais dangereuse pour les personnes ayant des problèmes cardiovasculaires. L'espèce qui produit ce syndrome est Coprinus atramentarius (Coprin noir d'encre). La substance toxique est la coprine. C'est un dipeptide qui empêche l'oxydation de l'alcool en bloquant l'acétaldéhyde déshydrogénase. Cela provoque l'accumulation d'aldéhyde, un composé toxique. Le traitement consiste à ne pas boire d'alcool pendant une longue période. Il est d'ailleurs fortement recommandé de ne pas bois d'alcool 72 avant et après l'ingestion du Coprin noir d'encre.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée noire > Lamelles déliquescentes > Coprinus

Télécharger la fiche en PDF
  • coprinus_atramentarius_10