Inocybe verdâtre

Publié dans Inocybe

Inocybe verdâtre

Inocybe aeruginascens

Chapeau: 2-6cm, cônique à convexe, avec mamelon central, s'étale avec l'âge, se fendillant, d'abord lisse et nue puis fibreux vers la marge, reste du voile visible sous forme de flocons vers la marge, marge recroquevillée au début, beige-jaune, brunâtre à bai avec reflet verdâtre
Lames: adnées à libres, serrées, brun pâle à grisâtre, peu serrées
Pied: sans anneau, tubiforme, égal, parfois un peu clavé, plein, fibreux, saupoudré vers le haut, gris pâle avec tendance au verdissement vers la base, paraissant toujours vitreux
Chair: blanchâtre-verdâtre, tendance au bleuissement à la coupe, mince
Odeur: faible, savon
Saveur: neutre
Habitat: mai-août, bois mixtes, parcs, jardins, sous feuillus, généralement peupliers, aulnes, pins et chênes, sol sableux, rare
Confusion: Marasme d'oréades, Faux mousseron, Mousseron d'automne (Marasmius oreades)

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: comme tous les Inocybes, il vaut mieux le contempler en forêt et le laisser sur place.
Espèce encore peu connue (1968).
La couleur verdâtre du pied indique la présence de psilocybine

Toxicité: syndrôme: muscarinien (= sudorien) (poison: Muscarine); symptômes: Latence: 3-4 heures puis bradycardie (baisse de la fréquence cardiaque), une hypotension, un rétrécissement de la pupille, des hypersécrétions généralisées (salive, transpiration, etc.) et des diarrhées.; remarques: Ce syndrome est généralement non mortel. Les espèces qui produisent ce syndrome sont: Inocybe geophylla (Inocybe à lames terreuses), Inocybe patouillardii (Inocybe de Patouillard), les petits clitocybe blancs (Clitocybe cerussata, C. rivulosa, C. dealbata), Omphalotus illudens, Mycena pura (Mycène pur) et Mycena rosea (Mycène rosé, provoque aussi des hallucinations). Amanita muscaria ne provoque pas ce syndrome car elle contient peu de muscarine. Celle-ci provoque le syndrome panthérinien. Le traitement se fait par une injection de sulfate d'atropine.,
hallucinogène - syndrôme: narcotinien (= psilocybien) (poison: Psilocybine); symptômes: Latence: environ 30 minutes, puis atteinte du système nerveux central avec des hallucinations. Les effets sont variables selon le contexte. Les effets sont une euphorie et des sensations visuelles, auditives et tactiles et différents autres troubles. Ces effets peuvent être accompagnés d'angoisse, de panique et de confusion et provoquer des nausées, des vomissements, des vertiges, etc. Des effets psychiatriques graves peuvent aussi se déclarer.; remarques: Ce syndrome provoque une intoxication de type hallucinogène. Les espèces qui produisent ce syndrome sont: Psilocybe semilanceata et d'autres champignons des genres Psilocybe, Panaeolus, Pholiotina et Stropharia. La législation interdit la récolte, la détention et le transport de ces champignons. La substance toxique est la psilocybine (substance voisine du LSD). Cette molécule se fixe sur les récepteurs de la sérotonine et donc inhibe certaines parties du cerveau.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée ni noire ni blanche > Sporée brun ou rouille > Pied central > Lamelles adhérentes au chapeau > Chapeau non sphérique, non ocre givré et non ridé à la base > Pas sur fumier > A terre, pas en touffes > Chapeau campanulé, pâle ou brun, lamelles grises > Inocybe

Télécharger la fiche en PDF
  • inocybe_aeruginascens_11
  • inocybe_aeruginascens_13
  • inocybe_aeruginascens_14
  • inocybe_aeruginascens_15
  • inocybe_aeruginascens_16
  • inocybe_aeruginascens_17
  • inocybe_aeruginascens_18
  • inocybe_aeruginascens_19