A aiguillons

Hydne imbriqué, Epervier, Ecailleux, Sarcodon imbriqué

Publié dans Sarcodon

Epervier, Hydne imbriqué, Ecailleux, Sarcodon imbriqué

Sarcodon imbricatus

Chapeau: 5-15cm (voire 30cm), gris-brun à brun-roux, brun-noir, couvert d'écailles plus foncées, espacées par des crevasses plus pâles, centre déprimé, voire carrément avec un trou pour les spécimens plus âgés.
Lames: Pas de lames. Aiguillons gris-blanchâtre, un peu décurrents.
Pied: un peu plus clair que le chapeau, gris-blanchâtre à beige-brunâtre, court et massif, tendance à se creuser sur les exemplaires plus très jeunes.
Chair: Chair blanchâtre à brunâtre pale.
Odeur: épicée, peut devenir très désagréable dans sa vieillesse.
Saveur: douce, légèrement amère à très amère avec l'âge.
Habitat: août-novembre, forêts de résineux, assez commun dès 900m d'altitude, très abondante localement certaines années.
Confusion: Bolet pomme de pin (Strobilomyces strobilaceus ou floccopus) - Tout risque de confusion est écarté si l'on regarde sous le chapeau, le Bolet pomme-de-pin ayant des tubes et l'Epervier des aiguillons. -

Consommabilité: bon (Bon comestible)

Remarque: Vu son aspect très typique, il n'y a que très peu de risque de le confondre, du moins avec les variétés qui poussent dans notre région.
Sa valeur culinaire n'est pas reconnue de manière universelle. En Suisse romande, on l'apprête soit sous forme de condiment (poudre), soit au vinaigre. Dans ce cas, il faut le blanchir au minimum 5 minutes dans de l'eau salée.

Détermination: Carpophore > Aiguillons sous le chapeau > Champignon à chair ferme > Pas en forme de touffe > Chapeaux imbriqués, chair ligneuse > Pas d'odeur de bouillon de viande > Hydnellum

Télécharger la fiche en PDF
  • sarcodon_imbricatus_01
  • sarcodon_imbricatus_10
  • sarcodon_imbricatus_11
  • sarcodon_imbricatus_13
  • sarcodon_imbricatus_14
  • sarcodon_imbricatus_15
  • sarcodon_imbricatus_16
  • sarcodon_imbricatus_17
  • sarcodon_imbricatus_20
  • sarcodon_imbricatus_21
  • sarcodon_imbricatus_22
  • sarcodon_imbricatus_23
  • sarcodon_imbricatus_24
  • sarcodon_imbricatus_25
  • sarcodon_imbricatus_26
  • sarcodon_imbricatus_27
  • sarcodon_imbricatus_28
  • sarcodon_imbricatus_29
  • sarcodon_imbricatus_30
  • sarcodon_imbricatus_31
  • sarcodon_imbricatus_32
  • sarcodon_imbricatus_33
  • sarcodon_imbricatus_34
  • sarcodon_imbricatus_35
  • sarcodon_imbricatus_36
  • sarcodon_imbricatus_37
  • sarcodon_imbricatus_38
  • sarcodon_imbricatus_39
  • sarcodon_imbricatus_40
  • sarcodon_imbricatus_41
  • sarcodon_imbricatus_42

Hydne odorant, Hydne bleu d'azur

Publié dans Hydnellum

Hydne odorant, Hydne bleu d'azur

Hydnellum caeruleum, Hydnellum suaveolens

Chapeau: 3-11 cm, conique à convexe puis étalé, déprimé chez les vieux sujets, lobé, velouté à tomenteux-cotonneux puis feutré à glabre vers le disque, souvent légèrement bosselé à alvéolé, entièrement blanchâtre au début, puis blanc jaunâtre, jaune pastel, blond foncé à brun pâle, vite teinté de bleu, souvent entièrement bleu, graduellement brun au centre, devenant violet grisâtre à bleu noirâtre au froissement
Lames: sans lame, aiguillons décurrents, très serrés, blanchâtres au début, puis blanc orangé à bruns avec la pointe plus pâle à maturité
Pied: sans anneau, centré, élargi à atténué vers la base, comprimé, typiquement subbulbeux, feutré à glabre vers l'apex, entouré d'un manchon tomenteux brun foncé vers la base, brun pâle, orange grisâtre à rougeâtre doré
Chair: coriace, zoné en alternance de bleu et d'orangé, duplexe, spongieux sous la surface, dur au centre, zoné et concolore dans le pied
Odeur: faible d'épice, ou forte de lavande, d'anis ou de menthe selon la variante suaveolens
Saveur: désagréable, douce
Habitat: août-octobre, mycorhizique, sur sol des forêts de conifères, grégaire, parfois fusionné à d'autres
Confusion: Hydnelle de Peck (Hydnellum peckii) - L'hydne de Peck a un jus rouge, ce que n'a pas l'Hydne bleu -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: seul Hydnellum qui a des zones bleuâtres. Odeur très marquée pour la variante suaveloens

Détermination: Carpophore > Aiguillons sous le chapeau > Champignon à chair ferme > Pas en forme de touffe > Chapeaux imbriqués, chair ligneuse > Pas d'odeur de bouillon de viande > Hydnellum

Télécharger la fiche en PDF
  • hydnellum_caeruleum_10
  • hydnellum_caeruleum_11
  • hydnellum_caeruleum_12
  • hydnellum_caeruleum_13
  • hydnellum_caeruleum_14
  • hydnellum_caeruleum_15

Hydne roussissant, Pied-de-mouton roussissant

Publié dans Hydnum

Hydne roussissant, Pied-de-mouton roussissant

Hydnum repandum var. rufescens

Chapeau: 3-7cm, d'abord convexe irrégulier puis franchement dissymétrique voire bosselé , jaune-orangé à roux-orangé, cuticule adnée, sèche, mate, craquelée par le sec, roussâtre, orangé rougeâtre, non zonée et non écailleuse. Marge largement enroulée au début puis s'étalant et devenant lobée et sinueuse
Lames: sans lame, aiguillons épais, d'abord blancs et peu développés puis oranges à roussâtres en vieillissant, facilement détachables, relativement peu décurrents
Pied: sans anneau, relativement centré (contrairement au pied de mouton), de 3 à 5 cm, plus clair que le chapeau, à tendance roussissante surtout aux blessures
Chair: peu charnue, cassante, roussissant à la cassure
Odeur: faible, agréablement fruitée
Saveur: de mousse, devient amer avec l'âge
Habitat: juillet-novembre, surtout dans les bois de résineux mais aussi de feuillus
Confusion: Pied-de-Mouton (Hydnum repandum) - également avec le Polypore des brebis, peu fréquent en Suisse romande -

Consommabilité: comestible (Comestible)

Remarque: idéal pour faire des conserves au vinaigre. Parfois soudés ensemble par le pied.

Détermination: Carpophore > Aiguillons sous le chapeau > Champignon à chair ferme > Pas en forme de touffe > Chapeau unique > Chapeau non écailleux, blanchâtre > Hydnum

Télécharger la fiche en PDF
  • hydnum_rufescens_11
  • hydnum_rufescens_12
  • hydnum_rufescens_13
  • hydnum_rufescens_14
  • hydnum_rufescens_15
  • hydnum_rufescens_16
  • hydnum_rufescens_17

Hydne scrobiculé

Publié dans Hydnellum

Hydne scrobiculé

Hydnellum scrobiculatum

Chapeau: 3-10cm, obconique à légèrement turbiné, irrégulièrement arrondi à lobé, puis étalé à profondément déprimé à ombiliqué, parfois avec ébauches de chapeaux au-dessus et souvent concrescent à plusieurs autres, tomenteux à feutré au début et à la marge en croissance active, glabrescent, irrégulier, scrobiculé à alvéolé au disque, avec projections cornées ou épines trapues et grosses écailles dressées au centre, souvent ridé-rugueux radialement avec l'âge, costulé, faiblement zoné, mat, blanchâtre à brun rose terne au début, brun chamois, orange rougeâtre, brun rougeâtre, cannelle rouille foncé, brun pourpré à brun noirâtre avec l'âge, zoné et devenant noire au froissement vers la marge, exsudant parfois des gouttelettes rouge foncé à l'humidité et au début, devenant noir rougeâtre au froissement, à marge enroulée, sinueuse, crénelée à fimbriée, parfois lobée, agglomérant souvent des débris végétaux
Lames: néant, aiguillons densément serrés, souvent décurrents, parfois fusionnés, inégaux, très fins, fragiles, blanchâtres au début, brun chamois, brun cannelle, orange rougeâtre à brun-rouge avec l'âge, pourprés à brun foncé à la fin, 1-5mm de longueur
Pied: centré à excentré, égal, élargi à souvent atténué vers la base ou bulbeux, radicant, irrégulier, souvent spongieux à la base, velouté-feutré, fibrilleux par endroits, concolore au chapeau à brun cannelle, arrivant d'un feutrage mycélien concolore au chapeau, parsemé de débris de substrats
Chair: élastique au frais, ligneux et dur au sec, duplexe, surtout près du pied, avec couche supérieure spongieuse au frais et concolore au chapeau, et couche inférieure subéreuse, brun orangé, roux grisâtre à brun rougeâtre foncé, zoné concentriquement, parfois avec taches allongées blanchâtres, exsudant souvent un liquide rouge foncé à la pression à l'humidité
Odeur: faible, douce, farineuse, épicée
Saveur: faible, farine
Habitat: août-octobre, conifères ou dans les forêts mixtes, solitaire, dispersé ou grégaire
Confusion: Hydne tomenteux (Phellodon tomentosus, Calodon cyathiformis, Hydnum leptopus) - Plus grand -, Hydnelle de Peck (Hydnellum peckii)

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: difficile à caractériser, se reconnaît par son chapeau très accidenté, irrégulier-rugueux, scrobiculé ridé radialement et avec projections épineuses

Détermination: Carpophore > Aiguillons sous le chapeau > Champignon à chair ferme > Pas en forme de touffe > Chapeaux imbriqués, chair ligneuse > Pas d'odeur de bouillon de viande > Hydnellum

Télécharger la fiche en PDF
  • hydnellum_scrobiculatum_10
  • hydnellum_scrobiculatum_11
  • hydnellum_scrobiculatum_12
  • hydnellum_scrobiculatum_13
  • hydnellum_scrobiculatum_14
  • hydnellum_scrobiculatum_15

Hydne tomenteux

Publié dans Phellodon

Hydne tomenteux

Phellodon tomentosus, Calodon cyathiformis, Hydnum leptopus

Chapeau: 2-6cm, étalé, déprimé, largement infundibuliforme à ombiliqué, sec, lisse à ridulé radialement, squamuleux-hérissé au centre, tomenteux à fibrilleux, feutré, vers la marge, blanc au tout début, typiquement fortement zoné de jaune-brun, brun pâle à foncé, gris-brun à brun rougeâtre, demeurant souvent blanc vers le pourtour, à marge se tachant de brunâtre au froissement
Lames: sans lames, aiguillons courts, subdécurrents, serrés, blancs puis chamois, grisâtres à gris-brun cendré, plus pâles aux bouts, brunissant ou tachant de chamois vineux au froissement
Pied: souvent centré, égal à atténué vers la base, lisse à subfibrilleux, concolore au chapeau, orné de bandelettes crème, brunes à bleutées, arrivant d'une couche mycélienne feutrée brunâtre
Chair: coriace-fibreux, brunâtre dans le chapeau, zoné et avec couche externe subéreuse tan brunâtre et couche interne brun foncé dans le pied
Odeur: aromatisée, sucrée ou de fenugrec, foin frais, surtout au sec sur le chapeau, spermatique sur les aiguillons
Saveur: douce à amarescente, parfois un peu piquante
Habitat: août-octobre, dispersé, cespiteux ou souvent en troupes qui se fondent les uns dans les autres, mycorhizien, sur sol des forêts de conifères et pins, appréciant la bruyère et les terres acides, assez rare
Confusion: Hydne scrobiculé (Hydnellum scrobiculatum) - plus petit -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Ses pieds se séparent même si plusieurs chapeaux sont fusionnés ensemble

Détermination: Carpophore > Aiguillons sous le chapeau > Champignon à chair ferme > Pas en forme de touffe > Chapeaux imbriqués, chair ligneuse > Odeur de bouillon de viande > Phellodon

Télécharger la fiche en PDF
  • phellodon_tomentosus_10
  • phellodon_tomentosus_11
  • phellodon_tomentosus_12
  • phellodon_tomentosus_13
  • phellodon_tomentosus_15

Hydne violet

Publié dans Hydnum

Hydne violet

Sarcodon joeides

Chapeau: 3-11cm, convexe à convexe-étalé puis étalé, déprimé au centre à profondément concave, sinueux, irrégulièrement arrondi, velouté au début, puis finement fibrilleux-squamuleux, souvent légèrement crevassé avec l'âge, chamois, brun ocre à brun-rose, beige rougeâtre, brun-rouge avec l'âge, à marge incurvée au début, puis ondulée et incisée
Lames: néant, aiguillons profondément, mais irrégulièrement décurrents, subulées, serrés, brun-rose au début, pourpre brunâtre à brun chocolaté avec l'âge, avec la pointe blanche
Pied: sans anneau, parfois excentré, simple ou conné, égal à conique, atténué vers la base, arrondi, presque radicant, plein, velouté puis fibrilleux longitudinalement ou glabrescent, ponctué à finement squamuleux brun-pourpre, vert sombre vers la base, cotonneux blanc à la base
Chair: compacte, cassante, non zonée, devenant immédiatement rose pâle à lilas à la coupe, puis violet sombre
Odeur: farineuse au frais, de fenugrec au sec
Saveur: amarescente à âcre
Habitat: août-octobre, sol des forêts de feuillus, sous châtainier et chêne, souvent fasciculé, rarement solitaire, rare
Confusion: Epervier, Hydne imbriqué, Ecailleux, Sarcodon imbriqué (Sarcodon imbricatus)

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: contrairement à son cousin l'Epervier, il n'est pas comestible car très âcre

Détermination: Carpophore > Aiguillons sous le chapeau > Champignon à chair ferme > Pas en forme de touffe > Chapeau unique > Chapeau écailleux, brunâtre > Sarcodon

Télécharger la fiche en PDF
  • sarcodon_joeides_10

Hydnelle de Peck

Publié dans Hydnellum

Hydnelle de Peck

Hydnellum peckii

Chapeau: 3-10cm, circulaire ou irregulier, conique à convexe puis étalé, parfois légèrement déprimé au centre, irrégulier à arrondi, bosselé, souvent densément velouté-feutré, glabrescent, blanchâtre puis brunâtre à rose vineux, brun vineux à la fin, exsudant des gouttelettes épaisse rouges à rouge vineux à l'humidité, se tachant de brun foncé, brun rougeâtre à presque noir au froissement
Lames: aiguillons de 1-5 mm de longueur, plus courts vers la marge piléique, décurrents, élancés, cylindriques et atténués vers l'apex, serrées, blanchâtres à blanc rosâtre puis brun rosé à brun grisâtre, rougissant à la pression
Pied: très court, égal à atténué vers la base, souvent déformé, bulbeux près du sol, parfois radicant, épais, couvert d'aiguillons vers l'apex, poilu et agglomérant des débris vers la base, souvent brun vineux, spongieux, agglutinant
Chair: coriace, brun roux à brun rosâtre pâle, zonée de bandes pâles et foncées, structure double, parsemée de nombreuses petites taches noirâtres. Trame du chapeau ligneuse exsudant un latex rouge vermillon à la compression
Odeur: douce à désagréable, acidulée, de noix
Saveur: très âcre, piquante, brûlante
Habitat: août-octobre, bois de résineux, sous épicéa, pin, surtout en montagne, sol calcaire et acide, parmi les mousses et les aiguilles
Confusion: Théléphore terrestre (Thelephora terrestris) - plus plat -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Cet hydne a un aspect étrange par les gouttelettes rouges à rouge vineux qui exsudent des chapeaux en croissance. Sa saveur âcre permet de confirmer son identité, elle subsiste même à l'état sec

Détermination: Carpophore > Aiguillons sous le chapeau > Champignon à chair ferme > Pas en forme de touffe > Chapeau unique > Chapeau non écailleux, blanchâtre > Hydnum

Télécharger la fiche en PDF
  • hydnellum_peckii_10
  • hydnellum_peckii_11
  • hydnellum_peckii_12
  • hydnellum_peckii_13

Pied-de-Mouton

Publié dans Hydnum

Pied-de-Mouton

Hydnum repandum

Chapeau: 4-15cm, crème blanchâtre, jaunâtre à roussâtre, souvent soudé avec d'autres individus, cuticule mate, nue et sèche, épais, bosselé, dissymétrique, à marge enroulée devenant sinueuse et lobée, d'aspect velouté crayeux
Lames: aiguillons blanchâtre-crème, arrondis sur le pied, pendants, serrés, de 3 à 5 mm facilement séparables, nettement décurrents
Pied: plein, blanchâtre taché de jaune-roux à la blessure, trapu, sinueux, cassant, souvent excentré et difforme, pruineux
Chair: blanchâtre, jaunissant à la cassure, cassante, fragile, compacte, épaisse, un peu orangée à la base du pied, rarement véreuse
Odeur: faible, non typique, un peu fongique et fruitée
Saveur: saveur agréable quoique peu prononcée et devient un peu amer en vieillissant
Habitat: juillet-novembre, bois de feuillus et résineux, surtout sur sol calcaire, en groupe (cercle ou ligne), souvent dans la mousse, en bordure de ruisseaux
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: comestible (Comestible)

Remarque: existe aussi en variété rufescens, un peu plus jaune ou albium, toute blanche. Doit être longuement blanchi afin qu'il perde son amertume. Très bon au vinaigre pour accompagner une raclette.

Détermination: Carpophore > Aiguillons sous le chapeau > Champignon à chair ferme > Pas en forme de touffe > Chapeau unique > Chapeau non écailleux, blanchâtre > Hydnum

Télécharger la fiche en PDF
  • hydnum_repandum_01
  • hydnum_repandum_10
  • hydnum_repandum_20
  • hydnum_repandum_21
  • hydnum_repandum_22
  • hydnum_repandum_23
  • hydnum_repandum_24
  • hydnum_repandum_25
  • hydnum_repandum_26
  • hydnum_repandum_27
  • hydnum_repandum_28
  • hydnum_repandum_29
  • hydnum_repandum_30
  • hydnum_repandum_31

Théléphore terrestre

Publié dans Thelephora

Théléphore terrestre

Thelephora terrestris

Chapeau: 2-4cm, déprimé au centre, flabelliforme à semicirculaire, sec, plissé et sillonné radialement, fibrilleux à velouté, dans les tons de brun foncé, à marge vaguement zonée, blanchâtre au frais, formant des amas étalés de structures en forme de chapeau, souvent fusionnées latéralement et/ou en rosettes
Lames: sans lames, hyménophore irrégulièrement plissé ou comprimé en petites bosses vaguement disposées radialement avec l'âge, cannelle claire ou foncé à brun
Pied: sans anneau, court, absent
Chair: mince, jusqu’à 2-3 mm d’épaisseur, fibreuse, coriace, brunâtre, immuable
Odeur: terreuse, douce
Saveur: douce
Habitat: juillet-octobre, solitaire, grégaire ou souvent en amas, s'étalant sur le sol, mycorhizien, sur sol ou aiguilles tombées des forêts de conifères, souvent le long des tiges ou branches dressées, incrustant les débris végétaux, commune
Confusion: Hydnelle de Peck (Hydnellum peckii) - moins massif -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: très variable dans sa forme, souvent pris par les néophytes pour une plante, la taille des colonies peut parfois se développer bien au delà de la forme typique

Détermination: Carpophore > Ni lamelles, ni tubes, ni pores, ni aiguillons sous le chapeau > Entièrement à l'air libre à maturité > Non étalé sur le bois sous forme de croûte > Ni l'aspect d'une croûte, ni la forme d'un dé à coudre > Pas l'aspect de petites masses hémisphériques > Forme d'origine pas sphérique > Chaire non cassante comme de la cire ou champignon dressé avec tige en massue ou en branches ramifiées > Pas en forme de trompette, ni de cornet > Chair non cassante, souple ou gélatineuse, cartilagineuse > Tronc ramifié > Rameaux aplatis, en lanières ou difformes > Rameaux dressés, brun foncé > Thelephora

Télécharger la fiche en PDF
  • thelephora_terrestris_10
  • thelephora_terrestris_12
  • thelephora_terrestris_13
  • thelephora_terrestris_14