Telamonia

Famille: Cortinariaceae
Genre: Telamonia
Chapeau: massif à grèle, sans couleur vive, sec, souvent hygrophane
Lames: adnées, trame régulière
Pied: épais à mince, sec, avec ceinture (voile) ou non
Remarque: mycorrhizien, les espèces non hygrophanes sont difficilement séparable des Sericeocybe (p .262)

Cortinaire à bracelets, Cortinaire armillé

Publié dans Telamonia

Cortinaire à bracelets, Cortinaire armillé

Cortinarius armillatus

Chapeau: 4-12cm, hémisphérique-campanulé à convexe puis étalé, souvent largement mamelonné et un peu bossu, fibrilleux à squamuleux, orange brunâtre à rouge-brun sur fond crème brunâtre, plus pâle vers la marge, voile général rouge cinabre
Lames: adnexées, larges, serrées, brunâtres, plus foncées avec l'âge, à arêtes plus pâles
Pied: sans anneau, cortine blanchâtre, pied clavé vers la base à subbulbeux, fibrilleux, orné de bandelettes orange cinabre sur fond brun-gris, fonçant vers la base avec l'âge ou au froissement, avec feutrage mycélien basal blanc
Chair: clavé vers la base à subbulbeux, fibrilleux, orné de bandelettes orange cinabre sur fond brun-gris, fonçant vers la base avec l'âge ou au froissement, avec feutrage mycélien basal blanc
Odeur: terreuse, raphanoïde-acerbe
Saveur: douce
Habitat: août-septembre, sous bouleaux, en milieux humides, commune
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: caractérisé par son voile d'un rouge intense. Particulièrement décoratif chez les jeunes exemplaires

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée ni noire ni blanche > Sporée brun ou rouille > Pied central > Lamelles adhérentes au chapeau > Chapeau non sphérique, non ocre givré et non ridé à la base > Pas sur fumier > A terre, pas en touffes > Chapeau non capanulé ou lamelles non grises > Lamelles rouillé ferrugineux à maturité, cortine > Chapeau non visqueux > Chapeau hygrophane > Pied guêtré ou annelé > Telamonia

Télécharger la fiche en PDF
  • cortinarius_armillatus_10
  • cortinarius_armillatus_11
  • cortinarius_armillatus_12
  • cortinarius_armillatus_13

Cortinaire à lames espacées, Cortinaire gentil

Publié dans Telamonia

Cortinaire à lames espacées, Cortinaire gentil

Cortinarius gentilis

Chapeau: 2-4cm, conique-convexe puis campanulé-mamelonné, avec mamelon bien marqué et souvent proéminent, hygrophane, brun fauve à brun rouille, beige au sec, à marginelle excédante et restes vélaires persistants, cortine jaune ocré
Lames: largement adnées, subespacées, brun fauve à brun rouille, à arêtes épaissies-floconneuses, plus pâles puis concolores
Pied: sans anneau, pied égal, atténué à la base, parfois un peu radicant, flexueux, raide et ferme, creux avec l'âge, jaune à l'apex, brun rouille vers la base, orné de bandelettes ou de chinures jaunes évidentes selon l'humidité
Chair: brun fauve
Odeur: raphanoïde
Saveur: faible, douce
Habitat: août-septembre, sous conifères, très rare
Confusion: Cortinaire couleur de Roucou, Cortinaire des montagnes (Cortinarius orellanus), Cortinaire demi-sanguin (Cortinarius emisanguineus, Dermocybe semisanguineus, Cortinarius phoeniceus), Cortinaire très joli (Cortinarius speciosissimus, Cortinarius rubellus)

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: Tous les Cortinaires à chair jaune sont à considérer comme très suspect, voire très toxiques

Toxicité: Toxicité encore peu connue, suspicion de toxicité avec syndrôme orellanien - syndrôme: orellanien (poison: Orellanine, Cortinarines a et b); symptômes: Latence: 10h à 14 jours, puis phase d'attaque digestive: elle provoque une sécheresse de la bouche, des nausées, des vomissements et des diarrhées aiguës, phase de rémission et finalement phase d'atteinte rénale: provoque la destruction des reins et la mort peut intervenir après 2 à 6 mois.; remarques: C'est le syndrome qui a le plus long temps de latence (10h à 14 jours). Comme le syndrome phalloïdien, il se déroule également en plusieurs phases. Les espèces qui produisent ce syndrome sont: Cortinarius orellanus (Cortinaire couleur de Rocou), Cortinarius speciosissimus, Cortinarius orellanoides et Cortinarius splendens (Cortinaire splendide). Cortinarius orellanus a provoqué beaucoup d'intoxications en Pologne. Orellanine (polypeptide cyclique): cette molécule se transforme en radical libre et provoque des inhibitions rénales. Les cortinarines a et b provoquent des problèmes rénaux à long terme.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée ni noire ni blanche > Sporée brun ou rouille > Pied central > Lamelles adhérentes au chapeau > Chapeau non sphérique, non ocre givré et non ridé à la base > Pas sur fumier > A terre, pas en touffes > Chapeau non capanulé ou lamelles non grises > Lamelles rouillé ferrugineux à maturité, cortine > Chapeau non visqueux > Chapeau hygrophane > Pied guêtré ou annelé > Telamonia

Télécharger la fiche en PDF
  • cortinarius_gentilis_10

Cortinaire à pied chiné

Publié dans Telamonia

Cortinaire à pied chiné

cortinarius stemmatus

Chapeau: 2-5cm, arrondi jeune, puis étalé, faiblement mamelonné, brun chocolat foncé avec le centre presque noir, mat, sur le bord avec des restes de velum feutrés brun pâle finement grenu, devenant pâle sec, fibreux, hygrophane
Lames: brun rougeâtre, olive à cannelle dans l'âge, larges, jamais violettes
Pied: sans anneau, avec cortine, cylindrique, mince, souvent courbe, brun rougeâtre, concolore au chapeua, feutré, chiné, presque annelé, avec cernes blancs
Chair: mince, molle, spongieuse, brunâtre pâle, avec des reflets violets
Odeur: neutre, faible
Saveur: douce
Habitat: juillet-octobre, sous cônifères et feuillus, sol humide, acide, parmis la mousse et les sphaignes, grégaire, rare, en montagne
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: Commestible sans intérêt.
Stemmatus signifie en latin pourvu d'une guirlande, qui caractérise bien l'espèce

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée ni noire ni blanche > Sporée brun ou rouille > Pied central > Lamelles adhérentes au chapeau > Chapeau non sphérique, non ocre givré et non ridé à la base > Pas sur fumier > A terre, pas en touffes > Chapeau non capanulé ou lamelles non grises > Lamelles rouillé ferrugineux à maturité, cortine > Chapeau non visqueux > Chapeau hygrophane > Pied guêtré ou annelé > Telamonia

Télécharger la fiche en PDF

Cortinaire brun

Publié dans Telamonia

Cortinaire brun

Cortinarius brunneus

Chapeau: 3-8cm, conique-campanulé puis étalé, mamelonné, lisse ou un peu fibrilleux, subhygrophane, brun foncé, brun roux au sec, à marge progressivement lacérée
Lames: adnées, larges, espacées, brun foncé à brun pourpré, à arêtes entières à érodées, un peu plus pâles
Pied: sans anneau, cortine blanchâtre à brune, égal à clavé vers la base, fibrilleux, brunâtre, parfois pourpré à l'apex, avec mycélium basal et souvent avec anneau minuscule ou zone annuliforme bien marquée
Chair: épaisse au disque, mince à la marge, brunâtre, plus foncée à la base du pied, parfois violette à l'apex du pied
Odeur: faible, un peu terreuse, de rave
Saveur: faible, rave
Habitat: juillet-octobre, dans la mousse des forêts de sapins et épicéas, terrain acide, un des Telamonia les plus communs dans les sapinières montagneuses
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: devient entièrement noirâtre au sec

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée ni noire ni blanche > Sporée brun ou rouille > Pied central > Lamelles adhérentes au chapeau > Chapeau non sphérique, non ocre givré et non ridé à la base > Pas sur fumier > A terre, pas en touffes > Chapeau non capanulé ou lamelles non grises > Lamelles rouillé ferrugineux à maturité, cortine > Chapeau non visqueux > Chapeau hygrophane > Pied guêtré ou annelé > Telamonia

Télécharger la fiche en PDF
  • cortinarius_brunneus_10
  • cortinarius_brunneus_11
  • cortinarius_brunneus_12
  • cortinarius_brunneus_13
  • cortinarius_brunneus_14
  • cortinarius_brunneus_15
  • cortinarius_brunneus_16
  • cortinarius_brunneus_17
  • cortinarius_brunneus_18
  • cortinarius_brunneus_19
  • cortinarius_brunneus_20
  • cortinarius_brunneus_21
  • cortinarius_brunneus_22
  • cortinarius_brunneus_23
  • cortinarius_brunneus_24
  • cortinarius_brunneus_25
  • cortinarius_brunneus_26
  • cortinarius_brunneus_27
  • cortinarius_brunneus_28