Cortinarius subvalidus

Publié dans Phlegmacium

Cortinarius subvalidus

Cortinarius subvalidus

Chapeau: 8-4cm, d’abord en boule puis étalé, parfois avec un dôme bas et étalé, revêtement visqueux per temps humide puis gras au sec, brun rouille avec la marge plus ocre jaune, finement et densément parsemé de fibrilles apprimées, très visibles à la marge, ponctué par des petites taches rouille sombre plus ou moins régulières, gardant parfois des restes vélaires triangulaires disposés en couronne autour du dôme, marge longtemps et fortement enroulée
Lames: larges (jusqu’à 10 mm), assez serrées et totalement adnées, d’abord grisâtre clair, puis brun-roux moyennement foncé, arête concolore un peu denticulée
Pied: sans anneau, ylindro-clavé, d'abord blanchâtre puis jaune et enfin roux, vite orné de plaques fibrilleuses plus ou moins triangulaires formées de touffes de voile souvent brunies à l’extrémité. Voile abondant blanchâtre à jaunâtre pâle
Chair: blanche, jaunissant faiblement à la coupe, à peine brunie dans la vieillesse par endroit
Odeur: très agréable parfois comparée à celle de la brioche
Saveur: douce
Habitat: juillet-octobre, sous épicéa, en montagne principalement, dans la mousse
Confusion: Cortinaire variable (Cortinarius varius) - chapeau moins lisse -

Consommabilité: bon (Bon comestible)

Remarque: Pousse souvent en groupes

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée ni noire ni blanche > Sporée brun ou rouille > Pied central > Lamelles adhérentes au chapeau > Chapeau non sphérique, non ocre givré et non ridé à la base > Pas sur fumier > A terre, pas en touffes > Chapeau non capanulé ou lamelles non grises > Lamelles rouillé ferrugineux à maturité, cortine > Chapeau visqueux > Pied non visqueux > Pied bulbeux, sans marge, massif > Phlegmacium

Télécharger la fiche en PDF