Cortinaire vert foncé, Cortinaire vert sombre

Publié dans Phlegmacium

Cortinaire vert foncé, Cortinaire vert sombre

Cortinarius atrovirens

Chapeau: 6 à 10cm, hémisphérique puis convexe à aplani, visqueux, vert olive noirâtre, sombre au centre, avec la marge olivâtre et parfois citrine, marge enroulée,
Lames: assez serrées, échancrées à largement adnées, jaune puis jaune-olive et enfin brun-olive
Pied: sans anneau, avec cortine, trapu, fibrilleux avec bulbe marginé, jaunâtre, brunisssant à partir de la base, verdissant sous la cuticule, blanchâtre à cœur, mycélium jaune soufre
Chair: citrine
Odeur: poivrée
Saveur: douce, légèrement poivrée
Habitat: septembre-novembre, sous résineux, de préférences, sapins ou épicéas, en moyenne montagne, sur sol calcaire
Confusion: Cortinaire odorifère (Cortinarius odorifer) - l'odeur marque la différence -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: se reconnait à son mycélium jaune soufre. Eviter tous les cortinaires à chaire jaune, très souvent très toxiques. Section Virentophylli.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée ni noire ni blanche > Sporée brun ou rouille > Pied central > Lamelles adhérentes au chapeau > Chapeau non sphérique, non ocre givré et non ridé à la base > Pas sur fumier > A terre, pas en touffes > Chapeau non capanulé ou lamelles non grises > Lamelles rouillé ferrugineux à maturité, cortine > Chapeau visqueux > Pied non visqueux > Pied bulbeux, sans marge, massif > Phlegmacium

Télécharger la fiche en PDF
  • cortinarius_atrovirens_10
  • cortinarius_atrovirens_11
  • cortinarius_atrovirens_12
  • cortinarius_atrovirens_14
  • cortinarius_atrovirens_15
  • cortinarius_atrovirens_16