Paxille enroulé

Publié dans Paxillus

Paxille enroulé

Paxillus involutus

Chapeau: 5-15cm, mamelonné, convexe puis étalé et déprimé, marge très enroulée, épaisse, rayée de cannelures, feutrée, cuticule séparable, jaunâtre, brune, présentant quelques reflets rougeâtres, freutrée, douce, à peine visqueuse à l'humide
Lames: décurrentes, très fines et serrées, fourchues, de couleur jaunâtre devenant rouille
Pied: sans anneau, pied court, souvent courbé, parfois légèrement excentré, de même couleur générale ou un peu plus clair que le chapeau, parfois taché de zones ocre à rouille, devenant brun ochracé vers la base qui est plus étroite
Chair: épaisse, ferme, vite molle, jaunâtre brun-rouge à la coupe
Odeur: acidulée, fruitée, métallique
Saveur: douce à légèrement salée
Habitat: juillet-novembre, appréciant l'humidité des bois de feuillus comme de résineux, sur sol acide ou tourbeux, talus, bords des chemins et des fossés, clairières, parfois même sur les pelouses
Confusion: Paxille à pied noir, Paxille à pied de velours (Paxillus atrotomentosus, Tapinella atrotomentosa) - également quelques lactaires -

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: Longtemps considéré comme comestible, il s'est avéré que, mal cuit ou suite à consommations répétées sur 2 à 3 repas, des accidents graves sont survenus, pour certains fatals, et aux vues des qualités gustatives de ce champignon, il est préférable de s'en abstenir totalement

Toxicité: accumulation de la toxine sur consommations répétées. Accidents graves, pour certains fatals - syndrôme: paxillien (poison: Hémolysine (entre autres)); symptômes: Latence: 1 à 3 heures, puis troubles digestifs, nausées, vomissements, douleurs gastriques et intestinales, diarrhées sanguinolentes, collapsus cardiovasculaires, chez certaines personnes c'est une réaction allergique extrêmement grave, caractérisée par une hémolyse (destruction des globules rouges) et/ou une atteinte rénale, ou encore des cytolyses hépatiques avec parfois une évolution vers le coma.; remarques: Le mécanisme de cette intoxication rare reste mal compris. Dans tous les cas d'intoxication, une hospitalisation s'impose avec un traitement symptomatique, souvent une hémodialyse et des transfusions peuvent même être nécessaires.

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée ni noire ni blanche > Sporée brun ou rouille > Pied central > Pied non radicant > Lamelles facilement séparables, décurrentes > Chapeau plus de 5 cm > Paxillus

Télécharger la fiche en PDF
  • paxillus_involutus_10
  • paxillus_involutus_11
  • paxillus_involutus_12
  • paxillus_involutus_13
  • paxillus_involutus_14
  • paxillus_involutus_15
  • paxillus_involutus_16
  • paxillus_involutus_17
  • paxillus_involutus_18
  • paxillus_involutus_19
  • paxillus_involutus_20
  • paxillus_involutus_21
  • paxillus_involutus_22
  • paxillus_involutus_23
  • paxillus_involutus_24
  • paxillus_involutus_25