Polyporus

Famille: Polyporaceae
Genre: Polyporus
Chapeau: coriace, élastique, sec, feutré à écailleux
Lames: tubes en couches minces
Pied: central ou excentrique
Remarque: lignicole, saprophyte, plus rarement parasite, provoque une pourriture blanche

Exporter en PDF le genre Polyporus

Amadouvier, Polypore allume-feu

Amadouvier, Polypore allume-feu

Fomes fomentarius, Polyporus fomentarius, Ungulina fomentaria

Chapeau: 10-40cm, en forme de sabot de cheval plissé et bosselé de zones concentriques ondulée en bourrelets, à marge plus ou moins ourlée, bossu au sommet, et plus claire à l'état juvénile, à cuticule d'une épaisseur de 1 à 2 mm, de couleur d'abord brunâtre puis grisâtre ochracé pâle et enfin blanc grisâtre sur la fin, s'aminciant avec l'âge
Lames: néant : hyménium souvent renflé à pores fins (3 à 4 par mm) et arrondis sur tubes de 2 à 8 mm, de couleur claire devenant fauve à brunâtre mais pouvant verdir selon l'acidité de l'atmosphère environnante, parfois déformé par des nodules cratériformes produits par des galles, formé par plusieurs couches annuelles
Pied: sans anneau, sans pied, fermement fixé dans le prolongement du carpophore du côté le plus épais de celui-ci
Chair: ferme et dur, coriace, subéreuse de couleur zonée de brun-ocre à rouille, strcuture de liège
Odeur: parfois fruitée, de banane lorsque jeune, puis humique à fongique
Saveur: neutre
Habitat: janvier-décembre, troncs et branches fortes des feuillus vivants ou morts, surtout sur hêtres, bouleaux et chênes, présent toute l'année et même pluriannuel, assez rare, parfois grégaire
Confusion: Amadouvier des pins, Polypore marginé (Fomitopsis pinicola, Polyporus marginatus, Ungulina marginata) - l'arbre sur lequel il pousse fait la différence -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: verdit partiellement sous l'effet de l'acide contenu dans l'air. C'est un parasite redoutable qui provoque une pourriture blanche

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied central et grêle > Chapeau écailleux > Polyporus

Télécharger la fiche en PDF
  • fomes_fomentarius_002
  • fomes_fomentarius_010
  • fomes_fomentarius_020
  • fomes_fomentarius_026
  • fomes_fomentarius_027
  • fomes_fomentarius_028
  • fomes_fomentarius_029
  • fomes_fomentarius_030
  • fomes_fomentarius_031
  • fomes_fomentarius_032
  • fomes_fomentarius_033
  • fomes_fomentarius_034
  • fomes_fomentarius_035
  • fomes_fomentarius_036
  • fomes_fomentarius_037
  • fomes_fomentarius_038
  • fomes_fomentarius_039
  • fomes_fomentarius_040
  • fomes_fomentarius_041
  • fomes_fomentarius_042
  • fomes_fomentarius_043
  • fomes_fomentarius_044
  • fomes_fomentarius_045
  • fomes_fomentarius_046
  • fomes_fomentarius_047
  • fomes_fomentarius_048
  • fomes_fomentarius_049

Dédale du chêne

Dédale du chêne

Daedalea quercina

Chapeau: 5-20cm, sessile, largement attaché à dimidié, semi-circulaire à ongulé, aplani à triquètre, légèrement convexe, souvent légèrement bombée vers la base, amincie vers la marge, finement velouté à glabre, parfois avec touffes d'hyphes dressées, nodules, verrues dispersées et excroissances aiguës nouvellement formées, zoné et sillonné concentriquement, chamois à brun pâle, brunâtre plus foncé à grisâtre vers la base avec l'âge, verdâtre chez les vieux spécimens, ochracé pâle, depuis la base, à marge épaisse, obtuse, souvent lisse, ochracée
Lames: pas de lames, labyrinthe de tubes de 10 à 30 mm de haut, à cloisons épaisses, labyrinthiformes, espacés, allongés radiaux vers le support, plus en pores de 1 à 3 mm d'ouverture et très irréguliers vers l'avant, l'ensemble de consistance liégeuse, douce au toucher
Pied: sans anneau, sans pied
Chair: beige, ferme, très coriace
Odeur: fongique
Saveur: douce puis amère
Habitat: janvier-décembre, solitaire ou en petits amas imbriqués et fusionnés latéralement, saprophytique ou parasite sur bois vivant de feuillus, surtout chêne, souvent sur bois très dur, continuant aussi à décomposer sur les souches
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: provoque une pourriture brun rougeâtre produisant de grandes cavités chez les hôtes, coriace comme du liège

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied central et grêle > Chapeau écailleux > Polyporus

Télécharger la fiche en PDF
  • daedalea_quercina_010
  • daedalea_quercina_011

Polypore cilié

Polypore cilié

Polyporus ciliatus, Lentinus substrictus

Chapeau: 3-10cm, suborbiculaire, aplani, convexe, ombiliqué, déprimé à subinfundibuliforme, glabre, lisse à finement écailleux, azoné, grisâtre, brun pâle à gris-brun, puis ambre, à marge longtemps enroulée, mince, entière à lacérée, ciliée au début, glabre avec l'âge
Lames: pas de lame, pores ronds, très petits, blanchâtres, souvent un peu décurrents, Couche de tubes, concolore à la face poroïde, distinctement plus foncée et plus dense que le contexte, jusqu'à 2 mm de longueur
Pied: sans anneau, entré à légèrement excentré, égal, légèrement élargi vers la base, souvent courbe, chiné-zébré, parfois taché ou strié, avec fin tomentum fugace avec l'âge, ochracé pâle à brunâtre sombre
Chair: mince, tenace-coriace, blanc
Odeur: indistinct
Saveur: indistinct
Habitat: avril-juin, saprotrophe, sur bois mort de feuillus, rarement de conifères, agent de carie blanche
Confusion: Polypore d'hiver (Polyporus brumalis, leucoporus brumalis) - polypore d'hiver dont les pores sont plus grand et le pied lisse -

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: venant tôt dans la saison, se développe le plus souvent en groupes de quelques individus. Ses pores, très fins, sont une des caractéristiques de cette espèce considérée comme non comestible

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied central et grêle > Chapeau écailleux > Polyporus

Télécharger la fiche en PDF
  • polyporus_ciliatus_010
  • polyporus_ciliatus_011
  • polyporus_ciliatus_012
  • polyporus_ciliatus_013
  • polyporus_ciliatus_014
  • polyporus_ciliatus_015
  • polyporus_ciliatus_016

Polypore bai, polypore à pied noir, polypore à pied couleur de poix

Polypore bai, polypore à pied noir, polypore à pied couleur de poix

Polyporus badius, Royorporus durus, Polyporus picipes

Chapeau: 4-20cm, 1-8 mm d'épaisseur, légèrement déprimé, turbiné, typiquement infundibuliforme à flabelliforme, suborbiculaire, réniforme à irrégulier, souvent convexe à la base, sec, lisse à marqueté radialement, glabre, lisse à rugueux au sec, luisant à mat, brun rougeâtre pâle et plus foncé au centre au début, vite brun rougeâtre à brun marron et brun noirâtre foncé au centre, à marge légèrement incurvée au début, relevée, souvent ondulée à lobée avec l'âge, aiguë, mince, plus pâle
Lames: sans lames, pores minuscules, ronds à anguleux, couche blanche, crème à chamois pâle au début, brunâtre avec l'âge. Couche de tubes décurrente, blanche au début, légèrement plus foncée que le contexte avec l'âge, 1-2 mm de longueur
Pied: sans anneau, centré ou excentré à latéral, subégal ou un peu courbe, atténué à la base ou court et cousiné, tenace, parfois creux, lisse, glabre et pâle vers l'apex, finement tomenteux et noir vers la base, souvent entièrement noir
Chair: peu épaisse et très fine au bord du chapeau, tenace, élastique, coriace, puis vieillissant en place devient dure et cassante, blanche puis brunâtre claire
Odeur: fongique
Saveur: neutre à amère
Habitat: mai-novembre, saprotrophe, sur bois mort de feuillus, parfois de conifères, agent de carie blanche, sur troncs pourrissant à terre, en bordure immédiate de rivières, lacs ou mares
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: pas un champignon commun, lorsque les conditions sont réunies, le tronc sera parasité de nombreux carpophores sur toute sa longueur

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied central et grêle > Chapeau écailleux > Polyporus

Télécharger la fiche en PDF
  • polyporus_badius_010
  • polyporus_badius_011
  • polyporus_badius_012
  • polyporus_badius_013
  • polyporus_badius_014
  • polyporus_badius_015
  • polyporus_badius_016
  • polyporus_badius_017
  • polyporus_badius_018
  • polyporus_badius_019
  • polyporus_badius_020
  • polyporus_badius_021
  • polyporus_badius_022
  • polyporus_badius_023
  • polyporus_badius_024
  • polyporus_badius_025
  • polyporus_badius_026
  • polyporus_badius_027
  • polyporus_badius_028
  • polyporus_badius_029

Polypore confluent

Polypore confluent

Albatrellus confluens, Scrutiger confluens

Chapeau: 3-20cm, jusqu'à 3 cm d'épaisseur, de forme variable, suborbiculaire à flabelliforme ou irrégulier, convexe, parfois concave, lobé et contourné, charnu, glabre, lisse ou devenant aréolé, rugueux au sec, azoné, chamois rosâtre, orangé pâle, parfois teinté de gris ou de bleuâtre au frais, teinté de brunâtre avec l'âge, rose saumon au sec, à marge enroulée, unie, obtuse, puis étalée et partiellement érodée, concolore
Lames: aiguillons blanc à crème au frais, lentement rose saumon au sec, ronds à anguleux, dissépiments fimbriés, épais et entiers au début, minces et lacérés avec l'âge, décurrents
Pied: sans anneau, simple ou ramifié à partir d'une base commune, centré à latéral, subégal ou atténué vers la base, lisse et blanc crème à chamois rosâtre au frais, rugueux, comprimé à irrégulier et rose saumon au sec
Chair: charnu et mou au frais, dur, résineux et fissile au sec, crème au frais, chamois rosâtre à tan rosâtre pâle au sec, avec zone rougeâtre plus foncée au-dessus de la couche de tubes, tendance à tacher les doigts d'une couleur rouge brunâtre
Odeur: agréable, souvent aromatique
Saveur: amaère, de chou
Habitat: août-octobre, forêts de conifères, largement répandu en forêts de pins aux basses élévations jusque dans les forêts d'épinettes-sapins aux hautes élévations et en forêts mixtes, très rarement en forêts de feuillus
Confusion: Pied-de-Mouton (Hydnum repandum)

Consommabilité: comestible (Comestible)

Conservation: Conserve de vinaigre/vin blanc

Remarque: devient amer avec l'âge.
Idéal pour les conserves au vinaigre

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chaire dure ou pied non central (Polypores) > Sur bois > Chapeaux simples > Ne dépassant pas le support de plus de 15 cm > Pied central et grêle > Chapeau écailleux > Polyporus

Télécharger la fiche en PDF
  • albatrellus_confluens_010
  • albatrellus_confluens_011