Boletus

Famille: Boletaceae
Genre: Boletus
Chapeau: chair compacte, souvent mat, jamais visqueux, tout au plus collant par temps humide
Lames: tubes facilement séparables
Pied: central, assez épais, réticulé ou non
Remarque: mycorrhizien

Bolet à beau pied

Bolet à beau pied

Boletus calopus

Chapeau: 5-18cm, gris-blanchâtre, brun clair, gris-ocré à gris-brunâtre, cuticule sèche et mate, jamais visqueuse et finement veloutée, épais et charnu, hémisphérique, puis convexe a aplati, tomenteux jeune, marge irrégulière un peu enroulée
Lames: tubes jaune citron à jaune de chrome, puis olive-brunâtre, bleu-verdâtre à la pression
Pied: sans anneau, rougeâtre à rouge sang, jaune en haut, court et très bulbeux ou ventru au stade juvénile, plus long et cylindrique à maturité. Il comporte un réseau de petites veines blanches sur les parties jaunes, et rose rougeâtre sur les parties rouges. Chez les vieux spécimens, il brunit en bas et se tache de bleu au toucher
Chair: chair bleuissant modérément à la coupe, épaisse, dure à l'état jeune, molle chez les vieux sujets, blanchâtre ou jaune pâle, teintée de brunâtre ou même de pourpre à la base. Les tubes sont plutôt longs, adnés, arrondis. Les tubes et les pores sont jaunes, à jaune verdâtre et virent au bleu qaund on les touche
Odeur: faiblement fruitée ou acidulée et désagréable
Saveur: d'abord douceâtre, puis rapidement amère
Habitat: juillet-octobre, bois de feuillus et résineux, surtout sous épicéa, hêtre, sol acide, localisé, en moyenne montage
Confusion: Bolet radicant, Bolet blanchâtre (Boletus radicans, Boletus albidus, Boletus vitellinus, Caloboletus radicans) - chapeau moins chamois -, Bolet Satan ( Boletus satanas) - chapeau moins gris -

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: Son amertume le rend inconsommable et s'accentue à la cuisson. Une fois cuit ne serait plus toxique. Attention si on le goûte cru, il provoque des troubles digestifs

Toxicité: Une fois cuit ne serait plus toxique. Attention si on le goûte cru, il provoque des troubles digestifs - syndrôme: gastro-intestinal (= résinoïdien) (poison: Chitine, tréhalose, mannitol, etc.); symptômes: Latence: 3-6 heures, puis nausées, des vomissements, des douleurs gastriques et des diarrhées.; remarques: Ce syndrome provoque essentiellement des nausées, des vomissements, des douleurs gastriques et des diarrhées. Ce syndrome peut être provoqué par une multitude d'espèces de champignons et par diverses causes. Les champignons comestibles mangés en trop grandes quantité peuvent provoquer ce syndrome car les champignons contiennent des molécules peu digestes (chitine) et/ou uniques aux champignons (tréhalose, mannitol). Les personnes ayant un déficit en tréhalase (enzyme qui dégrade le tréhalose) peuvent avoir des diarrhées. Certaines espèces, dans certains cas, peuvent être toxiques: Armillaria sp., Lepista sp., Agaricus xanthoderma (Agaric jaunissant)

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chair tendre et pied central (Bolets) > Chapeau non écailleux > Pores non roses > Chapeau non visqueux > Pied non écailleux > Pied obèse ou pores rouges > Pied plein et massif > Boletus

Télécharger la fiche en PDF
  • boletus_calopus_01
  • boletus_calopus_13
  • boletus_calopus_15
  • boletus_calopus_16
  • boletus_calopus_17
  • boletus_calopus_18
  • boletus_calopus_19
  • boletus_calopus_20
  • boletus_calopus_21
  • boletus_calopus_22
  • boletus_calopus_23
  • boletus_calopus_24
  • boletus_calopus_25
  • boletus_calopus_26

Bolet à pied rouge

Bolet à pied rouge

Boletus luridiformis, Boletus erythropus

Chapeau: 5-20cm, très charnu, convexe à presque plat étalé, velouté à l'état jeune puis lisse. Elle est lisse et visqueuse à l'humidité. De couleur brun gris à brun foncé avec une nuance souvent olivâtre, il devient noir aux endroits écrasés. Sa cuticule est vite sèche et même un peu écrasée. La marge est régulière, légèrement excédentaire et incurvée, puis récurvée, plus claire que le reste du chapeau
Lames: tubes, libres ou arrondis sur le pied de couleur jaune dans la jeunesse puis rougeâtre, ils bleuissent rapidement à la cassure. Les pores sont petits, arrondis, rouge orangé ou rouge sang, pâlissent avec l'âge, bleuissent au froissement, plus clairs vers la marge
Pied: sans anneau, dur, renflé à sa base en forme de massue, volumineux, couvert de minuscules peluches rouges très serrées de plus en plus prononcés vers la base qui est toutefois plus claire. De couleur jaune, jaune orangé, brunâtre à la base, il ne porte pas de réseau et vire au rouge foncé au toucher
Chair: ferme, épaisse, jamais véreuse, d'un jaune abricot intense, et bleuit dès qu'on la touche, surtout dans le chapeau. Comme celle du Bolet blafard, elle devient jaune à la cuisson
Odeur: faible, pomme de terre cuite
Saveur: douce
Habitat: juin-octobre, bois feuillu ou aiguille, sous chêne, châtaignier, sapin, sur sol siliceux ou acide, lisières, clairières et bois aérés de feuillus, assez commun
Confusion: Bolet blafard (Boletus luridus) - Surtout jeune.
Si l'on considère la couleur du chapeau, la confusion avec Boletus satanas est exclue -

Consommabilité: bon (Bon comestible)

Remarque: Ce champignon savoureux demande une longue cuisson, au moins vingt minutes, pour éviter des problèmes gastriques parfois déplaisants... A ne pas consommer cru ou insuffisamment cuit donc ! C'est un des premiers bolets que l'on trouve et il annonce le début de la saison de la cueillette.

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chair tendre et pied central (Bolets) > Chapeau non écailleux > Pores non roses > Chapeau non visqueux > Pied non écailleux > Pied obèse ou pores rouges > Pied plein et massif > Boletus

Télécharger la fiche en PDF
  • boletus_erythropus_01
  • boletus_erythropus_02
  • boletus_erythropus_03
  • boletus_erythropus_04
  • boletus_erythropus_05
  • boletus_erythropus_06
  • boletus_erythropus_07
  • boletus_erythropus_10
  • boletus_erythropus_11
  • boletus_erythropus_12
  • boletus_erythropus_13
  • boletus_erythropus_14
  • boletus_erythropus_15
  • boletus_erythropus_16
  • boletus_erythropus_17
  • boletus_erythropus_18
  • boletus_erythropus_19
  • boletus_erythropus_20
  • boletus_erythropus_21
  • boletus_erythropus_22
  • boletus_erythropus_23
  • boletus_erythropus_24
  • boletus_erythropus_25
  • boletus_erythropus_27
  • boletus_erythropus_28
  • boletus_erythropus_29
  • boletus_erythropus_30
  • boletus_erythropus_31
  • boletus_erythropus_36
  • boletus_erythropus_37
  • boletus_erythropus_38
  • boletus_erythropus_39
  • boletus_erythropus_40
  • boletus_erythropus_41
  • boletus_erythropus_42
  • boletus_erythropus_43
  • boletus_erythropus_44
  • boletus_erythropus_45
  • boletus_erythropus_46
  • boletus_erythropus_47
  • boletus_erythropus_48
  • boletus_erythropus_49
  • boletus_erythropus_5
  • boletus_erythropus_50
  • boletus_erythropus_51
  • boletus_erythropus_52
  • boletus_erythropus_53
  • boletus_erythropus_54
  • boletus_erythropus_55
  • boletus_erythropus_56
  • boletus_erythropus_57
  • boletus_erythropus_58
  • boletus_erythropus_59

Bolet bai

Bolet bai

Xerocomus badius, Imleria badia, autrefois Boletus badius

Chapeau: 3-15cm, bai brun (d'où son nom), ou brun assez foncé, sa cuticule est légèrement visqueuse par l'humidité, et finement veloutée par temps sec, très finement tomenteux-fibrilleux au début, vite glabre. Il est charnu, épais, hémisphérique puis convexe ou plan. La marge est tout d'abord rabattue et légèrement sinueuse, unie ou avec bande étroite de tissu stérile, souvent excédente
Lames: tube, jaunâtre puis jaune olivacé avec l'âge, bleuissant au froissement, surface déprimée près du pied
Pied: sans anneau, de forme soit épaisse, soit mince, cylindrique. Charnu, brun jaunâtre ou ochracé brunâtre. D'aspect, il est souvent entièrement brun, mais plus clair que le chapeau sauf pour la base, souvent de la même couleur. Sa surface est légèrement fibrilleuse, jamais réticulée
Chair: ferme au debut et molle avec l'âge, blanchâtre ou jaune clair teinté de brun sous la cuticule et en bas du pied. Elle peut bleuir légèrement, principalement par temps humide, au niveau des pores. Les pores anguleux, de couleur jaune pâle, puis jaune verdâtre, se tachent instantanément de bleu-vert à la moindre pression. Les tubes sont plus ou moins longs, adnés, généralement arrondis à l'insertion
Odeur: fruitée, faible
Saveur: douce, de noisette
Habitat: juillet-novembre, foret de feuillus (châtaigniers, chênes, hêtres) et résineux, sol siliceux et acide, mycorhizique, souvent sur souches, assez fréquent
Confusion: Bolet à chair jaune (Xerocomus chrysenteron), Bolet subtomenteux (Boletus subtomentosus, Xerocomus subtomentosus, boletus lanatus, boletus spadiceus, xerocomus coniferarum)

Consommabilité: bon (Bon comestible)

Remarque: C'est un très bon comestible, l'un des meilleurs après le Cèpe de Bordeaux, il est de plus très rarement attaqué par les vers. Ce champignon étant à mycélium superficiel, il est très sensible aux pollutions, attention donc aux endroits où on le cueille. Macroscopiquement, ce bolet se situe à mi-chemin entre les Boletus et les Xerocomus

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chair tendre et pied central (Bolets) > Chapeau non écailleux > Pores non roses > Chapeau non visqueux > Pied non écailleux > Pied peu robuste ou pores non rouges > Xerocomus

Télécharger la fiche en PDF
  • xerocomus_badius_10
  • xerocomus_badius_11
  • xerocomus_badius_12
  • xerocomus_badius_13
  • xerocomus_badius_14
  • xerocomus_badius_15
  • xerocomus_badius_16

Bolet appendiculé

Bolet appendiculé

Boletus appendiculatus

Chapeau: 5-20cm, brun ocré, brun cuivré à brun châtain, presque brun jaune chez les jeunes champignons, brun rose pâle, ou bai marron clair et se tache de rouille au toucher, cuticule veloutée, forme commune, d'abord globuleux-hémisphérique, puis convexe, ridé, cabossé, épais et charnu. Sa cuticule est légèrement fibrilleuse ou veloutée
Lames: tubes. Les pores, sont petits, d'un beau jaune doré vif, parfois légèrement teintés de roux. Ils bleuissent au toucher. Les tubes, sont adnés, fortement arrondis ou décurrents à l'insertion et ne bleuissent pas quand on les écrase
Pied: sans anneau, obèse, base pointue, d'abord bombé, de la forme d'un oeuf, devient ensuite pratiquement cylindrique. Il est jaune ou jaunâtre, souvent teinté de brun, jaunâtre au sommet, brun rougeâtre à la base, et est orné dans sa moitié supérieure, d'un très fin réseau de veines. Il bleuit au toucher
Chair: jaune, ferme, épaisse, de teinte jaune blanchâtre, et bleuit à l'air. Elle prend une teinte rosâtre, rose vineux à la base du pied
Odeur: agréable, viande fraîche, huile de noix ou biscotte
Saveur: douce
Habitat: juin-octobre, bois de feuillus, bosquets, chênes, bouleaux, tilleuls, sols humide et calcaire, thermophile
Confusion: Bolet des sapins, Bolet subappendiculé (Boletus subappendiculatus) - qui pousse plutôt en montagne -

Consommabilité: bon (Bon comestible)

Remarque: Espèce assez rare, plus il fait chaud, et plus on en trouve.

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chair tendre et pied central (Bolets) > Chapeau non écailleux > Pores non roses > Chapeau non visqueux > Pied non écailleux > Pied obèse ou pores rouges > Pied plein et massif > Boletus

Télécharger la fiche en PDF
  • boletus_appendiculatus_02
  • boletus_appendiculatus_03
  • boletus_appendiculatus_10
  • boletus_appendiculatus_11
  • boletus_appendiculatus_12
  • boletus_appendiculatus_13
  • boletus_appendiculatus_14
  • boletus_appendiculatus_15
  • boletus_appendiculatus_16
  • boletus_appendiculatus_17
  • boletus_appendiculatus_18
  • boletus_appendiculatus_19
  • boletus_appendiculatus_20

Bolet blafard

Bolet blafard

Boletus luridus

Chapeau: 10-20 cm, charnu, hémisphérique devenant convexe à étalé, à cuticule finement veloutée, de couleur chamois ou brun ocre mais de coloration variable selon les conditions atmosphériques. En coupant le chapeau, on y distingue une ligne typique rouge entre la chair et la base de tubes. La chair devient vite bleue à la coupe, puis s'estompe. La cuticule est mate et cabossée
Lames: tubes libres à profondément déprimés près du pied, rarement décurrents. Tubes allongés, libres, d'un jaune verdissant au vieillissement - l'extrémité des tubes est rouge orangé, bleuissant au toucher
Pied: 6-15 x 1-3 cm, égal à clavé vers la base jusqu'à 4 cm de largeur, souvent élargi vers l'apex, plein, sec, réticulé à l'apex ou presque jusqu'à la base. Epais, ventru, jaune au sommet, plus foncé à la base, réticule, strié d'un fin réseau rouge vif
Chair: jusqu'à 3 cm d'épaisseur, floconneuse, jaunâtre à rougeâtre, avec ligne rouge au-dessus de la couche de tubes à la coupe, devenant instantanément bleue foncé à la coupe ou au froissement, jaune brillant dans le pied ou striée de rougeâtre à sa base, vite bleue à violacée. Ferme puis vite molle
Odeur: agréable, de champignon
Saveur: amère (cru), l'amertume disparaît à la cuisson
Habitat: juin-novembre, préfère les sols calcaires, sous feuillus ou bois mixtes, de la plaine à la moyenne montagne
Confusion: Bolet à beau pied (Boletus calopus), Bolet radicant, Bolet blanchâtre (Boletus radicans, Boletus albidus, Boletus vitellinus, Caloboletus radicans) - Chapeau plus chamois -, Bolet Satan ( Boletus satanas)

Consommabilité: comestible (Comestible)

Remarque: Certains lui trouvent un goût amer. Cette amertume disparaît à la cuisson. Dans certains guide, il est donné comme excellent comestible et dans d'autres comme inconsommable et même légèrement toxique. Très vite attaqué par les vers.

Détermination: Carpophore > Tubes ou pores sous le chapeau > Chair tendre et pied central (Bolets) > Chapeau non écailleux > Pores non roses > Chapeau non visqueux > Pied non écailleux > Pied obèse ou pores rouges > Pied plein et massif > Boletus

Télécharger la fiche en PDF
  • boletus_luridus_03
  • boletus_luridus_04
  • boletus_luridus_05
  • boletus_luridus_06
  • boletus_luridus_07
  • boletus_luridus_10
  • boletus_luridus_11
  • boletus_luridus_12
  • boletus_luridus_13
  • boletus_luridus_14
  • boletus_luridus_15
  • boletus_luridus_16
  • boletus_luridus_17
  • boletus_luridus_18
  • boletus_luridus_20
  • boletus_luridus_21
  • boletus_luridus_22
  • boletus_luridus_23
  • boletus_luridus_24
  • boletus_luridus_25
  • boletus_luridus_26
  • boletus_luridus_27
  • boletus_luridus_28
  • boletus_luridus_29
  • boletus_luridus_30
  • boletus_luridus_31
  • boletus_luridus_32
  • boletus_luridus_33
  • boletus_luridus_34
  • boletus_luridus_35
  • boletus_luridus_36
  • boletus_luridus_37
  • boletus_luridus_38
  • boletus_luridus_39
  • boletus_luridus_40
  • boletus_luridus_41
  • boletus_luridus_42
  • boletus_luridus_43
  • boletus_luridus_44