Hebeloma

Famille: Cortinariaceae
Genre: Hebeloma
Chapeau: unicolores, jaunâtres, collant, nu
Lames: adnées, trame régulière, café au lait à maturité, souvent pleureuses
Pied: épais à mince, sec, avec ou sans reste de cortine, rarement annelé
Remarque: mycorrhizien

Aucune espèce n'est comestible

Hébélome brûlant, Hébélome couleur de moutarde

Hébélome brûlant, Hébélome couleur de moutarde

hebeloma sinapizans

Chapeau: 3-15 cm de diamètre, ocre, rosé, brunâtre, avec marge souvent plus claire, sans reste de voile, hémisphérique puis convexe s'aplanissant, parfois mamelonné, soyeux à légèrement visqueux, à marge d'abord enroulée puis lisse
Lames: roses, ocres puis café au lait, arrondies sur le pied, arêtes échancrées, fines et serrées
Pied: sans anneau, blanchâtre, fibrilleux-écailleux, vite creux avec présence d'une mèche dans le creux du pied, long et courbé, pouvant atteindre 20 cm, cassant, s'épaississant vers la base, finement floconneux, de couleur blanche devenant beige à brunâtre en vieillissant
Chair: épaisse, ferme, blanchâtre
Odeur: radis
Saveur: amère, très brûlante
Habitat: août-octobre, assez fréquent, pousse indifféremment sous feuillus ou conifères, plus particulièrement sous hêtres, en terrains argilo-calcaires
Confusion: Hébélome croute de pain, Hébélome échaudé (Hebeloma crustuliniforme)

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: la présence d'une mèche pendante (dans la partie creuse et au sommet du pied) est sa marque de fabrique

Toxicité: légèrement toxique - syndrôme: gastro-intestinal (= résinoïdien) (poison: Chitine, tréhalose, mannitol, etc.); symptômes: Latence: 3-6 heures, puis nausées, des vomissements, des douleurs gastriques et des diarrhées.; remarques: Ce syndrome provoque essentiellement des nausées, des vomissements, des douleurs gastriques et des diarrhées. Ce syndrome peut être provoqué par une multitude d'espèces de champignons et par diverses causes. Les champignons comestibles mangés en trop grandes quantité peuvent provoquer ce syndrome car les champignons contiennent des molécules peu digestes (chitine) et/ou uniques aux champignons (tréhalose, mannitol). Les personnes ayant un déficit en tréhalase (enzyme qui dégrade le tréhalose) peuvent avoir des diarrhées. Certaines espèces, dans certains cas, peuvent être toxiques: Armillaria sp., Lepista sp., Agaricus xanthoderma (Agaric jaunissant)

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée ni noire ni blanche > Sporée brun ou rouille > Pied central > Lamelles adhérentes au chapeau > Chapeau non sphérique, non ocre givré et non ridé à la base > Pas sur fumier > A terre, pas en touffes > Chapeau non capanulé ou lamelles non grises > Lamelles brun clair, chapeau beige clair à brun ocre > Pied fibrilleux (cortiné) ou radicant > Pied moyen à épais > Hebeloma

Télécharger la fiche en PDF
  • hebeloma_sinapizans_11
  • hebeloma_sinapizans_12
  • hebeloma_sinapizans_14
  • hebeloma_sinapizans_18
  • hebeloma_sinapizans_19
  • hebeloma_sinapizans_20
  • hebeloma_sinapizans_21
  • hebeloma_sinapizans_22
  • hebeloma_sinapizans_23hebeloma_sinapizans_24
  • hebeloma_sinapizans_25
  • hebeloma_sinapizans_26
  • hebeloma_sinapizans_27

Hébélome croute de pain, Hébélome échaudé

Hébélome croute de pain, Hébélome échaudé

Hebeloma crustuliniforme

Chapeau: 3-8cm, conique à campanulé puis convexe à étalé, parfois obtusément mamelonné, viscidule, lisse, beige à crème ochracé, à marge longtemps incurvée, unie, centre plus foncé que le bord
Lames: adnées à sinuées, larges, d'abord pleureuses, très serrées, blanchâtres puis brunes, exsudant des gouttelettes laiteuses opalescentes au frais et à l'humidité, tachetées de brun-rouge au sec, à arêtes floconneuses
Pied: sans anneau, cortine très fugace, peu ou pas présente à l'état adulte, pied égal, parfois élargi-clavé vers la base à subbulbeux, cassant, farci puis creux, entièrement furfuracé à finement fibrilleux blanc sur fond blanchâtre, fragile, souvent courbé
Chair: épaisse, blanchâtre à crème
Odeur: forte de radis
Saveur: amère, astringente
Habitat: septembre-novembre, zones humides des bois de feuillus et conifères, parc, tilleuls, peupliers, très commun, en groupes de plusieurs individus, mycorrhizien
Confusion: Hébélome brûlant, Hébélome couleur de moutarde (hebeloma sinapizans)

Consommabilité: toxique (Toxique)

Remarque: Espèce typique à lames pleureuses. En séchant les gouttes laissent des points bruns.
Sa consommation provoque de sérieuses gastro-entérites

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair élastique ou molle, du moins dans le chapeau > Sporée non blanche > Sporée ni noire ni blanche > Sporée brun ou rouille > Pied central > Lamelles adhérentes au chapeau > Chapeau non sphérique, non ocre givré et non ridé à la base > Pas sur fumier > A terre, pas en touffes > Chapeau non capanulé ou lamelles non grises > Lamelles brun clair, chapeau beige clair à brun ocre > Pied fibrilleux (cortiné) ou radicant > Pied moyen à épais > Hebeloma

Télécharger la fiche en PDF