Russula

Famille: Russulaceae
Genre: Russula
Chapeau: fragile, sans lait, nu, collant à poisseux, parfois pruineux, souvent très coloré
Lames: adnées, cassantes (sauf une exception: charbonnière)
Pied: cylindrique-claviforme
Remarque: mycorrhizien, on peut goûter de petits morceaux pour la détermination.
Pour les russules la règle est:
- les russules qui piquent sur la langue ne sont pas consommables.
- les russules qui ne piquent pas sont consommables. Certaines sont d'excellents champignons (Russule charbonnière, Russule verdoyante), d'autres ne sont pas dignes de l'assiette (Russule blanc ocré)

Russule belette

Russule belette

Russula mustelina

Chapeau: 7-19cm, convexe-obtus à convexe-étalé puis largement déprimé, souvent très irrégulier, charnu, dur, visqueux, vite sec, glabre, lisse, brun-jaune à brun ocré, parfois teinté de jaune, de vert ou de rouge, à marge ondulée, courtement striée, et cuticule tenace, élastique, pelant jusqu'à 1/2 du rayon, en retenant un peu de chair sous-jacente, à zones plus pâles en vieillissant
Lames: adnexées, fourchues près du pied, cassantes, larges, serrées, crème puis ocre jaunâtre pâle
Pied: égal à ventru, solide, compact, profondément ancré dans le sol, à cortex ferme ou dur et intérieur vite spongieux puis creux, glabre, blanchâtre à grisâtre, parfois taché de brun-jaune à la base
Chair: ferme, blanchâtre, immuable, brun-jaune aux blessures
Odeur: indistincte, de fromage lorsque sec et parfois de poisson longtemps après la coupe
Saveur: neutre
Habitat: juillet-septembre, bois de résineux avec une préférence pour les épicéas, plus fréquent en altitude qu'en plaine
Confusion: Russule décolorée (Russula decolorans) - Plus brune qu'orange -, Russule intègre, Russule entière (Russula integra) - un peu plus grande, moins brillante -

Consommabilité: bon (Bon comestible)

Remarque: peu courant en plaine se développe isolément ou en troupes de quelques individus

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair cassante comme de la craie > Sans lait > Russula

Télécharger la fiche en PDF
  • russula_mustelina_10
  • russula_mustelina_11
  • russula_mustelina_12
  • russula_mustelina_13
  • russula_mustelina_14

Russule charbonnière

Russule charbonnière

Russula cyanoxantha

Chapeau: 5-15cm, convexe puis plan avec dépression centrale, à marge lisse un peu flexueuse, à cuticule plus ou moins rayée radialement, de couleur variable pouvant aller de l'ochracé jaunâtre au jaune verdâtre, au pourpre, au violet ou encore au vert olive plus ou moins panaché, pouvant varier avec l'âge
Lames: adnées, épaisses, serrées, fourchues près du pied, paraissant grasses au toucher, de couleur blanche parfois tachée de brunâtre
Pied: sans anneau, cassant, sec, lisse, cylindrique, blanc et ridé, parfois teinté de rose ou de lilas
Chair: épaisse, cassante, blanche, blanche à blanc-rosé
Odeur: neutre
Saveur: douce, de noix
Habitat: juin-octobre, bois de feuillus (surtout de hêtres) mais aussi de conifères, en petites troupes de quelques individus plus ou moins disséminés
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: bon (Bon comestible)

Remarque: seule Russule qui a des lames lardacées, l'une des meilleures Russules

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair cassante comme de la craie > Sans lait > Russula

Télécharger la fiche en PDF
  • russula_cyanoxantha_10
  • russula_cyanoxantha_11
  • russula_cyanoxantha_12
  • russula_cyanoxantha_13
  • russula_cyanoxantha_14
  • russula_cyanoxantha_15
  • russula_cyanoxantha_16
  • russula_cyanoxantha_17
  • russula_cyanoxantha_18
  • russula_cyanoxantha_19
  • russula_cyanoxantha_20

Russule de Quelet

Russule de Quelet

Russula queletii

Chapeau: 2-8cm, visqueux à l'humidité, sèche, feutrée, un peu fibrilleuse, couleur variable, rouge pourpré, pourpre à violet bleuâtre, souvent assez foncé, se décolorant de verdâtre à grisâtre, à cuticule pelant jusqu'aux 2/3 du rayon, hémisphérique au début, convexe et étalé ensuite. La marge est légèrement débordante au début, fréquemment sinueuse, puis droite mais elle ne recouvre pas les lames
Lames: légèrement anastomosées, blanches à crème, parfois légèrement grisâtres avec l'âge ou aux meurtrissures
Pied: sans anneau, épais, puis radicant vers sa partie inférieure, jaune clair ou orangé pâle en haut. Sa base est rouge pourpre sombre; sans réseau, mais sa surface est légèrement floconneuse.
Chair: charnue, ferme, presque dure et épaisse, jaunâtre, mais teintée parfois de rouge couleur betterave rouge cuite, vire au bleu verdâtre à l’air
Odeur: faiblement fruitée, pas caractéristique
Saveur: acre, faiblement fruitée, de pomme
Habitat: juillet-octobre, mycorhizien, sur sol sous conifères
Confusion: peu de risque de confusion avec des champignons que l'on trouve en Suisse romande.

Consommabilité: sans valeur (Comestible, mais sans valeur)

Remarque: assez rare, pas la meilleure des russules. Elle se caractérise par son pied plus violet que les autres Russules

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair cassante comme de la craie > Sans lait > Russula

Télécharger la fiche en PDF
  • russula_queletii_10
  • russula_queletii_11
  • russula_queletii_12
  • russula_queletii_13

Russule comestible

Russule comestible

Russula vesca

Chapeau: 5-10cm, globuleux puis plan-convexe à déprimé au centre, aplati, à cuticule étroite faiblement ridulée et ne couvrant pas la marge, de couleur variable mais généralement rose-vineux à marron-rouge pouvant être brunâtre à brun-verdâtre pâle, souvent marbré ou taché d'ochracé à rouille. La cuticule paraît trop étroite, se rétractant avec l'âge, lisse avec des rides présentant de petites verrues sur les sujets âgés. La marge est ainsi souvent dénudée
Lames: adnées à légèrement décurrentes, assez serrées, plus ou moins fourchues, de couleur blanche à reflets crème parsemée de petites taches de couleur rouille en vieillissant. Molles, cassantes même assez fragiles à l'état adulte
Pied: sans anneau, plus ou moins massif, souvent attenué vers la base, faiblement ruguleux, cylindrique, ferme, plein, rendu spongieux ensuite (surtout par les larves), finement strié, de couleur blanchâtre parfois teinté de rosâtre, se tachant de brunâtre à la base.
Chair: blanche, ferme, épaisse, devenant un peu jaunâtre ou taché de rouillé jaunâtre à la base
Odeur: insignifiante, suave
Saveur: douce, au goût de noisette
Habitat: juillet-octobre, dans les bois de feuillus, notamment sous les chênes, mais aussi de conifères, préférant un sol léger, seule ou en groupes sur sol bien drainé, dans l'herbe et sur sol nu. Elle préfère les endroits ensoleillés. Très commune
Confusion: Russule feuille morte (Russula xerampelina), Russule jolie (Russula lepida, russula linnaei)

Consommabilité: comestible (Comestible)

Remarque: courant se développe généralement en petites troupes de quelques individus.
Il en existe plusieurs formes variables, notamment dans les couleurs.
Comestible, comme son nom l'indique, mais sans plus. De saveur doucâtre, elle ne développe aucun caractère gastronomique

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair cassante comme de la craie > Sans lait > Russula

Télécharger la fiche en PDF
  • russula_vesca_10
  • russula_vesca_11
  • russula_vesca_12
  • russula_vesca_13
  • russula_vesca_14
  • russula_vesca_15
  • russula_vesca_16
  • russula_vesca_17
  • russula_vesca_18
  • russula_vesca_19
  • russula_vesca_20
  • russula_vesca_21
  • russula_vesca_22
  • russula_vesca_23
  • russula_vesca_24
  • russula_vesca_25
  • russula_vesca_26
  • russula_vesca_27

Russule décolorée

Russule décolorée

Russula decolorans

Chapeau: 5-12cm, globuleux à convexe puis étalé-déprimé, visqueux à l'humidité, lisse, orange au début, puis jaune orangé, orange rougeâtre, orange cuivré brillant, rouge brique à bronze, pâlissant à ocre grisâtre terne, à marge striatulée avec l'âge et cuticule pelant jusqu'à 1/4-1/2 du rayon
Lames: un peu fourchues près du pied, larges, très interveinées, serrées, blanches puis ocrées, grisonnant avec l'âge et au sec
Pied: sans anneau, souvent long et clavé vers la base, blanc, grisonnant au grattage, avec l'âge ou lentement au froissement, parfois rougissant au préalable
Chair: blanche, grisonnant lentement à la coupe, parfois d'abord rougissant
Odeur: indistincte
Saveur: douce, parfois âcre au début
Habitat: août-novembre, conifères, mélèzes et sapins, en milieux marécageux et humides
Confusion: Russule belette (Russula mustelina) - Plus orangée -

Consommabilité: comestible (Comestible)

Remarque: Localement très fréquente

Détermination: Carpophore > Lamelles sous le chapeau > Lames minces véritables > Chair cassante comme de la craie > Sans lait > Russula

Télécharger la fiche en PDF
  • russula_decolorans_10
  • russula_decolorans_11
  • russula_decolorans_12
  • russula_decolorans_13